Revenir à la rubrique : Politique

Thierry Robert restera sur ses deux sièges jusqu’aux cantonales

Peu y croyait, et pourtant il l’a fait ! Thierry Robert, maire de Saint-Leu, a réussi l’exploit de rester pendant un an et demi élu sur les cantons 1 et 2 de Saint-Leu et ainsi d’occuper deux sièges au Conseil général, jusqu’aux prochaines cantonales. Un tour de force qu’il doit en partie à sa malice […]

Ecrit par zinfos974 – le jeudi 30 septembre 2010 à 11H32

Peu y croyait, et pourtant il l’a fait ! Thierry Robert, maire de Saint-Leu, a réussi l’exploit de rester pendant un an et demi élu sur les cantons 1 et 2 de Saint-Leu et ainsi d’occuper deux sièges au Conseil général, jusqu’aux prochaines cantonales. Un tour de force qu’il doit en partie à sa malice mais surtout à un « opposant » légèrement procédurier, Bernard Law Wai.

Chronologie des faits :

– Octobre 2009 : Déjà élu sur le canton 1 de Saint-Leu, Thierry Robert est élu sur le canton 2 après l’annulation de l’élection. Il a, selon les textes, trois jours après la nouvelle assemblée plénière pour démissionner d’un mandat. Seulement Bernard Law Wai, un de ses adversaires, fait une demande en annulation sous prétexte que le scrutin a été perturbé par la grippe A.

– Avril 2010 : Le Conseil d’État déboute Bernard Law Wai mais Thierry Robert, sans sourcilier, fait appel d’une décision en sa faveur.

– Septembre 2010 : Le Conseil d’État prononce bien évidemment une ordonnance d’irrecevabilité à l’appel du conseiller(s) général. Malgré sa pugnacité à se maintenir sur deux sièges, Thierry Robert semble alors avoir usé de tous les recours. C’est sans compter sur son meilleur adversaire, Bernard Law Wai. Selon le Quotidien, le commerçant « a demandé l’aide juridictionnelle pour interjeter appel ». Un nouveau recours qui tombe comme un cadeau du ciel pour le maire de Saint-Leu.

– Décembre 2010 : Le nouveau recours de Bernard Law Wai a toutes les chances d’être rejetés. Le préfet a désormais trois mois pour organiser de nouvelles cantonales à Saint-Leu ce qui nous emmène au mois de mars… date des élections cantonales…

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Législatives 2024 : Tout savoir sur la 6e circonscription

Le premier tour des élections législatives anticipées sur la sixième circonscription sera très similaire à 2022 avec de nombreux candidats qui tentent à nouveau leur chance. La revanche du duel entre les frères ennemis, Frédéric Maillot et Alek Laï-Kane-Cheong, pourrait avoir lieu au second tour.

Jean-Marie Virapoullé : « Mon choix dans la 5ème circonscription »

Jean-Marie Virapoullé se positionne dans la 5ème circonscription. S’il fait l’impasse sur cette élection anticipée, il dévoile néanmoins aujourd’hui vers qui son choix se portera les dimanches 30 juin et 7 juillet. Le vice-président du Département et conseiller municipal de l’opposition saint-andréenne votera pour celle qui défendra à l’Assemblée le maintien du fameux « amendement Virapoullé ».

Législatives : Jean-Jacques Morel lance une « alerte cyclonique » sur une gauche « autonomiste »

Habitué des joutes électorales dans le chef-lieu, Jean-Jacques Morel repart au combat dans ces législatives anticipées sous l’étiquette du Rassemblement national, qu’il a rejoint en février dernier. L’avocat dionysien, qui aura pour suppléante Linda Samourgompoullé, compte sur la poussée du RN dans l’île pour enfin l’emporter enfin face au candidat soutenu par le Nouveau Front populaire, le socialiste Philippe Naillet, dans un remake du duel de 2022.