Revenir à la rubrique : Politique

Sa délégation interministérielle jugée inefficace, il devient président de LADOM

La Cour des Comptes avait recommandé une fusion entre la DIMECFOM qui n’aurait pas rempli ses missions initiales et LADOM. Le gouvernement a suivi l’avis des magistrats financiers. Maël Disa, responsable de l’ancienne structure jugée comme uniquement “symbolique”, vient d’être élu à la tête de l’agence pour la mobilité des ultramarins.

Ecrit par La-rédaction – le mercredi 23 novembre 2022 à 05H41

Maël Disa devient le nouveau président de LADOM (Agence de l’outre-mer pour la mobilité). Une élection qui a été notamment saluée par le conseil régional de Guadeloupe, d’où est originaire le haut fonctionnaire. Mais cette prise de fonction a aussi surpris certains qui s’interrogent sur la pertinence de ce choix pour le développement de la mobilité des ultramarins.

 

Une délégation “sans grand impact”

Maël Disa était jusqu’à peu à la tête de la Délégation interministérielle à l’égalité des chances des Français d’outre-mer et la visibilité des outre-mer (Diecfomvi). Mais cet organe gouvernemental a été épinglé par la Cour des Comptes en septembre dernier.

Les magistrats financiers avaient notamment déploré l’absence d’un mandat précis, des projets divers sans continuité ni suivi. Les dispositifs mis en place ont été jugés “éphémères et sans grand impact”.

La Diefcomvi est décrite dans le rapport comme “cantonnée dans une fonction symbolique”. La Cour des Comptes avait donc recommandé la fusion de la délégation interministérielle avec un outil qui existe déjà, LADOM (L’Agence pour la mobilité des ultramarins).

 

La délégation disparaît mais…

Les conclusions de la Cour des Comptes avaient provoqué une levée de boucliers dans un premier temps. Le président de la Région Guadeloupe avait notamment interpellé le ministre chargé des Outre-Mer pour défendre le haut fonctionnaire.

Jean-François Carenco avait alors apporté son soutien à Maël Disa avant d’annoncer le lendemain que le gouvernement suivrait les recommandations des magistrats financiers, rappelle France-Antilles Guadeloupe.

La Délégation interministérielle à l’égalité des chances des Français d’outre-mer et la visibilité des outre-mer a donc finalement été fusionnée avec LADOM. Un nouveau conseil d’administration a été annoncé le mois dernier. Et le nouveau président de l’Agence de l’outre-mer pour la mobilité a été choisi cette semaine. Et il s’agit du même homme qui était à la tête de la structure “sans grand impact” et uniquement “symbolique”.

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

La Cirest veut conserver le statut de SPL pour Estival

Le conseil communautaire de la Cirest devra statuer ce soir sur la proposition du président Patrice Selly de résilier l’actuel contrat de délégation de service public avec la SPL Estival, en redressement judiciaire depuis presque un an. Mais la Cirest entend bien conserver le statut décrié de société publique locale (SPL) pour sa société de transport.

[Communiqué] « Le Président dévoile sa vraie nature »

Perceval Gaillard réagit à la prise de parole du président de la République hier. Si Emmanuel Macron a affirmé qu’ « aucun parti ne peut appliquer son programme, ni le NFP, ni la majorité présidentielle, ni la droite républicaine », pour le député Insoumis, « le Président dévoile sa vraie nature et celle du régime : une monarchie présidentielle ». Son communiqué :

[Communiqué] Le PLR affiche son soutien : « Lucie Castets doit être notre nouvelle Première ministre »

Le PLR d’Huguette Bello, alors pressentie comme première ministre d’un gouvernement NPF, a rapidement réagi à la proposition d’installer Lucie Castets à Matignon. Une décision que le PLR salue d’autant que la prise de parole du président de la République a inquiété. « Le PLR s’indigne face à ce déni de démocratie et à ce mépris du Président de la République qui refuse de reconnaître le résultat des élections législatives, faisant ainsi violence au peuple souverain ». Le communiqué du PLR :

La loi sur les retraites va-t-elle être abrogée ?

La présidente du groupe de la France insoumise Mathilde Panot, a annoncé aujourd’hui sur France Inter que son groupe allait déposer à l’Assemblée nationale une proposition de loi « pour abroger la réforme de la retraite à 64 ans ». « Nous sommes des militants de convictions et nous tiendrons […] le programme sur lequel nous sommes engagés », a-t-elle martelé, appelant les députés des autres groupes à prendre leurs « responsabilités ».
Et elle estime pouvoir trouver facilement une majorité pour le faire.