Revenir à la rubrique : Politique

Saint-Leu : Thierry Robert ouvre la porte à un retour pour les Municipales de 2026

L'ancien maire de Saint-Leu et ex-député a pris la parole sur les réseaux sociaux mardi soir avec comme arme un rapport de la Chambre régionale des Comptes sur les finances de la commune. Thierry Robert a épluché le dossier pour venir "plucher" Bruno Domen, son adversaire politique et actuel édile de la cité balnéaire. Thierry Robert a en conclusion affirmé qu'il serait présent aux prochaines municipales si les citoyens le veulent.

Ecrit par 2029353 – le mercredi 26 juillet 2023 à 11H40

C’est dans une vidéo d’environ une heure que Thierry Robert s’est adressé à  la population. La diffusion en direct a rassemblé jusqu’à  500 personnes simultanément. Il a soulevé plusieurs points du rapport de la Chambre régionale des Comptes sur la gestion financière de la commune de Saint-Leu. Le fondateur du parti politique « La Politique Autrement » a livré son analyse et a pointé du doigt le travail de son adversaire politique, Bruno Domen.

Rappelons que Thierry Robert était maire de Saint-Leu jusqu’en 2017. Il avait cette année-là  été réélu député de La Réunion sur la 7ème circonscription. La loi sur le non-cumul des mandats l’avait à  l’époque obligé à  rendre son écharpe d’édile de la cité balnéaire.
Mais quelques mois plus tard, la Haute autorité pour la transparence de la Vie publique l’avait épinglé suite à  des déclarations fiscales non conformes. Déclaré inéligible à  cause de ces manquements, il n’a pu briguer de nouveau mandat lors des élections municipales de 2020 même si l’homme politique a longtemps fait planer le doute.

Entre temps, la situation s’est tendue avec Bruno Domen, premier adjoint devenu maire. Lui qui avait été intronisé par Thierry Robert est devenu l’un de ses pires ennemis. Le « supérieur hiérarchique du Préfet » est vent debout contre son ancien bras droit et le critique à  chacune de ses prises de parole. « Mon ker i fé mal« , dit-il quand il voit « ce que devient Saint-Leu« .

Lotissement Madiel : une « aubaine pour Bruno Domen » selon Thierry Robert

Et cette fois, c’est en s’appuyant sur le rapport de la Chambre régionale des Comptes qu’il s’en prend à  la gestion du maire actuel de Saint-Leu. Il montre alors à  la caméra la baisse du taux d’épargne et des finances disponibles. Une chute qui intervient en 2019 mais qui est la conséquence de son absence aux commandes de la ville, assure-t-il.

Et quand la situation financière se redresse en 2020, la raison de cette bouffée d’air frais serait, selon l’ancien maire, l’intégration des profits de l’opération immobilière du Lotissement Madiel. Thierry Robert rappelle qu’il était à  la baguette du projet à  l’époque : « Si je n’avais pas fait ça, et même la Chambre régionale des Comptes le dit, ça aurait été la cata ! »

à€ noter que la Chambre régionale des Comptes indique bien que le budget annexe du lotissement Madiel, qui a été reversé de façon « exceptionnelle » dans le budget principal, permet à  la commune de repasser dans le vert. Mais les magistrats n’attribuent pas de crédit à  qui que ce soit.

L’ancien maire de Saint-Leu a ensuite dénoncé des primes salariales qui auraient été attribuées pour des raisons clientélistes et qui auraient contribué à  augmenter les charges de la commune.

Thierry Robert est prêt à  revenir au service des Saint-Leusiens

Au terme de cette démonstration d’environ une heure, Thierry Robert a conclu qu’il était prêt à  venir en aide à  Saint-Leu dont la situation actuelle lui fait mal au cœur. Il se dit prêt à  « redresser la barre, remettre les choses en route« .

« Si vous considérez que vous avez besoin de moi, à  Saint-Leu, je serai là  à  la prochaine élection« , assure-t-il avant de conclure : « C’est vous qui allez prendre la décision ! »  Une rhétorique qui n’est pas sans rappeler celle utilisée par Ericka Bareigts lors de sa déclaration de candidature aux Régionales : « J’ai été très sollicitée par les acteurs économiques et les citoyens. J’entends ce qu’on me dit, on me dit ‘tu as l’expérience, tu as été ministre’, on me dit qu’il faut y aller« , avait-elle assuré à  Yves Mont-Rouge du temps où il présentait une émission politique à  Antenne Réunion.

Thierry Robert, comme au terme de sa traversée du désert après sa défaite aux Régionales 2015, se dit un homme changé, plus mature. Et cette fois, il n’a pas eu besoin de perdre sa moustache. (NDLR : pour rappel, il avait affirmé lors de son retour médiatique que les changements intérieurs de caractère devaient se voir de l’extérieur, d’où un changement radical de sa politique quant à  la gestion pileuse de son visage, et au poil de son image.)

« Si j’ai été maladroit avec le personnel communal, les choses seront cette fois-ci différentes« , affirme-t-il dans son Live avant de commencer à  se projeter un petit peu sur ce qui ressortirait d’une nouvelle mandature de Thierry Robert à  Saint-Leu.

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Emmanuelle Wargon : “La Réunion peut progresser sur le photovoltaïque”

Pour son troisième jour de visite, Emmanuelle Wargon, la présidente de la commission de régulation de l’énergie, s’est rendue dans la nouvelle centrale photovoltaïque de la rivière des Galets au Port. L’ancienne secrétaire d’État auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire du gouvernement d’Edouard Philippe a salué les progrès de l’île pour la transition énergétique.