Revenir à la rubrique : Politique

M.Orphé : « Les propos de N.Morano doivent être condamnés par la Droite réunionnaise »

« Nadine Morano a déclaré ce week-end, à la télévision, que la France était un « pays de race blanche », au milieu d’autres propos choquants. Des propos qui divisent ce grand pays qu’est la France, berceau de la démocratie. Ils s’apparentent à des insultes vis-à-vis d’une composante de la société française. Ces propos n’honorent pas notre République […]

Ecrit par – le mercredi 30 septembre 2015 à 22H30

« Nadine Morano a déclaré ce week-end, à la télévision, que la France était un « pays de race blanche », au milieu d’autres propos choquants.

Des propos qui divisent ce grand pays qu’est la France, berceau de la démocratie. Ils s’apparentent à des insultes vis-à-vis d’une composante de la société française. Ces propos n’honorent pas notre République en piétinant ses valeurs. Ils bafouent la Constitution qui stipule dans son article premier que nul ne doit être discriminé en fonction de sa race, de sa couleur, de sa religion. En le faisant, Nadine Morano crache sur les fonts baptismaux même de notre démocratie.

Comment interpréter cette nouvelle sortie ? Peut-on croire à un dérapage incontrôlé quand on connait la personnalité de celle qui les a prononcés ?  Nadine Morano n’en est pas à son coup d’essai et elle a montré à plusieurs reprises ses penchants xénophobes.
 
 
Elle a franchi depuis longtemps les lignes du Front National en restant cachée derrière un parti qui, à l’évidence, ne lui correspond plus. Le soutien de Jean-Marie Lepen en dit long sur ces dérives.

D’un autre côté, ne rivalise-t-elle pas avec certains de ses collègues qui chassent sur les terres de l’extrême-droite depuis maintenant trop longtemps. Ces mêmes dérives observées sous l’ère Sarkozy et qui se sont accrues avec la crise des migrants. Celui-là même qui a donné le « la » en enchaînant des petites phrases polémiques, stigmatisantes,  suivi par quelques ténors de son parti. Nous assistons à un enchainement de propos discriminatoires qui interpellent les populations françaises issues de la diversité mais aussi celles vivant sur les territoires ultramarins qui en sont les victimes collatérales.

Je m’inquiète pour la population réunionnaise dans cette surenchère qui verse dans la xénophobie et dans cette incitation à la haine raciale. Nous sommes une terre de métissage et de diversité culturelle et cultuelle.

Les propos de Nadine Morano nous excluent d’office de cette République qui se veut une et indivisible. Ils fragilisent notre appartenance à un pays, à cette Nation qu’est la France. Ces propos aux relents racistes doivent donc être condamnés et dénoncés par tous et notamment par la droite réunionnaise.

Ce n’est pas une élue du Front National qui a prononcé ces mots mais bien celle de ce Parti qui s’est rebaptisé « les Républicains ».

Qu’en pensent les élus et militants de ce parti à la Réunion ?  Sont-ils solidaires de ce type de discours ? Défendent-ils les mêmes valeurs ? Je souhaite que tous les élus et en particulier ceux qui appartiennent ou soutiennent le parti « Les Républicains » se positionnent au sujet de ces propos et s’associent à la demande d’une sanction à l’encontre de Nadine Morano. »

Monique Orphé

 

Thèmes :
Partagez cet article:
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Comment prévenir le risque inondation ?

Notre ville de L’Étang-Salé n’est plus ce qu’il était, il y a 20 ans en terme de constructions et d’habitations. Notre réseau d’assainissement est devenu fébrile en raison de l’augmentation des constructions dans notre ville de L’Étang-Salé.

Perceval Gaillard dénonce les « profits scandaleux » du secteur des carburants à La Réunion

Le député Perceval Gaillard a interpellé le ministre de l’Economie au sujet des profits des « profits scandaleux du secteur des carburants à La Réunion ». « Les grossistes pétroliers ont engrangé 28 millions d’euros de résultat net tandis que la Société Réunionnaise des Produits Pétroliers (SRPP), pour son activité de stockage, a dégagé 5,8 millions d’euros de résultat net », pointe-t-il du doigt, déplorant par ailleurs que « seules 30 stations-services sur 160 ont transmis leurs comptes ».