Société

"Les 30 courageuses de La Réunion, une affaire oubliée"

Mercredi 13 Février 2019 - 08:51

À l’occasion de la Journée internationale de la femme, France Ô propose une programmation spéciale à partir du 4 mars, avec un documentaire inédit sur une affaire oubliée de La Réunion et diffusé le 7 mars, en soirée.

Intitulé "Les 30 Courageuses de La Réunion, une affaire oubliée", le film réalisé par Jarmila Buzkova revient sur les milliers d’avortements et de stérilisations pratiquées à La Réunion dans les années 1960, parfois sans le consentement des femmes concernées.

"Un demi-siècle après les faits, ce film mène une enquête sur la politique antinataliste pratiquée à l’époque par l’État sur l’île de La Réunion. Alors qu’en métropole avorter est passible de prison, à La Réunion des avortements se pratiquent à la chaîne, souvent suivis de stérilisation sans consentement. Trente victimes, femmes de milieu modeste, ont eu le courage de porter plainte contre ces hommes puissants", détaille la production du documentaire.

À travers une grande enquête, ce film de 70 minutes raconte "comment des faits aussi graves ont pu se produire sans provoquer un réel scandale au niveau national, comment on s’est empressé de classer cette affaire, comment on ne s’est jamais préoccupé de ce qui est arrivé à certaines femmes mutilées dont les vies ont été changées à jamais".
N.P
Lu 3789 fois



1.Posté par Zarin le 13/02/2019 10:00

En 1970, cinq ans avant la loi Veil, on découvre que des milliers d’avortements et de stérilisations ont été pratiqués à l’Île de la Réunion sur des femmes pauvres, sans leur consentement, par des médecins peu scrupuleux qui ont prétexté des opérations bénignes pour se faire rembourser par la Sécurité sociale. Derrière ces violations de la loi et ces fraudes massives se cache une politique antinataliste soutenue par les représentants de l’Etat français dans les Outre-mer.

http://www.swanfrance.com/lesfilmsducygne/projet/116/les-trente-courageuses-de-jarmila-buzkova

2.Posté par klod le 13/02/2019 10:24

oui zarin, à cette époque, dans not bonne isle, il n'était pas bon etre pauvre : direction la creuse ou la clinique moreau ............... il n'était pas bon aussi etre communiste , l'ordonnance scélérate l'a montré .................. les joies de la période "debréiste" ............ certains aiment , les memes depuis 70 ans .

3.Posté par Joseph le 13/02/2019 10:51

N'oubliez-pas aussi que l'alcoolisme fœtal était un véritable fléau, et qu'énormément d'enfants naissaient avec de très lourds handicapes.

Aujourd'hui on a plus de moyens pour détecter ça avant la naissance, et mettre les parents devant leurs responsabilités.

Ils décident d'eux même à présent, bien que la charge incombe à la société.

Ceci expliquant peut être cela sans bien sûr approuver ce qui se faisait par le passé, on dit justement autre temps, autres mœurs, non ?

Arrêtons de diaboliser nos anciens, ils devaient penser faire ce qui leur semblait le mieux, sans imaginer que 50 ans plus tard la culture du misérabilisme serait le sport national.

4.Posté par eh oui! le 13/02/2019 11:23

Et en France à la même époque 300 000 avortements clandestins par des "faiseuses d'anges" ça veut tout dire cette expression et des milliers de femmes qui en mouraient...
L'époque était infâme pour les femmes et pire encore pour les pauvres , effectivement...
Mais aujourd'hui? Qu'en est-il?
L'avortement , même pratiqué dans de bonnes conditions médicales et"voulu" est un drame personnel pour la mère ...mais il vaut mieux ça que les charcutages punitifs que pratiquaient certains toubibs , chez nous comme en métropole...
la contraception reste la seule bonne solution !

5.Posté par Le Jacobin le 13/02/2019 11:32

Lisez le livre de Françoise Vergès

LE VENTRE DES FEMMES

C'est effrayant, vous comprendrez, elle raconte toute l'histoire de la Clinique de St Benoît.

