Revenir à la rubrique : Politique

Aménagements et réhabilitations à l’Entre-Deux

Dix-huit, c'est le nombre d'affaires qui étaient examinées par les membres du Conseil municipal de l'Entre-Deux hier soir. Une vingtaine d'affaires parmi lesquelles plusieurs opérations d'aménagement et de réhabilitation pour un montant global et partagé de 2,4 millions d'euros.

Ecrit par Ludovic Robert – le vendredi 10 septembre 2010 à 08H45

Une aire de loisirs, une salle d’animation rénovée ou encore un espace multi-accueil à réaliser, ces affaires ont tenu une place de choix ce mercredi lors d’un nouveau conseil municipal à l’Entre-Deux. Ces projets, dont le dénominateur commun est l’accès aux loisirs et aux services d’accueil ont tous été validés sur le socle des aides financières consenties par la Région dans le cadre de son plan d’aide au développement économique des communes.

Il aura donc fallu attendre la validation de quatre affaires relatives au lancement d’une enquête publique et au transfert de compétences d’une maîtrise d’ouvrages pour que soient discutées les orientations en matière d’aménagement. Sur ce point, le projet d’une aire de loisirs newlook a été, dans un premier temps, soulevé par la majorité menée par Bachil Valy.

2.450.000 euros de projets de loisirs et d’accompagnement

D’un montant global de 750.000 euros hors-taxe, ce projet sera financé à hauteur de 600.000 euros par le Conseil régional et 150.000 euros par la petite commune du Sud. Au programme, une remise à niveau du boulodrome associée à la construction de sanitaires publics, de kiosques dédiés au pique-nique et, avis aux sportifs, d’un parcours de santé pour se mettre au diapason du Coteau Sec et du Dimitile.

Autre projet d’importance pour le charmant village des hauts, la « réhabilitation de la salle d’animation et de loisirs » de la commune. Un projet qui devrait mener à la réalisation de plusieurs salles de « sport et de bien être » de 200 m2 chacune. Le tout en direction des amatrices de fitness, danses et autre activités sportives. Pour ces travaux qui devraient bientôt commencer, le plan de financement prévisionnel s’établit comme suit : une participation régionale de 80% (800.000 euros) et un financement à hauteur de 20% pour la commune (200.000 euros).

Les élus, réunis à cette occasion, ont également validé un projet en partenariat avec le Département, la construction d’une « structure multi-accueil des services publics pour l’emploi et des acteurs associatifs de l’économie sociale » dans le quartier de la Mare. Dotée à terme d’une épicerie sociale et d’un centre d’accueil pour les publics en difficulté, la structure bénéficiera d’un financement à 50% par le Département au titre des « priorités départementales« , ce qui représente une somme de 350.000 euros sur les 700.000 que devrait coûter le projet.
La mairie a d’ailleurs privilégié la démolition du bâtiment actuel, vieillissant et en décalage avec l’identité créole traditionnelle de la commune, et une reconstruction de plein pied.

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Sigrid Gérardin, n°2 sur la liste PCF aux Européennes : « Porter le projet que vous construirez pour vous et par vous »

Le Parti communiste réunionnais (PCR) a célébré ce samedi son 65e anniversaire sur la place Paul-Vergès à Saint-Denis. Cet événement s’inscrit dans le cadre des élections européennes et a été marqué par un hommage rendu à son fondateur, premier Réunionnais élu au Parlement européen. Le tout en présence de Sigrid Gérardin, n°2 sur la liste PCF conduite par Léon Deffontaines.

[Communiqué]“Nous, élus des Outremers, demandons solennellement au Gouvernement le retrait immédiat du projet de loi de réforme constitutionnelle”

La Présidente de Région Huguette Bello aux côtés de Présidents de collectivités ultramarines et de parlementaires ultramarins (dont les Réunionnais Evelyne Corbière, Karine Lebon, Frédéric Maillot, Emeline K/Bidi, Perceval Gaillard, Jean-Hugues Ratenon et Younous Omarjee) cosignent une tribune pour alerter sur la situation en Nouvelle-Calédonie et appeler le gouvernement à retirer son projet de loi de réforme constitutionnelle.