Revenir à la rubrique : Société

Fin d’année difficile pour Kélonia : Trois tortues perdues par le centre de soins

L'heure n'est pas à la fête pour Kelonia en cette fin d'année. Le centre de soins a en effet perdu entre le 29 et le 30 décembre trois tortues : deux imbriquées et une tortue verte. Les nécropsies des trois tortues ont été faites immédiatement pour tenter de comprendre les raisons de leur mort.

Ecrit par NP – le jeudi 30 décembre 2021 à 11H40

La première tortue imbriquée était une des pensionnaires de Kélonia, Ophélie, qui vivait dans les bassins du centre de soins depuis des années après avoir été amputée d’une nageoire antérieure provoquée par un enchevêtrement dans un filet de pêche.

La seconde tortue imbriquée a été retrouvée morte échouée au niveau de Grands-Bois. Elle avait été signalée le 28 décembre au niveau de Petite-Île et n’avait pas été retrouvée lors de la sortie en mer du réseau échouage.

Le dernier spécimen retrouvé, une tortue verte, a été récupéré encore vivant mais très affaibli à proximité de Saint-Gilles. Malgré une mise sous perfusion durant la nuit et l’administration de corticoïdes, l’animal marin n’a malheureusement pas survécu. Avec une longueur de carapace de 105 cm, cette tortue ne pesait que 110kg, alors qu’elle aurait dû en peser au moins 60kg de plus. Elle avait pourtant l’estomac plein (3,2kg) d’algues et de jacinthes d’eau. Sa mort est due à une atteinte au niveau du cœur et des poumons. Les prélèvements effectués permettront d’identifier les pathogènes qui en sont la causse.

Les nécropsies des trois tortues ont été faites immédiatement pour tenter de comprendre les raisons de leur mort. Des analyses bactériologiques et des contenus stomacaux sont en cours pour affiner les diagnostiques.

Malgré ces pertes, le centre Kelonia tient malgré tout à remercier les usagers de la mer et les observateurs attentifs pour les signalements de ces tortues et leurs interventions, « qui permettent au Centre de soins d’intervenir aussi rapidement que possible ». « La liste des habitats utilisés par les tortues marines s’accroit également autour de La Réunion. Une vingtaine de tortues en moyenne sont relâchées après avoir été accueillies au Centre de soins et parrainées par des enfants », indique Kelonia.

Des observations et des informations qui permettent à la base de données photographique de TORSOOI de s’étoffer chaque année avec l’entrée de nouveaux spécimens. « Même lorsque les tortues sont retrouvées mortes ou meurent malgré nos soins, des prélèvements de contenus stomacaux, génétiques, isotopiques, sont systématiquement réalisés et permettent d’améliorer les connaissances sur les tortues marines et les menaces qui pèsent sur ces espèces protégées », termine Kelonia.

 

Fin d'année difficile pour Kélonia : Trois tortues perdues par le centre de soinsFin d'année difficile pour Kélonia : Trois tortues perdues par le centre de soinsFin d'année difficile pour Kélonia : Trois tortues perdues par le centre de soinsFin d'année difficile pour Kélonia : Trois tortues perdues par le centre de soins

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Mutation des professeurs néo-titulaires dans l’Hexagone : Les parlementaires montent au créneau

Les députés Frédéric Maillot et Jean-Hugues Ratenon, ainsi que la sénatrice Évelyne Corbière, ont organisé une conférence de presse pour évoquer la situation des néo-titulaires du second degré dans l’Éducation nationale mutés dans l’Hexagone. Une situation qui décourage certains enseignants et pousse d’autres à changer de voie. Les parlementaires comptent donc reprendre le combat afin que les professeurs ultramarins puissent rester ou revenir au plus vite dans leur département.

Événementiel : Un label pour lutter contre la concurrence déloyale

La signature d’une convention de travail entre la CCIR, la CGSS-R, la DEETS, l’APER et la SYNPASE va permettre d’offrir un meilleur accompagnement aux entreprises de l’événementiel. Parmi les pistes privilégiées pour soutenir ce secteur, la création d’un label afin de récompenser les entreprises qui s’engagent à respecter une charte. Une plateforme sera aussi mise en place pour recenser ces sociétés dans le but de les mettre en avant.

Frédéric Vienne : « Le préfet nous a demandé de lui présenter un plan de redressement »

Le président Frédéric Vienne et son bras droit Olivier Fontaine ont livré ce jeudi leur analyse du récent rapport de la Cour des comptes sur la situation financière de la Chambre d’agriculture de La Réunion. Pour les syndicalistes de la FDSEA, le rapport ne prend ni en compte le remboursement de la dette engagé depuis dix-huit mois, ni les spécificités de l’agriculture locale.

Espèces invasives : Avez-vous les bons réflexes ?

Nettoyer son équipement avant de partir en en pleine nature, rester sur les sentiers balisés, repartir avec ses déchets (même biodégradables), signaler les espèces invasives et ne pas ramener d’espèces exotiques dans ses bagages, voilà en somme les bons réflexes à adopter pour protéger son environnement des espèces invasives. Vous voulez aller plus loin ? Pendant les vacances, vous pouvez participer à des chantiers de lutte contre ces espèces.