Revenir à la rubrique : Océan Indien

Un étudiant tué par balle lors d’une manifestation à Madagascar

Une manifestation estudiantine a viré au drame ce vendredi à Madagascar. Un gendarme a fait usage de son arme.

Ecrit par LG – le dimanche 21 février 2021 à 16H28

Un étudiant de 23 ans a été tué d’une balle ce jeudi à Toamasina. Après avoir été touché à la cuisse, l’étudiant en deuxième année d’économie a succombé à ses blessures à l’hôpital. 

Cité par Tribune Madagascar, le colonel Josh Rabemanantsoa, commandant de la circonscription inter-régionale de la gendarmerie de Toamasina, le gendarme à l’origine du tir mortel aurait été pris à partie par les manifestants. Il avance donc la thèse de la légitime défense. Une enquête sera toutefois ouverte pour connaître les circonstances du tir ayant mené au décès de l’étudiant. 

Au cours de cette manifestation tragique à l’université de Barikadimy, cinq autres personnes ont été blessées dont deux étudiants et trois agents des forces de l’ordre. Au moins huit étudiants ont été quant à eux interpellés.

La Grande île connaît depuis quelques semaines une série de protestations d’étudiants réclamant le versement d’arriérés de bourses d’études.

 

Un étudiant tué par balle lors d'une manifestation à Madagascar

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

27 nouveaux cas de choléra en une semaine à Mayotte, 142 morts aux Comores

Selon le dernier bulletin de Santé Publique France, le nombre total de cas de choléra recensés à Mayotte s’élève désormais à 193, avec l’apparition d’un nouveau foyer à Doujani comprenant 12 personnes malades. La situation s’avère encore plus dramatique sur l’archipel voisin des Comores où les autorités font état d’un bilan de 142 morts.