Revenir à la rubrique : Economie

Prix des colis en Outre-mer: L’amendement d’Ericka Bareigts voté

Pourquoi les colis sont-ils si chers en Outre-mer ? C’est la question que pose la députée Ericka Bareigts qui a fait adopter à l’Assemblée nationale un amendement sur les tarifs des colis, dans le cadre de la loi Macron.  La députée socialiste veut « comprendre les mécanismes qui justifient l’écart des prix des colis en Métropole […]

Ecrit par GG – le mardi 17 février 2015 à 10H18

Pourquoi les colis sont-ils si chers en Outre-mer ? C’est la question que pose la députée Ericka Bareigts qui a fait adopter à l’Assemblée nationale un amendement sur les tarifs des colis, dans le cadre de la loi Macron. 

La députée socialiste veut « comprendre les mécanismes qui justifient l’écart des prix des colis en Métropole et en Outre-mer », alors que la tarification est universelle pour les timbres de 20g par exemple. « Un Colissimo standard de 10 kg coûte 15.68€ pour un envoi dans l’Hexagone, contre 42.75€ pour un colis de l’Outre-mer à la Métropole » et vice-versa, rappelle la députée. Un rapport sur les mécanismes des coûts sera rendu avant juin 2015.

« Les petites entreprises lésées par les délais de paiement »

Autre « victoire » pour Ericka Bareigts, le vote de l’Assemblée nationale en faveur de l’amendement qu’elle a cosigné avec Serge Letchimy sur les délais de paiement dans la commande publique : « Aujourd’hui, une collectivité s’assure qu’une entreprise a les reins solides pour lui confier un marché, mais celles-ci se retrouvent bloquées, faute d’avoir été payées pour les chantiers qu’elles viennent de terminer« . 

Cette mesure permettra aux entreprises d’obtenir une attestation similaire à une reconnaissance de dette et de prouver qu’elles sont en attente d’un paiement. Un coup de pouce qui « ne réglera pas mais compensera les délais de paiement » selon la députée socialiste et « qui pourrait sauver de nombreuses TPE et PME« . 

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Salon VivaTech – Maya Césari : « On est le seul stand de cette dimension des départements d’Outre-mer »

Le salon VivaTech, plus grand événement européen dédié aux start-ups, bat son plein à Paris. Au milieu des géants des hautes technologies, une petite dizaine de start-ups péi sont prêtes à démontrer le talent local. Cette délégation a été sélectionnée par la Région Réunion pour représenter les innovations de l’île. Maya Césari, conseillère régionale responsable de l’innovation et de la croissance bleue, explique pourquoi elle a tenu à cette présence réunionnaise.

Salon VivaTech : « La Réunion a sa place dans cet écosystème »

Hanifah Locate, directrice de la recherche et de l’innovation à la Région Réunion, s’est rendue au salon VivaTech à Paris. Elle accompagne une dizaine de start-ups qui sont venues présenter leurs produits et affirmer la volonté régionale d’être un futur hub pour l’innovation.

[Communiqué] Prix à la consommation à La Réunion : +0,2 % en avril 2024 et +3,6 % sur un an

En avril 2024, l’indice des prix à la consommation augmente de 0,2 % à La Réunion après une hausse de 0,6 % en mars. Les prix de l’alimentation et de l’énergie reculent après plusieurs mois de hausse. Les prix des produits manufacturés continuent
d’augmenter et ceux des services repartent à la hausse.
Sur un an, l’inflation ralentit en avril (+3,6 %), comparativement au trois premiers mois de l’année durant lesquels l’inflation annuelle était égale ou légèrement supérieure à 4 %. L’indice des prix à la consommation augmente davantage à La Réunion qu’au niveau national (+2,2 %).