Revenir à la rubrique : Politique

Route de Salazie : La mairie obtient gain de cause, les plages horaires des convois étendues à compter de jeudi

L'appel de Stéphane Fouassin a été entendu. Après de multiples négociations avec le Département, le maire de Salazie a obtenu de ce dernier l’augmentation des plages horaires d’ouverture de la RD48. Il a également confirmé la tenue d'un comité de pilotage dans les prochains jours "autour de l'avenir de notre RD48".

Ecrit par SI – le mercredi 01 février 2023 à 14H52

L’édile salazien ainsi que sa population, qu’il remercie pour « leurs mobilisations », réclamaient depuis plusieurs jours auprès de la collectivité départementale l’extension de ces plages horaires. Ainsi, les automobilistes bénéficieront de nouveaux créneaux de passage à compter de ce jeudi 2 février, de deux heures chacun : de 6h à 8h30, de 12h à 14h et enfin, de 17h à 19h.
 

Route de Salazie : « Notre commune est prise en otage »

« Ces créneaux permettront à nos lycéens de se rendre dans leurs établissements et à notre monde économique de reprendre vie. J’ai aussi sollicité le Président du Département, Monsieur Cyrille Melchior sur la création d’une aide sociale pour les familles touchées par cet événement. Il est nécessaire de donner du temps à l’entreprise pour réaliser les travaux de sécurisation. Nous vous tiendrons informé de la durée de ces derniers », indique Stéphane Fouassin sur sa page Facebook.

Route de Salazie RD 48 : nouveaux horaires d’ouverture

A partir de 17h00 ce mercredi 1er février, les nouveaux horaires sur les ouvertures de la route de Salazie sont les suivants :
 – 6 h – 8 h30
 – 12 h – 14 h
 – 17 h – 19 h

Ces convois restent soumis à des conditions météorologiques favorables.

En dehors de ces horaires, la route reste officiellement fermée.

Le Département est conscient de la gêne importante que cet événement naturel exceptionnel occasionne et met tout en œuvre pour rétablir au plus vite des conditions de circulation normales.

La plus grande vigilance et le respect des consignes et de la signalisation mis en place sont demandés à tous.

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

La Cirest veut conserver le statut de SPL pour Estival

Le conseil communautaire de la Cirest devra statuer ce soir sur la proposition du président Patrice Selly de résilier l’actuel contrat de délégation de service public avec la SPL Estival, en redressement judiciaire depuis presque un an. Mais la Cirest entend bien conserver le statut décrié de société publique locale (SPL) pour sa société de transport.

[Communiqué] « Le Président dévoile sa vraie nature »

Perceval Gaillard réagit à la prise de parole du président de la République hier. Si Emmanuel Macron a affirmé qu’ « aucun parti ne peut appliquer son programme, ni le NFP, ni la majorité présidentielle, ni la droite républicaine », pour le député Insoumis, « le Président dévoile sa vraie nature et celle du régime : une monarchie présidentielle ». Son communiqué :

[Communiqué] Le PLR affiche son soutien : « Lucie Castets doit être notre nouvelle Première ministre »

Le PLR d’Huguette Bello, alors pressentie comme première ministre d’un gouvernement NPF, a rapidement réagi à la proposition d’installer Lucie Castets à Matignon. Une décision que le PLR salue d’autant que la prise de parole du président de la République a inquiété. « Le PLR s’indigne face à ce déni de démocratie et à ce mépris du Président de la République qui refuse de reconnaître le résultat des élections législatives, faisant ainsi violence au peuple souverain ». Le communiqué du PLR :

La loi sur les retraites va-t-elle être abrogée ?

La présidente du groupe de la France insoumise Mathilde Panot, a annoncé aujourd’hui sur France Inter que son groupe allait déposer à l’Assemblée nationale une proposition de loi « pour abroger la réforme de la retraite à 64 ans ». « Nous sommes des militants de convictions et nous tiendrons […] le programme sur lequel nous sommes engagés », a-t-elle martelé, appelant les députés des autres groupes à prendre leurs « responsabilités ».
Et elle estime pouvoir trouver facilement une majorité pour le faire.