Revenir à la rubrique : Blog de Pierrot

Verges privé de déjeuner avec François Fillon par les camionneurs

Après avoir manifesté à Gillot au passage de la voiture du Premier ministre, un convoi d’une cinquantaine de camions, bus et ambulance a pris la direction du Moufia pour faire le siège du palais de la Région. Arrivés sur place aux alentours de 10h30, les manifestants ont bloqué avec leurs véhicules toutes les issues de […]

Ecrit par Pierrot Dupuy – le jeudi 09 juillet 2009 à 18H50

Aucune image à la une trouvée pour cet article.

Après avoir manifesté à Gillot au passage de la voiture du Premier ministre, un convoi d’une cinquantaine de camions, bus et ambulance a pris la direction du Moufia pour faire le siège du palais de la Région.
Arrivés sur place aux alentours de 10h30, les manifestants ont bloqué avec leurs véhicules toutes les issues de la pyramide inversée et n’en sont repartis que vers 13h15.
Résultat : Paul Vergès, qui se trouvait à l’intérieur, n’a pu répondre à l’invitation à déjeuner de François Fillon avec les principaux élus de La Réunion.

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Pierrot Dupuy : Les ennemis de mes ennemis sont mes amis

La question a tourné en boucle sur toutes les radios et toutes les télévisions durant le week-end : Le Rassemblement national est-t-il devenu un parti fréquentable et a-t-il réellement abandonné les idées racistes de son fondateur Jean-Marie Le Pen?

Pierrot Dupuy – Ces salauds de chômeurs

Le patron des Républicains propose rien de moins que de vendre encore plus d’essence et de gasoil. Et cerise sur le gâteau, de le faire payer par ces salauds de chômeurs !