Revenir à la rubrique : Politique

État de catastrophe naturelle : Jean-Hugues Ratenon se félicite de la « décision rapide » du Gouvernement

Dans un communiqué de presse, le député Jean-Hugues Ratenon se montre satisfait de voir que ses efforts, suite à la tempête tropicale Berguitta, ont payé. Certaines villes du Sud de l'île ont fortement été touchées et il a ainsi obtenu l'état de "catastrophe naturelle".

Ecrit par – le jeudi 01 février 2018 à 17H55

Je me félicite de la décision rapide du Gouvernement de reconnaitre l’état de catastrophe naturelle pour les villes du Sud durement touchées par le passage de la tempête Berguitta.

Je salue la mobilisation de tous les élus, de tous les professionnels dont les spécialistes de Météo France Réunion, qui, dans un temps record, ont rendu leur rapport sur le caractère exceptionnel de ces pluies torrentielles.

Une décision qui permet maintenant aux particuliers et aux professionnels d’engager les démarches pour le remboursement des dégâts qu’ils ont subi et ainsi effacer les stigmates de Berguitta.

J’espère à présent que le Gouvernement va agir aussi rapidement pour reconnaitre l’état de calamité agricole afin qu’au plus vite nos agriculteurs, qui ont enregistré des pertes à hauteur de 16 millions d’euros, puissent se faire dédommager et reprendre leurs activités sur leur exploitation.

 

Thèmes :
Partagez cet article:
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Philippe Naillet s’exprime au sujet du Chlordécone et du Fipronil à La Réunion

Le 29 février 2024, cinq propositions de loi, dont une visant à renforcer la protection des mineurs dans le sport et d’autres concernant le soutien aux TPE, l’encadrement des frais bancaires et la lutte contre les pénuries de médicaments, ont été adoptées. Philippe Naillet s’est exprimé sur la responsabilité de l’État dans le scandale du Chlordécone, également examiné à cette occasion.