Economie

Insee : La fréquentation hôtelière recule de 3,3 % en 2013

Les chiffres publiés par l'Insee sur la fréquentation hôtelière ne sont pas bons. En 2013, 814 300 nuitées ont été enregistrées dans l’hôtellerie classée à La Réunion. Cette fréquentation est en recul de 3,3% par rapport à 2012.


Insee : La fréquentation hôtelière recule de 3,3 % en 2013
En 2013, 814 300 nuitées ont été enregistrées dans l’hôtellerie classée à La Réunion. Cette fréquentation est en recul de 3,3% par rapport à 2012. Parallèlement, le nombre de chambres occupées diminue de 0,7 % et l’offre de chambres de 0,4 %. Le taux d’occupation est en léger recul (- 0,2 point).

Le recul de la fréquentation affecte en particulier les hôtels 3 étoiles (- 8,5 %) et à un moindre degré les hôtels de 1 ou 2 étoiles (- 3,6 %) Seuls les hôtels de catégorie supérieure tirent leur épingle du jeu : leur fréquentation progresse de 5,4 %.

Les régions Ouest et Sud concentrent la baisse de la fréquentation annuelle (respectivement - 4,2 % et - 3,9 %).
La fréquentation se dégrade de façon constante sur les deux premiers trimestres (- 4 %). Elle se stabilise au 3e  trimestre pour finir en recul à la fin de l’année.

Avec 239 400 nuitées au 4e  trimestre, la fréquentation des hôtels classés réunionnais est en baisse de 5 % par rapport au 4e  trimestre 2012. Elle atteint son plus bas niveau depuis 4 ans.

Insee : La fréquentation hôtelière recule de 3,3 % en 2013

Insee : La fréquentation hôtelière recule de 3,3 % en 2013

Insee : La fréquentation hôtelière recule de 3,3 % en 2013
Jeudi 27 Février 2014 - 07:37
Lu 987 fois




1.Posté par Jijiji le 27/02/2014 08:42
Donc des millions dépensés pour rien, super boulot l'IRT.

2.Posté par Roul pa nou le 27/02/2014 09:19
Alors Didi Roro...! C'est la faute à qui cette fois?!...A ce p..... de gouvernement socialiste?!... A la Cour des Comptes?!... Aux requins?!... ou a ta politique bat carré aux frais de l'IRT avec ton compère Virauleau et tata Jacqueline?!... Vraiment, ça commence à puer la banane, la vanille et le cumin...

3.Posté par CAC 40... le 27/02/2014 10:12
ces malfrats flambeurs débusqués les chiffres commencent a parler.!!

4.Posté par jean-jacques le 27/02/2014 10:14
On continue à faire croire aux réunionnais que le secteur du tourisme est l'avenir de la réunion...
On dépense plus de 20 millions par an à travers l'IRT pour des résultats très décevants.
Malheureusement la destination Réunion souffre fondamentalement d'un rapport qualité/prix très défavorable en raison de son éloignement de ses foyers de clientèle principalement Européens.
Dans la zone , des destinations comme Maurice ou les Seychelles offrent une prestation bien supérieure pour des tarifs identiques en raison de coûts de main d'œuvre très inférieurs , ce qui
n'empêche pas les employés de ces pays de bien parler Anglais alors qu'ici...
On peut aussi au départ d'Europe trouver des séjours pour le 1/3 du prix de la réunion ( Canaries) ou
pour la moitié ( Cuba , Saint-Domingue) , donc soit les clients ont peu de moyens et se tournent vers
ces destinations "low-cost" , soit ils ont les moyens et vont à Maurice ou aux Seychelles...
Le "produit" Réunion est particulier , il ne pourra jamais attirer une clientèle de masse et l'objectif des
600 000 touristes fanfaronné par DR en 2010 ne sera jamais atteint malgré les millions dépensés.

5.Posté par jayce le 27/02/2014 15:22
Bonjour,

Ce que vous dites est plein de vérité, faudrait être débile pour dire le contraire, les faits sont là.

Néanmoins, contrairement à vous, je crois énormément en le produit Réunion. Cette île est vraiment magnifique et possède un réel potentiel touristique. Il suffit de voir un peu ce qu'il y a ailleurs pour prendre conscience que l'on gâche nos qualités ici.

Bien sur cela est du à nos politiques, leur manque d'ambition, le fait de faire trop de politique dans la nomination aux postes stratégiques des différentes strates de notre département. Mais si nous aussi, nous n'y croyons pas. Alors arrêtons tout là. Contentons nous uniquement de la canne à sucre, le BTP et ses marchés publics et des revenus de transferts.

Le tourisme est un vrai secteur porteur de richesse et de dynamisme économique. C'est une chance réelle et concrète pour la Réunion d'évoluer vers un statut de département autonome financièrement. Avec les aides Etatiques, les aides E.U, la situation géographique de ce boute France, seul, dans l'O.I, les attributions de compétences de la Région dans les domaines du développement économique, les outils juridiques à la défisc aux zones franches....je ne peux pas croire qu'on arrive pas à faire mieux que la médiocrité actuelle.

La Région de Robert à tout de même conscience de l'importance du tourisme. Je ne me souviens pas que sous l'ancienne présidence et l'ancienne ART, les choses étaient plus importantes et mieux gérées.

