Revenir à la rubrique : Politique

Vers une hausse du budget du Département

Le président du Conseil départemental a présenté aujourd'hui le budget 2023 de la collectivité territoriale qui sera présenté en assemblée plénière ce mercredi.

Ecrit par 2572106 – le mardi 13 décembre 2022 à 13H31

L’action sociale est prioritaire

Cyrille Melchior détaille les grandes lignes de son budget 2023 qui va être soumis au vote mercredi : « C’est un budget volontariste où il n’y a pas de hausse d’impôts. C’est un budget résolument dédié à la lutte contre la pauvreté, à l’insertion des jeunes en difficulté, à l’accompagnement des publics les plus fragiles, notamment des personnes âgées, porteuses de handicap et de l’enfance vulnérable. »

« Ce sont des axes forts qui démontrent que le Département porte l’action sociale. Nous sommes des acteurs majeurs. La plus grande partie de notre budget y est dédié« , précise-t-il.

Agriculture

Le président ajoute : « Nous agissons aussi dans le domaine de la sécurité alimentaire avec l’accompagnement des agriculteurs, ce sont des budgets importants en matière de diversification agricole, de travaux hydrauliques pour que les agriculteurs puissent exercer leur métier dans les meilleures conditions. »

« Ce sont 30 à 40 millions d’euros que nous consacrons au développement agricole et hydraulique de La Réunion« , explique Cyrille Melchior.

L’élu rappelle que le Département est résolument tourné vers l’avenir : « Au niveau de la transition écologique, nous voulons faire du Département une collectivité éco-exemplaire, il y a le plan 1 million d’arbre mais aussi diverses actions. »

Infrastructures : Routes, collèges

Outre les actions sociales et le développement agricoles, Cyrille Melchior rappelle les autres missions importantes de la collectivité : « Le Département est à la tête d’un patrimoine relativement important : 700 kilomètres de routes, près de 150 radiers. Nous avons entrepris un véritable plan d’investissement pour plus de sécurité. Il y a aussi ce qui concerne les collèges. Nous avons livré le collège de Rocquefeuil et nous travaillons à construire un nouveau collège à la Plaine des Palmistes et nous travaillons sur la restructuration des anciens collèges. »

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

La Cirest veut conserver le statut de SPL pour Estival

Le conseil communautaire de la Cirest devra statuer ce soir sur la proposition du président Patrice Selly de résilier l’actuel contrat de délégation de service public avec la SPL Estival, en redressement judiciaire depuis presque un an. Mais la Cirest entend bien conserver le statut décrié de société publique locale (SPL) pour sa société de transport.

[Communiqué] « Le Président dévoile sa vraie nature »

Perceval Gaillard réagit à la prise de parole du président de la République hier. Si Emmanuel Macron a affirmé qu’ « aucun parti ne peut appliquer son programme, ni le NFP, ni la majorité présidentielle, ni la droite républicaine », pour le député Insoumis, « le Président dévoile sa vraie nature et celle du régime : une monarchie présidentielle ». Son communiqué :

[Communiqué] Le PLR affiche son soutien : « Lucie Castets doit être notre nouvelle Première ministre »

Le PLR d’Huguette Bello, alors pressentie comme première ministre d’un gouvernement NPF, a rapidement réagi à la proposition d’installer Lucie Castets à Matignon. Une décision que le PLR salue d’autant que la prise de parole du président de la République a inquiété. « Le PLR s’indigne face à ce déni de démocratie et à ce mépris du Président de la République qui refuse de reconnaître le résultat des élections législatives, faisant ainsi violence au peuple souverain ». Le communiqué du PLR :

La loi sur les retraites va-t-elle être abrogée ?

La présidente du groupe de la France insoumise Mathilde Panot, a annoncé aujourd’hui sur France Inter que son groupe allait déposer à l’Assemblée nationale une proposition de loi « pour abroger la réforme de la retraite à 64 ans ». « Nous sommes des militants de convictions et nous tiendrons […] le programme sur lequel nous sommes engagés », a-t-elle martelé, appelant les députés des autres groupes à prendre leurs « responsabilités ».
Et elle estime pouvoir trouver facilement une majorité pour le faire.