Revenir à la rubrique : Politique

[Communiqué] Lancement de la Convention Citoyenne de la révision du SAR

La Convention Citoyenne consacrée à révision du Schéma d'aménagement régional a été installée ce samedi. La Région Réunion présente à la population les enjeux de ce document de planification pour les décennies à venir.

Ecrit par N.P. – le samedi 25 mai 2024 à 18H24

Ce samedi 25 mai 2024, l’hémicycle du Conseil Régional a accueilli la séance inaugurale de la Convention Citoyenne du Schéma d’Aménagement Régional (SAR). Les 72 membres citoyens (60 titulaires et 12 suppléants) ont été accueillis par un discours de la Présidente du Conseil Régional, Huguette Bello, qui a exprimé sa volonté de placer les Réunionnaises et Réunionnais au centre de la réflexion pour l’avenir de La Réunion.  »C’est un acte important de démocratie participative qui débute », a rappelé la Présidente de Région,  »en installant cette Convention Citoyenne, nous sommes au rendez-vous de nos engagements, à la fois pour restaurer la confiance dans l’action publique et pour mieux prendre en compte les besoins et les attentes de la population dans les grandes décisions régionales » .

Qu’est-ce que le Schéma d’Aménagement Régional (SAR) ?

Le Schéma d’Aménagement Régional (SAR) est le principal outil de planification à l’échelle de La Réunion. Il définit la stratégie d’aménagement du territoire à horizon 2050 et vise à harmoniser le développement économique, social et écologique de l’île. En fixant les orientations et les règles de développement pour les années à venir, le SAR s’impose aux documents de planification intercommunaux (SCoT) et communaux (PLU), garantissant ainsi une cohérence globale dans l’aménagement du territoire.

Qu’est-ce qu’une convention citoyenne ?

Une convention citoyenne permet à un groupe de citoyens de délibérer sur une question de politique publique. Dans le cadre de la révision du SAR, cette démarche vise à recueillir les propositions éclairées des Réunionnais pour que le futur SAR réponde davantage aux besoins des habitants.

La plénière de lancement de la Convention Citoyenne

Lors de cette plénière de lancement, les membres ont échangé avec Wilfrid Bertile, élu en charge de la révision du SAR, et Jean-Pierre Chabriat, élu délégué à l’enseignement supérieur, la recherche et la transition énergétique. Ces discussions ont permis de clarifier ce qu’est un SAR et de partager les ambitions de sa révision.

Amandine Ramaye, Vice-Présidente déléguée à la démocratie participative, a rappelé l’importance du processus démocratique dans lequel s’insère la Convention Citoyenne du SAR, 2e dispositif de participation citoyenne d’envergure organisé par la mandature après l’Assemblée Citoyenne des Mobilité (dans le cadre des États Généraux de la Mobilité) en 2023.

La séance institutionnelle s’est poursuivie par une formation interactive animée par des experts, abordant des thèmes essentiels pour l’aménagement du territoire, comme le changement climatique et ses impacts à La Réunion, l’étalement urbain et les modes d’habiter réunionnais.

À partir du 3 juin, les membres citoyens se rencontreront à trois reprises en plénières et travailleront en sous-groupes lors de 12 ateliers.

Début juillet 2024, leurs propositions seront présentées en plénière de clôture aux élus de la Région, puis publiées sur la plateforme du SAR : sar.regionreunion.com.

Ces dernières permettront d’éclairer les choix d’aménagement du Conseil régional qui seront intégrés dans le nouveau SAR, en vue d’un arrêt du projet en 2025 et d’une approbation en 2026.

Thèmes : Région Réunion
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Inéligibilité d’André Thien Ah Koon : Le jugement d’appel confirmé

Une erreur dans le libellé du jugement rendu par la cour d’Appel en mai dernier a permis au maire du Tampon de continuer à exercer ses différents mandats encore quelque temps. Ce jeudi, après avoir évoqué l’affaire en chambre du conseil et à huis clos, la cour a corrigé l’erreur et confirmé l’inéligibilité de l’édile.

Michel Vergoz : « Le sursaut, c’est maintenant »

Le président du Mouvement politique Trait d’Union, Michel Vergoz, livrait ce jeudi son analyse sur les résultats des élections européennes qui a confirmé la forte poussée du Rassemblement national (RN). Soutien de la majorité présidentielle, le président du Mouvement politique Trait d’Union (MPTU), qui reconnait que la majorité présidentielle a été ébranlée par les résultats de ce scrutin, assure néanmoins que la dissolution de l’Assemblée nationale par Emmanuel Macron est décision « salutaire » pour l’avenir du pays.

Le Tampon : André Thien Ah Koon au bord des larmes à l’heure de dresser son bilan

André Thien Ah Koon a convié la presse ce jeudi matin pour évoquer son avenir politique ainsi que celui du Tampon et de la CASUD suite à sa condamnation à une peine d’inéligibilité.
Celui qui est encore maire du Tampon pour quelques jours, jusqu’à ce que le préfet lui notifie l’arrêt de la Cour d’Appel, a préféré lire un document. Il a réussi à conserver un semblant de self control jusqu’aux derniers mots, au moment de dire adieu aux Tamponnais, où sa voix s’est étranglée et quelques larmes ont pointé au coin de ses yeux.