Ce que que je veux dire, c'est que justement, on à conscience de nos lacunes structurelles. Alors, plutôt que de mettre la faut sur l'Etat qui veut pas donner le foncier, qui traîne des pieds pour rendre des sous, qui bloque les visas etc etc...focalisions nous de suite sur l'immédiat :

- La porte d'entrée principale : Roland Garros, obsolète, sale, défraichie, trop chère aux cie aériennes. La CCIR gère, mais ce sont les CT qui donnent l'impulsion. Plus d'actions communes pour son bien, plutôt que des rivalités politiques ridicules et stériles serait nettement plus judicieuse.

- La porte d'entrée fluviale : Bien, il y aura des dizaines de millions d'€ investit là. Pour plus de capacité d’accueil et de destokage, vu que de toute façon, Port Louis est saturé. Mais est ce vraiment ça le plus important (plus de consommation et donc d'importation). A côté de ça, une minorité de cette manne financière sera consacré, en autre, à la déserte croisiériste. Au contraire, c'est là dessus qu'il faudrait aller draguer les grands groupes de croisières, leur offrir carrément des port de plaisance, créer des guichets d’accueil et d'hébergement....

- Le prix des billets, bien sur.....cie régionale réunissant toutes les autres. Rôle de la C.O.I, là encore, un superbe outil inutilisé si ce n'est que pour le concept iles vanille et le carnaval ou festival métisse...c'est bien, mais ça n'est pas le fond du problème.

-Nos infrastructures hôtelières : avant d'augmenter leur nombre, les CT peuvent les aider à moderniser rafraîchir leurs équipements. Centralisions aussi les activités de pleins airs, avec création d'une offre rationnelle pour tous, de façon à savoir quoi faire à la réunion, avec qui et pour combien. Profiter de cette rationalisation pour faire des prix rentables pour les concernés mais abordables aussi pour être vendables et donc, rentables.

- Le Volcan : site le plus visité, un des rares en activité dans le monde. Et même pas un grand hôtel sur sa route. Il y a l'APPECA, faisons de lui un grand hôtel, avec centralisation des activités de pleins air sur son site. A proximité ils ont la maison du volcan et les kiosques serviraient à qqch (un pour un centre cinématographique avec salles de jeux mais pas d'alcool dur, l'autre pour des boutiques artisanales et un pour les activités de la municipalité selon ses calendriers d'occupation)

-la formation : on à les outils et les CT ont compétences là dessus, là encore ça serait un formidable vivier de dynamisme culturel, intellectuelle et une effervescence de création de richesses.

Bref, il y en aurait encore à dire. mais pour pas fatiguer trop les gens, on arrête là. Car on pourrait aussi aborder l'aspect industriel manufacturé lié au tourismes (restauration, mobiliers, équipements...qu'on fabriquerait en local pour nos hôtels, gîtes, chambre d'hôte...). Tout le monde y gagnerai et apprendrai à faire la différence entre vantardise et fierté !

6.Posté par un observateur le 27/02/2014 16:12
@ 5.Posté par jayce

Je suis d'accord avec vous sur l'essentiel de votre analyse et surtout sur votre conclusion qui, à elle seule reflète le mal dont souffre notre île, exarcerbé par des élu-e-s cumulards assoifés de pouvoir pour qui tous les moyens, surtout démagogiques, sont bons pour parvenir à leur fin :

" Tout le monde y gagnerai et apprendrai à faire la différence entre vantardise et fierté ! "

- un Vantard = est une grande gueule qui s'attribue des mérites qu'il n'a pas .
- avoir de la Fierté = tirer orgueil de sa réussite ....

Que les nombreux "dizeurs" méditent ces 2 lignes et La Réunion ira beaucoup mieux !!!

7.Posté par @5 le 27/02/2014 16:41
A rajouter :

- pollution, île sale;

- embouteillages de pire en pire;

- offres de transports en commun ou privé ridicule, et à la limite de l'arnaque;

- accueil, prestations, à revoir complètement;

- violence...

Liste non exhaustive !

8.Posté par CON tribuable informé le 27/02/2014 17:02
Le mois dernier, Pascal Viroleau l'ancien directeur, mais toujours présent à la tête de l'IRT, véritable usine à gaz qui emploie 90 salariés dont un grand nombre de cadres très bien payés ;

s'était indigné sur radio Festival que des auditeurs qui sont aussi des CON sommateurs et parfois touristes, se plaignaient, injustement selon lui, des réponses fantaisistes voir erronées apportées à la suite de renseignements demandés par téléphone à l'IRT ce qui n'incitaient les demandeurs à venir passer des vacances dans notre île;

lors de ses réponses plus ou moins alambiquées pour tenter d'excuser l'inexcusable, il avait affirmé entre-autres, que selon les éléments dont il disposait, le niveau du tourisme se maintiendrait pour 2013 au même niveau que l'année précédente .

La lecture des résultats que vient de publier l'INSEE est sans appel et démontre s'il en était besoin, le niveau d'incompétence de ce monsieur pourtant promu pompeusement par la Région Réunion, directeur des îles vanille !!!

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 17:47 La Réunion monte à bord du Train des Outre-mer

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales