Revenir à la rubrique : Politique

À La Réunion, Jean-Marc Ayrault présente son projet de Fondation pour la mémoire de l’esclavage

J-M Ayrault, président de la Mission de la mémoire de l’esclavage, des traites et de leurs abolitions est en visite sur l’île pour participer aux commémorations à la Réunion de l’Abolition de l’esclavage. Il y présente le projet de Fondation nationale aux acteurs de la société civile pour engage  avec eux « une conversation les sujets […]

Ecrit par N.P – le jeudi 20 décembre 2018 à 08H19

J-M Ayrault, président de la Mission de la mémoire de l’esclavage, des traites et de leurs abolitions est en visite sur l’île pour participer aux commémorations à la Réunion de l’Abolition de l’esclavage.

Il y présente le projet de Fondation nationale aux acteurs de la société civile pour engage  avec eux « une conversation les sujets importants qui seront portés par cette nouvelle institution ».

Ce voyage dans l’île est l’occasion de confirmer l’engagement des principales collectivités de l’île dans le tour de table initial de la Fondation.

Un projet national: La Fondation pour la mémoire de l’esclavage

Initiée par François Hollande, la création de la Fondation en 2019 a été confirmée par le Président de la République Emmanuel Macron le 27 avril 2018, à l’occasion du 170ème anniversaire de l’abolition de l’esclavage. Sa mise en place est préparée par le groupement d’intérêt public présidé par Jean-Marc Ayrault, pionnier en tant que maire de Nantes de la reconnaissance de cette histoire.

La France se doit de reconnaître ce passé et la Fondation permettra de le faire en rassemblant tous les Français, de l’Hexagone et des outre-mer, autour d’un projet ancré dans les enjeux de la France d’aujourd’hui, en élargissant le récit national à l’histoire de la France outre-mer, en célébrant les héritages culturels, politiques et humains de cette histoire, en améliorant la visibilité des outre-mer dans l’Hexagone, en luttant contre le racisme et les stéréotypes, en conjurant les risques de « concurrence mémorielle ».

La Fondation associera l’Etat, des collectivités locales, des institutions publiques majeures, des grandes entreprises françaises et des acteurs et personnalités de la société civile. Ses statuts seront déposés prochainement au Conseil d’Etat pour une reconnaissance d’utilité publique en 2019.

Plus d’informations sur le projet de Fondation sur [www.gip-mmeta.org]urlblank:http://gip-mmeta.org/

 

À La Réunion, Jean-Marc Ayrault présente son projet de Fondation pour la mémoire de l'esclavage
Son programme aujourd’hui : 
10h00 Cérémonie de commémoration du 170e anniversaire de l’abolition de l’esclavage, Saint-Denis
13h00 Déjeuner avec le président du conseil départemental
17h00 Le « Gran 20 désanm », Musée de Villèle, Saint-Paul

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Européennes : Les Ecologistes veulent mettre les bouchées doubles à La Réunion

Marine Tondelier, secrétaire nationale d’EELV (Europe Ecologie-Les Verts) était à La Réunion pour présenter le programme des écologistes pour les Européennes, mais aussi pour inviter les Réunionnais à participer sous toutes les formes à défendre et préserver leur territoire. Elle appelle à voter Vert pour sortir du statu quo européen et améliorer la prise en compte des spécificités réunionnaises.

Démission de Perceval Gaillard : La majorité municipale saint-pauloise s’exprime

Le député Perceval Gaillard a démissionné de son mandat de conseiller municipal et communautaire, a révélé le JIR. Une démission qui interviendrait après une série de désaccords avec Huguette Bello et Emmanuel Séraphin, selon le média. Suite à cette annonce, la majorité municipale de Saint-Paul a indiqué regretter cette démission.

Soupçons d’emplois illégaux à la Région : Un procès au goût amer dont l’épilogue est attendu le 21 mai

Le procès de Didier Robert, ancien président de la Région Réunion, s’est conclu après d’intenses débats judiciaires sur des accusations d’emplois fictifs et de détournement de fonds. Le délibéré de cette affaire politico-judiciaire, très attendu, sera rendu le 21 mai, en pleine période électorale. Les avocats des 11 prévenus, vent debout contre l’enquête préliminaire menée par des policiers spécialisés en la matière, ont unanimement plaidé la relaxe.