Revenir à la rubrique : Faits divers

Un homme condamné pour la 10e fois pour violences en état d’ivresse

Des violences encore et toujours au menu de la comparution immédiate de ce mercredi 7 décembre. Un homme de 48 ans s'en est pris à son jeune frère qui ne faisait que protéger leur mère.

Ecrit par 1167938 – le jeudi 08 décembre 2022 à 16H09

Patrice A., est né en 1974 et lorsqu’il ne dort pas, il boit. Le 5 décembre dernier, il est allongé sur le canapé chez sa mère lorsqu’il s’en prend à cette dernière pour une sombre histoire de bouteille de Coca qu’il lance sur elle. Elle se réfugie chez son jeune fils qui habite à coté. Il la suit et force la porte pour rentrer chez son frère qui tente de l’en empêcher mais finit par céder. Le jeune frère reçoit alors une gifle et se fait violemment attraper par le T-shirt. La mère est alors aussi violentée. Cette dernière avait accepté de le reprendre chez elle dans le durant une période de surveillance sous bracelet électronique que purge ce dernier pour une autre peine. 

Les gendarmes arrivent et le placent en garde à vue. Il est contrôlé à 0,82 g/l d’alcool dans le sang. « Ce sont des fait simples et reconnus mais totalement inadmissibles. Il est sous bracelet pour une autre peine et sa mère accepte gentiment de l’héberger. Il faut que cela cesse et à ce titre je vous demande une peine de 6 mois d’emprisonnement assortie d’un mandat de dépôt« , fustige le Parquet. Le prévenu fait montre d’un palmarès judiciaire de 9 mentions pour des violences en état d’ivresse Le tribunal décide de suivre les réquisitions du ministère public. 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Inéligibilité d’André Thien Ah Koon : Le jugement d’appel confirmé

Une erreur dans le libellé du jugement rendu par la cour d’Appel en mai dernier a permis au maire du Tampon de continuer à exercer ses différents mandats encore quelque temps. Ce jeudi, après avoir évoqué l’affaire en chambre du conseil et à huis clos, la cour a corrigé l’erreur et confirmé l’inéligibilité de l’édile.