Revenir à la rubrique : Politique

Municipales 2020: Claude Hoarau dans les starting-blocks

La création de la 25e commune sera l’enjeu principal des élections municipales de 2020 à Saint-Louis. Hier, lors d’un point presse organisé par l’APR de Claude Hoarau, l’ancien maire s’est étonné « d’une motion venue comme un cheveux sur la soupe » au dernier conseil municipal, demandant aux services de l’Etat un nouvel arrêté de création.  « Nous avions […]

Ecrit par Prisca Bigot – le vendredi 04 mai 2018 à 18H09

La création de la 25e commune sera l’enjeu principal des élections municipales de 2020 à Saint-Louis. Hier, lors d’un point presse organisé par l’APR de Claude Hoarau, l’ancien maire s’est étonné « d’une motion venue comme un cheveux sur la soupe » au dernier conseil municipal, demandant aux services de l’Etat un nouvel arrêté de création. 

« Nous avions crié victoire en 2013, fait la fête sur la place devant la mairie en 2016 et on en voit aujourd’hui les résultats », déplore Claude Hoarau. « C’est la deuxième fois que nos espérances rivièroises sont déçues ». Pour le président de l’APR, la responsabilité de cet échec incombe à son adversaire, Cyrille Hamilcaro, « parce qu’il n’a pas le droit de se présenter, il a alors organisé un procès au tribunal administratif et se donne le droit de gagner encore du temps ». 

« Sollicité » pour les prochaines échéances électorales, Claude Hoarau ne compte pas « baser sa stratégie électorale pour 2020 sur les annonces de la majorité actuelle ». L’APR devrait donc positionner un candidat uniquement sur le principe d’une commune saint-louisienne, La Rivière incluse. Actuellement en pleine campagne d’adhésion, le parti pense atteindre les 1000 adhérents d’ici un mois.

« Nous allons nous battre pour représenter la commune de Saint-Louis, nous la gagnerons et nous relancerons le processus de création de La Rivière », affirme Claude Hoarau. L’ancien maire, à 76 ans, semble prêt à repartir en campagne. Pour autant, l’annonce de la tête de liste ne sera dévoilée qu’avant les vacances d’août prochain.

 

 

Thèmes :
Partagez cet article:
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

NRL : Audrey Bélim salue la prise en compte de l’inflation par l’AFIT France

Interrogé par Audrey Bélim, Franck Leroy, nouveau président de l’Agence de Financement des Infrastructures de Transport (AFIT France),a assuré à la sénatrice que l’organisme prendrait en compte l’inflation dans son soutien financier au projet, jusqu’en 2028. « C’est un point fondamental qui n’était pas acquis », rappelle la parlementaire.

Philippe Naillet s’exprime au sujet du Chlordécone et du Fipronil à La Réunion

Le 29 février 2024, cinq propositions de loi, dont une visant à renforcer la protection des mineurs dans le sport et d’autres concernant le soutien aux TPE, l’encadrement des frais bancaires et la lutte contre les pénuries de médicaments, ont été adoptées. Philippe Naillet s’est exprimé sur la responsabilité de l’État dans le scandale du Chlordécone, également examiné à cette occasion.