Revenir à la rubrique : Faits divers

Rixe au lycée Patu de Rosemont : Sept jeunes définitivement exclus du lycée

Une montée de tension se concluant par une rixe entre jeunes avait eu lieu au lycée Patu de Rosemont le 29 mars dernier. Des bandes de jeunes issus de villes différentes - Saint-Benoit et Saint-André - s'étaient affrontés.

Ecrit par 1167938 – le vendredi 29 avril 2022 à 16H58

Une rixe entre jeunes a eu lieu dans le lycée professionnel Patu de Rosemont à Saint-Benoit le mardi 29 mars. Les forces de l’ordre sont intervenues en nombre pour disperser les protagonistes. 25 gendarmes étaient mobilisés. ​Six mineurs et un majeur ont été interpellés

Cette bagarre est consécutive à un différend qui a commencé le lundi 28 mars entre lycéens dont certains sont originaires des villes de Saint-Benoît et de Saint-André. Le caillassage d’un bus scolaire le lundi 28 mars dans l’après-midi avait mis le feu aux poudres. Ciblé par des jets de pierres, les vitres du bus scolaire avaient volé en éclats. Deux passagères avaient été prises en charge par les secouristes en état de choc.

Suite à ces épisodes, la compagnie de gendarmerie de Saint-Benoit avait procédé à des contrôles et des fouilles à l’entrée de l’établissement. Ces opérations avaient permis de retrouver bon nombre d’objets pouvant être utilisés pour blesser des personnes, telles que des goupilles

Suite à ces événements, les sept jeunes sont passés ce jeudi 28 et ce vendredi 29 avril devant le conseil de discipline de l’établissement. Le conseil a décidé des les exclure définitivement du lycée. 

Thèmes :
Partagez cet article:
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

St-Denis : Les parents dépassés frappent leur garçon avec le tuyau d’arrosage

Le père et la mère minimisent les coups portés régulièrement à leur marmaille de 12 ans avec une ceinture. Mais les constatations médicales sont sans appel. Un jour de février 2020, ils se sont, chacun à leur tour, particulièrement acharnés à cause d’un « trop-plein ». Si la famille semble désormais réunie, les prévenus ont tout de même été condamnés ce vendredi. Le père est derrière les verrous pour d’autres faits de violences.

Trafic de drogues de synthèse : Le psychonaute sévèrement condamné

Des substances psychédéliques par kilo importées par colis postal de Chine où elles sont fabriquées par des laboratoires ont inondé La Réunion. Ces cristaux qui imitent la cocaïne ou les amphétamines ne seraient pas de la drogue, selon un trentenaire rejugé à sa demande par la cour d’appel en novembre 2023. Celui-ci s’est réclamé de sa consommation personnelle et n’a pas manqué d’imagination pour justifier son train de vie. Mais il n’a pas convaincu la cour dont la décision tombe comme un couperet.