Revenir à la rubrique : Faits divers

Homicide à la Ravine des Cabris : Six personnes en garde à vue

L'enquête ouverte suite au décès violent d'un homme dimanche à la Ravine des Cabris se poursuit. Le parquet de Saint-Pierre indique que six personnes en tout sont placées en garde à vue.

Ecrit par N.P. – le lundi 13 mai 2024 à 21H04
Illustration : Alexandre Robert

Les enquêteurs tentent de faire la lumière sur le drame qui s’est produit dimanche vers 20 heures à la Ravine des Cabris sur la commune de Saint-Pierre.

« L’autopsie de la victime a été réalisée ce lundi et confirme le décès suite à un choc hémorragique, probablement causé par un coup porté au thorax avec un objet pointu et tranchant, de type sabre ou couteau« , indique le parquet de Saint-Pierre qui précise que d’autres examens médicaux seront réalisés ultérieurement.

Quatre personnes, dont un mineur, avaient été placées en garde à vue lundi matin. Deux autres individus supplémentaires sont gardés à vue dans le cadre de l’enquête. « Plusieurs pourraient être à l’origine d’une altercation avec la victime. L’origine du différend n’est pas encore établie« , ajoute le parquet. Les gardes à vue vont être prolongées de 24 heures.

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
4 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Prise illégale d’intérêts : Condamné, Olivier Rivière échappe à l’inéligibilité

En octobre 2020, Olivier Rivière était condamné en première instance pour prise illégale d’intérêts et concussion. Contestant tout, le maire de Saint-Philippe avait été rejugé en appel à sa demande. Le 25 mars 2021, il était condamné à trois ans d’inéligibilité et à huit mois de prison avec sursis en appel et annonçait son pourvoi en cassation qui a prospéré. Ce jeudi, alors que les mêmes peines ont été proposées à la cour, il n’écope pas d’inéligibilité, mais de huit mois de prison avec sursis et de 10.000 euros d’amende.

SPL Sudec : André Thien-Ah-Koon, condamné en appel à 5 ans d’inéligibilité, perd son mandat

En 2022, André Thien-Ah-Koon était condamné à 6 mois de prison avec sursis pour prise illégale d’intérêts dans le dossier de la SPL Sudec. Le tribunal de Saint-Pierre avait estimé que l’embauche de Christelle Mondon, la sœur de son adjointe, à la tête de la Société publique locale caractérisait un délit. Frappé d’une peine d’inéligibilité de 3 ans, le maire du Tampon avait fait appel de la décision. Ce jeudi, la cour d’appel a entériné le premier jugement. André Thien-Ah-Koon est condamné à cinq ans d’inéligibilité et perd son mandat.