Revenir à la rubrique : Faits divers

Fin de garde à vue : 4 personnes déférées pour le meurtre de la Ravine-des-Cabris

Ce mercredi matin, la garde à vue prend fin pour quatre personnes soupçonnées d'avoir participé au meurtre d'un jeune homme de 20 ans dimanche dernier. Elles sont à présent déférées au tribunal de Saint-Pierre pour l'ouverture d'une information judiciaire pour assassinat.

Ecrit par Gaëtan Dumuids – le mercredi 15 mai 2024 à 06H23

C’est donc à la première lueur du jour que prend fin la garde à vue pour quatre personnes impliquées dans la mort d’un jeune homme de 20 ans dimanche dernier. Après le placement en garde à vue de six individus lundi, deux personnes ont finalement été rapidement relâchées. Les quatre gardés à vue sont trois majeurs et un mineur.

Certains d’entre eux pourraient être à l’origine d’une altercation avec la victime. Trois d’entre eux sont poursuivis pour assassinat et le dernier pour non-assistance à personne en danger.

Une information judiciaire pour assassinat sera ouverte. Les mesures de sûreté, placement sous contrôle judiciaire ou en détention, seront décidées en fin de journée.

Pour rappel, un jeune homme est décédé dimanche soir après une altercation. L’autopsie de la victime a confirmé le décès suite à un choc hémorragique, probablement causé par un coup porté au thorax avec un objet pointu et tranchant, de type sabre ou couteau. L’origine du différend n’est pas encore établie et l’enquête doit établir les responsabilités de chacun.

Thèmes : Homicide | Saint-Pierre
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Prise illégale d’intérêts : Condamné, Olivier Rivière échappe à l’inéligibilité

En octobre 2020, Olivier Rivière était condamné en première instance pour prise illégale d’intérêts et concussion. Contestant tout, le maire de Saint-Philippe avait été rejugé en appel à sa demande. Le 25 mars 2021, il était condamné à trois ans d’inéligibilité et à huit mois de prison avec sursis en appel et annonçait son pourvoi en cassation qui a prospéré. Ce jeudi, alors que les mêmes peines ont été proposées à la cour, il n’écope pas d’inéligibilité, mais de huit mois de prison avec sursis et de 10.000 euros d’amende.

SPL Sudec : André Thien-Ah-Koon, condamné en appel à 5 ans d’inéligibilité, perd son mandat

En 2022, André Thien-Ah-Koon était condamné à 6 mois de prison avec sursis pour prise illégale d’intérêts dans le dossier de la SPL Sudec. Le tribunal de Saint-Pierre avait estimé que l’embauche de Christelle Mondon, la sœur de son adjointe, à la tête de la Société publique locale caractérisait un délit. Frappé d’une peine d’inéligibilité de 3 ans, le maire du Tampon avait fait appel de la décision. Ce jeudi, la cour d’appel a entériné le premier jugement. André Thien-Ah-Koon est condamné à cinq ans d’inéligibilité et perd son mandat.