6.Posté par klod le 13/02/2019 14:56

"ils devaient penser faire ce qui leur semblait le mieux" !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! dixit le "joseph"


ha bon ! comme dit l'autre .


post 3 représente ce qu'il y a de pire en démocratie : "la fin justifie les moyens" !

les mêmes que post 3, le "joseph" :

- on comprend les collabos de 39-45, ils ont permis des allemands nazis plus conciliants............

ou encore :

- on comprend l'oas ....................

ou encore :

l'apartheid c'était pas si dure .............


ou encore , et je l'ai entendu , dans ma petite vie : on comprend les nazis , il y avait vraiment trop de juif .................

les post 3 pour qui " la fin justifie les moyens" : les tueurs de la démocratie , ils comprennent tant d'ignominie ............................. se méfier de ceux , QUELQUE SOIT L'EPOQUE , pour qui , "la fin justifie les moyens" ................

restons vigilants face à ces gens , vive la République !

7.Posté par klod le 13/02/2019 14:57

merci Jacobin !!!!! et oui , il faut s'intéresser à l'histoire .

8.Posté par Modeste le 13/02/2019 18:51

Klod, à cette époque il n'y avait pas d'allocs, pas de moyens contraceptifs à la portée des familles modestes, et ces personnes ont fait un choix qu'il faut respecter ne vous en déplaise! bien beau d'avoir des états d’âmes quand ce n'est pas à vous de supporter les problèmes qu'aurait causé ces naissances! alors les moralisateurs de salons.......on en a rien à cirer!

9.Posté par klod le 13/02/2019 19:22

et le modeste , post 8, qui justifie que l'on avorte et stérilise sans l'aval des personnes intéressées ...............................

"ces personnes ont fait un choix ".............Modeste n'a pas bien compris ,

qu'il se renseigne sur le contexte historique , ce n'était pas un choix pour la plupart .................... comme pour les enfants de la creuse.

10.Posté par Targie le 13/02/2019 19:36 (depuis mobile)

Comment des FAITS aussi GRAVES ont pu se produire sans provoquer un réel scandale ..comment on s''est empressé de CLASSER cette AFFAIRE.comme trop souvent dans bcp d''autres affaires ! Re-Oui Kld se mefier de ceux pour qui la fin justifie les moyens!!

11.Posté par Ma sonnerie le 13/02/2019 23:14

Debré..ou l'ère de la honte.

12.Posté par Ma sonnerie le 13/02/2019 23:14

8.
manifestement, votre mère a oublié d'aller à la clinique du docteur Moreau en son temps.

13.Posté par Modeste le 14/02/2019 03:51

oui post 12 "ma sonnerie" en accord avec la votre ........qui a oublié aussi d'y aller!

14.Posté par bebert le 14/02/2019 11:47

Oû est la vérité dans cette affaire.? Comment peut on parler de milliers....???? Qui a pu compter???? Quand?? Ce documentaire à t il une valeur historique et scientifique??? Comme il est facile aujourd'hui d'accuser , de calomnier et de généraliser!!!!! Que ceux qui accusent apportent des preuves incontestables et définitives, sinon taisez vous!!!!

15.Posté par PEAU LISSE le 14/02/2019 11:51

A ma sonnerie!!!!! Que vient faire DEBRE dans cette affaire????DEBRE s'est toujours battu contre l avortement.......Et n oubliez pas que si l on mange à notre faim aujourd'hui c'est grace à lui!!!!! RESPECTEZ SA MEMOIRE!!!!!

16.Posté par klod le 14/02/2019 19:21

post 15 , revoyez votre histoire mon bon :
debré michel : député de l'isle de la Réunion de 1963 à 1988


ami proche du dr moreau ...................

voilà ce que vient faire debré michel dans "cette affaire" .

17.Posté par PEAU LISSE le 14/02/2019 21:28

A KLOD ;Je confirme : Que vient faire M DEBRE dans cette histoire??? Rien! à moins que vous ayez des informations à son encontre que vous cachez ????? Comme beaucoup d'autres qui accusez sans preuves vous colportez des histoires au lieu de la raconter!!!!!!!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 17 Février 2019 - 17:35 Le Collectif Citoyen dit "non" à l'incinérateur