Revenir à la rubrique : Faits divers

Un septuagénaire condamné pour avoir cambriolé un couple de gramounes

Le délit n’a pas d’âge. Un homme de 71 ans comparaissait hier devant le tribunal de Champ Fleuri pour avoir tenté de cambrioler un couple de gramoune, rapporte la presse écrite.  Surpris par le propriétaire, le prévenu avait fait tomber une plaque de marbre sur le pied de sa victime, lui occasionnant 45 jours d’ITT. […]

Ecrit par N.P – le mercredi 29 mai 2019 à 08H00
Le délit n’a pas d’âge. Un homme de 71 ans comparaissait hier devant le tribunal de Champ Fleuri pour avoir tenté de cambrioler un couple de gramoune, rapporte la presse écrite. 

Surpris par le propriétaire, le prévenu avait fait tomber une plaque de marbre sur le pied de sa victime, lui occasionnant 45 jours d’ITT. C’est avec un bien maigre butin que celui qui touche une pension retraite de 450 euros s’était enfui, avant de tout restituer au propriétaire. 

Il a été condamné à six mois de prison avec sursis, indiquent les journaux.  

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Korbey d’or : L’entreprise mise KO par les malversations de son dirigeant et de ses proches

Nouvelle comparution en correctionnelle pour Sergio Toinette, l’ancien dirigeant de Korbey d’Or, pour abus de biens sociaux, corruption et blanchiment. Six de ses proches sont également poursuivis dans cette affaire d’infractions économiques et financières dont le montant des détournements et des tours de passe-passe entre la société de services à la personne et ses satellites fait tourner la tête. Petit exemple d’un florilège, les 457.000 euros d’espèces qui se sont volatilisées pour se retrouver sur le compte des dirigeants via une porteuse d’enveloppes.