Revenir à la rubrique : Société

Pourquoi la scancar se balade-t-elle en ville de Saint-Paul ?

?Son toit coiffé d’une sorte de vidéoprojecteur ne passe pas inaperçu. Une voiture LAPI de Citypark s’est baladée dans les rues de Saint-Paul durant le mois de décembre. Mais elle n’est pas là pour vous flasher…

Ecrit par zinfos974 – le jeudi 30 décembre 2021 à 06H51

Une voiture type Zoé électrique munie d’un lecteur automatique de plaque d’immatriculation (LAPI). Pas de doute, une voiture « mitraillette à PV » circule dans les rues de Saint-Paul. Mais que les automobilistes ayant oublié de régler leur place de parcmètre se rassurent, la scancar de la ville de Saint-Denis n’est pas venue flasher à Saint-Paul. 

« C’est bien une voiture LAPI de Citypark », nous confirme la SODIPARC. Mais la SEM dionysienne nous montre un détail important : le logo sur les portières de la voiture est masqué, ce qui signifie que le véhicule n’est pas employé pour flasher les plaques d’immatriculation. 

Pour en savoir plus, nous nous dirigeons alors vers une autre société d’économie mixte, celle des transports des villes de l’Ouest. C’est donc la SEMTO qui nous répond. C’est elle qui a commandé une étude sur « le manque de places de stationnement en centre ville ».

La capitale de l’Ouest est en pleine réflexion alors que de grands espaces de parking non payant seront dans quelques mois en travaux, et donc non accessibles.

« Nous sommes en manque de places de stationnement, comme dans tous les autres centres-villes. A Saint-Paul, on est certes encore loin d’être comme Saint-Denis », compare Irchad Omarjee mais cela n’empêche pas d’anticiper les besoins. Le conseiller municipal est également président de la SEMTO.

Un hypermarché va damer les places gratuites de l’ancien stade Achille-Prémont 

« Comment fonctionnent les automobilistes, quelles sont leurs habitudes, est-ce que tous les parkings sont remplis ? », autant de questions auxquelles devra répondre l’étude actuellement menée et dont les conclusions seront transmises à la SEM et à la mairie en vue de donner une direction aux futures décisions. 

« Une fois qu’on aura l’étude, on regardera ce qu’on peut faire », explique le conseiller municipal alors que la ville de Saint-Paul va perdre des places de parking dans les mois qui viennent.

« L’école Eugène-Dayot va être rasée. On va commencer la réhabilitation de la place du marché forain (qui ira donc se loger à la place de l’école, ndlr). On a perdu des places de parking dans la rue de la Poste où la SHLMR va construire et le Super U va aller en face de Cimendef. Tout ça fait qu’il y aura des places de stationnement en moins », explique Irchad Omarjee.  

Les parkings prendront de la hauteur

« On a pour projet la création de parkings silo pour le centre-ville », envisage-t-il ainsi, puisque « la volonté de la municipalité, c’est la création de places supplémentaires. »

Cette étude s’inscrit d’ailleurs dans le calendrier concomitant du Plan de rénovation urbaine « que nous relançons », ajoute l’élu. 

« Cette étude est également l’occasion de se poser la question de savoir si on n’agrandit pas la zone payante. Il y a encore des zones qui ne sont pas encore payantes dans le centre-ville. Ce ne sont que des points d’interrogation », avance-t-il prudemment à ce stade de l’avant-projet. 

Les rues ou espaces qui pourraient basculer en mode payant sont, par exemple, la rue Sarda Garriga à côté de la mairie, la rue La Bourdonnais, « éventuellement », et pourquoi pas le grand parking en face du Super U qui offre des centaines de places entre la route Digue et la Chaussée royale. Victime de son succès depuis sa livraison, « il est saturé depuis le matin ». Payant ou toujours gratuit, autant de pistes de réflexion qui seront affinées dans quelques mois.

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Loin de la légende de Libertalia, enquête sur un « repaire de forbans » à Madagascar

Entre les années 1690 et 1720, l’île de Sainte-Marie a abrité un comptoir pirate pour la négoce des butins volés, mais aussi pour la traite des esclaves. Les recherches menées par l’archéologue Jean Soulat et son équipe internationale tendent à faire ressurgir du passé les contours d’un campement de forbans dans la baie d’Ambodifotatra. Une base pirate organisée autour d’un site de carénage, d’une canalisation d’eau douce et d’un fortin dédié à la protection des lieux.

L’incorrigible MIKL

Le spécialiste du zouk à La Réunion, MIKL, a dévoilé son nouveau projet « Collé ». Le clip, déjà visionné plus de 150.000 fois en trois semaines, met en relation une histoire d’amour avec ses hauts et ses bas.