Revenir à la rubrique : Faits divers

Drogues au volant : Des contrôles jour et nuit

Policiers et gendarmes de La Réunion s’impliquent chaque jour dans la lutte contre les conduites addictives et les stupéfiants, identifiée comme une priorité nationale.

Ecrit par Sophie Fontaine – le lundi 29 avril 2024 à 06H05

Les drogues sont impliquées dans 20% des accidents mortels, et la consommation de cannabis double le risque d’accident mortel. Le gouvernement fait de la lutte contre les stupéfiants une priorité. Les contrôles se multiplient aux quatre coins de l’île. “Les contrôles anti-stup se font à tout heure du jour et de la nuit lors d’opérations de recherche de conduites addictives, mais se font également en contrôle de proximité, en prévention ‘police route’ classique”, explique le chef d’escadron départemental de sécurité routière (EDSR), Alexandre Develay.

Lors de ces opérations de police et de gendarmerie, les forces de l’ordre détectent davantage de drogues de synthèses.
On retrouve beaucoup de résine de cannabis, le zamal cultivé localement, un peu de cocaïne et des nouvelles drogues de synthèse, MDMA, Ecstasy”, indique le chef d’escadron départemental de sécurité routière.

De plus en plus de jeunes mineurs consomment des stupéfiants. “On a une surreprésentation de ces mineurs impliqués dans des accidents notamment à cyclomoteur”, déplore l’EDSR.

Pour faire face aux phénomènes, les forces de l’ordre procèdent à des dépistages de produits stupéfiants avec des dispositifs capables de détecter la présence de THC, mais aussi d’amphétamines, cocaïne, héroïne, et bien d’autres drogues.

 

Au cours de la nuit de samedi à dimanche, les gendarmes de l’E.D.S.R et de la Réserve opérationnelle ont réalisé des opérations de recherches de conduites addictives, sur le secteur de St-Leu et sur Sainte-Marie. 19 conduites sous l’empire d’un état alcoolique, 5 conduites sous l’emprise de stupéfiants et 2 usages de stupéfiants ont été constatés. 5 véhicules ont été placés en fourrière.

Le même week-end, les forces de la Direction Territoriale de Police Nationale de La Réunion ont mené 18 opérations de sécurisation et de sécurité routière à travers le département. Ces interventions ont permis de relever 108 infractions, dont 22 délits. Parmi ces délits, on compte cinq cas de conduite sous l’empire d’un état alcoolique avec des taux d’alcoolémie compris entre 0,46 et 0,94 mg/l d’air expiré, deux cas de conduite sous l’emprise de stupéfiants, quatre refus d’obtempérer, six défauts d’assurance et cinq défauts de permis de conduire. Au total, 77 fonctionnaires de police ont été mobilisés pour ces opérations, qui ont également abouti à la constatation de 90 autres contraventions diverses au code de la route.

Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
24 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Incendie dans un stock de pneus à Bras-Panon

Un feu s’est déclaré dans le garage IPK à Bras-Panon. Les flammes ont ravagé tout le bâtiment. Les commerces avoisinants ont été évacués par mesure de sécurité. L’incendie aurait démarré au niveau d’un stock de pneus. Les gendarmes et les policiers sont sur place. Une enquête est en cours pour déterminer les circonstances du drame.

Reconnaissance de paternité : Poursuivie pour fraude, une mère de St-André échappe à l’expulsion malgré un test ADN

Saïd C., résidente de Saint-André, a été relaxée des poursuites pour fausse déclaration et de fraude pour l’obtention de son titre de séjour. Impliquée dans une affaire de reconnaissance de paternité, l’étrangère a admis avoir demandé à un Français de reconnaître celui qu’elle croyait être son enfant. La trentenaire risquait une interdiction de séjour de 5 ans dans cette affaire après un test ADN négatif.

Décès du Lieutenant-Colonel Jean-Christophe Bellomia, ancien commandant de l’EDSR

Le Lieutenant-Colonel Jean-Christophe Bellomia avait été commandant de l’Escadron départemental de La Réunion, de 2019 à 2023. Il est décédé lors d’un entraînement motocycliste dans le Loiret. Il a té âgé de 56 ans et père d’un enfant. Selon La République de Seine-et-Marne, trois gendarmes qui participaient à l’entraînement ont été percutés par une automobiliste engagée à contresens.

Deux hommes relaxés pour 22 vols à la roulotte, un seul larcin reconnu par le tribunal

Deux Bénédictins étaient jugés pour 23 faits de vols compris entre 2016 et 2021. C’est cette année-là qu’ils ont été vus sur les lieux d’un vol à Saint-Philippe. Le passé judiciaire de l’un d’eux a joué contre lui et les enquêteurs lui ont imputé toute une série de vols dans l’île. Finalement, le tribunal n’a retenu que le vol de Saint-Philippe pour l’un des deux.