Revenir à la rubrique : Politique

Dispositifs anti-requin : Les pistes soutenues par la Région Réunion

Suite à la triste attaque de requin qui a coûté la vie à un garçon de 13 ans hier aux Aigrettes, la Région rappelle les dispositifs en place depuis 2011 pour lutter contre le risque requins. Plus de connaissance scientifique, les vigies requin, la structuration du secteur du tourisme, l’innovation… Depuis quatre ans, la Région […]

Ecrit par – le lundi 13 avril 2015 à 18H27

Suite à la triste attaque de requin qui a coûté la vie à un garçon de 13 ans hier aux Aigrettes, la Région rappelle les dispositifs en place depuis 2011 pour lutter contre le risque requins.

Plus de connaissance scientifique, les vigies requin, la structuration du secteur du tourisme, l’innovation… Depuis quatre ans, la Région affirme déployer des moyens « exceptionnels » pour lutter contre cette crise. En février, ces éléments ont été transmis aux différents acteurs de La Réunion lors d’une réunion du C4R (Comité réunionnais de réduction du risque requins).

Plusieurs projets ont été soutenus par la Région, notamment en termes de connaissance scientifique. Le programme Charc (Connaissance de l’écologie et de l’habitat de deux espèces de requins côtiers sur la côte ouest de La Région) et le projet CAPREQUINS porté par le Comité régional des pêches maritimes et des élevages marins de La Réunion.

Il a aussi été question de sécuriser les vigies et activités nautiques grâce au soutien apporté à la Ligue réunionnaise de surf dans le cadre de l’expérimentation d’un dispositif de sécurité aquatique et le recrutement de vigies squales. Des délimitations de zones de baignade surveillée aux Roches Noires et à Boucan Canot, grâce notamment à la pose de filets, ont également été mises en place en parallèle d’actions de communication de l’IRT pour tenter de relancer la fréquentation touristique de ces plages. La Région a également subventionné l’installation de filets sur la plage de l’Etang-Salé.

La Région se tourne aussi vers les nouvelles technologies avec une enveloppe de 250.000 euros qui a été votée en faveur de l’innovation des dispositifs de protection et de surveillance. La dernière nouveauté serait les « vigies requins renforcées », un dispositif d’observation sous-marin avec un rideau vidéo assisté d’un logiciel de reconnaissance des requins.

Des dispositifs qui n’ont manifestement pas encore démontré leur efficacité. Le boulot ne fait que commencer pour la Région.

 

Thèmes :
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Saint-André renouvelle ses ambitions « pour une ville moderne et dynamique »

Joé Bédier présente ce jeudi les orientations budgétaires de la ville lors du conseil municipal. L’occasion de mettre en lumière les priorités et les projets pour l’année à venir. Des OB qui s’inscrivent « en parfaite cohérence » avec les engagements politiques « pris depuis 2020 », lance le maire de Saint-André. « Grâce à une gestion financière saine, la commune peut poursuivre son plan pluriannuel d’investissement (PPI) avec un focus particulier mis en 2024 sur l’éducation, la culture, et la proximité », poursuit l’édile saint-andréen.

Thierry Robert condamné en appel pour diffamation

Thierry Robert a été condamné en appel pour diffamation sur les réseaux sociaux. Il écope d’une peine moins lourde qu’en première instance, 2.500 euros d’amende et un euro symbolique de dédommagement à verser à Bruno Domen.

Édouard Philippe : « L’école est la priorité numéro 1 »

Pour sa deuxième journée sur l’île, Édouard Philippe s’est rendu dans le Sud pour y rencontrer les maires du Tampon et de Saint-Pierre. Dans la capitale du Sud, l’ex-Premier ministre a pu découvrir le projet Cayenne mené par l’ADAPEI et sa mission envers les jeunes porteurs de handicap.

Edouard Philippe affûte sa droite et sa gauche pour 2027

Le combat politique pour 2027 s’ouvre déjà sans le dire. L’ancien Premier ministre Edouard Philippe poursuit son tour de France des régions en tant que président de son parti Horizons. Depuis ce mardi, il part à la rencontre des élus et acteurs socio-économiques réunionnais pour se faire un aperçu des réalités locales, lui qui n’avait pas eu l’occasion d’effectuer un déplacement lorsqu’il était locataire de Matignon. Ce mercredi matin à Montgaillard Saint-Denis et aux côtés de l’adjointe Brigitte Adame et du coach Didier Wullschleger, le maire du Havre a enfilé les gants de boxe au moment de découvrir le travail mené en faveur des jeunes de l’association EPA (Ecoute-moi, Protège-moi, Aide-Moi). Sur des images de Pierre Marchal de l’agence Anakaopress.

Social Share Buttons and Icons powered by Ultimatelysocial