Revenir à la rubrique : Politique

Appel de Fort de France : Paris et les Outre-mer se mettent d’accord sur une méthode et un calendrier

Dans un courrier adressé au président du Département de la Guadeloupe, Guy Losbar, Gérald Darmanin détaille la méthode proposée aux élus d'Outre-mer pour réformer les territoires ultramarins, suite au dîner à l'Élysée du 7 septembre dernier. Neuf thèmes seront ainsi abordés durant les discussions qui vont s'ouvrir sur les six prochains mois.

Ecrit par La-rédaction – le mercredi 02 novembre 2022 à 14H07

Il aura fallu un mois pour qu’un calendrier et une méthode de discussion soient officialisés. Dans une longue lettre adressée au président du Département de Guadeloupe, Gérald Darmanin est revenu dans le détail sur l’étendue des discussions entre les collectivités d’Outre-mer et l’État.
 
Ces propositions viennent en réponse à l’appel du 17 mai dernier des présidents de Région ultramarines à moins de verticalité dans la prise de décision et plus de souplesse face aux réalités locales. Reçus à l’Élysée le 7 septembre dernier, une cinquantaine d’élus de tout l’Outre-mer ont bien confirmé au président Macron leur souhait d’une nouvelle manière de concevoir les politiques publiques.

Une réunion avec Élisabeth Borne d’ici mars 2023
 
Un comité interministériel sur les Outre-mer se tiendra d’ici six mois à Matignon sous la présidence de la Première ministre. D’ici là, neuf sujets doivent être débattus avec les élus ultramarins. Le retard sur les investissements, les questions environnementales, les aides au développement, une évaluation des politiques nationales, la difficulté d’appliquer les normes, l’insertion dans les territoires, la culture et la mémoire, la fiscalité et enfin les institutions.
 
Ces sujets seront débattu au cours de ces six mois avec le cabinet du ministre délégué Jean-François Carenco. L’objectif est de compiler les propositions des collectivités d’Outre-mer avant la rencontre fatidique avec la Première ministre. « Le 9e chantier, celui des institutions, viendra tirer les conséquences juridiques des propositions élaborées dans les 8 premiers chantiers, y compris sur le plan constitutionnel et organique si cela s’avère nécessaire », souligne Gérald Darmanin dans sa lettre. Verra-t-on ici, encore une fois, ressurgir l’éternel débat réunionnais sur l’amendement Virapoullé ?
 
Les premières réunions doivent se tenir en ce moment pour affiner encore les propositions qui seront soumises au gouvernement.
Thèmes :
Partagez cet article:
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Comment prévenir le risque inondation ?

Notre ville de L’Étang-Salé n’est plus ce qu’il était, il y a 20 ans en terme de constructions et d’habitations. Notre réseau d’assainissement est devenu fébrile en raison de l’augmentation des constructions dans notre ville de L’Étang-Salé.