Revenir à la rubrique : L'Edito de Pierrot

?? [Pierrot Dupuy] Pourquoi personne ne dit que les problèmes de la Terre viennent de sa surpopulation ?

Un groupe d’experts de l’ONU sur la biodiversité a publié en début de semaine un rapport extrêmement alarmiste.  A les écouter, l’avenir même de l’homme serait en jeu ! Je les cite : « Nous sommes en train d’éroder les fondements mêmes de nos économies, nos moyens de subsistance, la sécurité alimentaire, la santé et […]

Ecrit par zinfos974 – le jeudi 09 mai 2019 à 07H05

?? [Pierrot Dupuy] Pourquoi personne ne dit que les problèmes de la Terre viennent de sa surpopulation ?Un groupe d’experts de l’ONU sur la biodiversité a publié en début de semaine un rapport extrêmement alarmiste. 

A les écouter, l’avenir même de l’homme serait en jeu !

Je les cite : « Nous sommes en train d’éroder les fondements mêmes de nos économies, nos moyens de subsistance, la sécurité alimentaire, la santé et la qualité de vie dans le monde entier ».

Tout cela serait dû à la déforestation, à l’agriculture intensive, à la surpêche, à l’urbanisation galopante, à l’activité des mines. 75% de l’environnement terrestre a été « gravement altéré » par les activités humaines et 66% de l’environnement marin est également touché.

Nous serions entrés dans la 6ème « extinction de masse » : environ un million d’espèces animales et végétales sur les quelque 8 millions estimées sur Terre sont menacées d’extinction, « dont beaucoup dans les prochaines décennies ». 

Ces experts estiment qu’il est encore possible d’inverser la tendance, à condition d’agir fortement et immédiatement.

Est-ce que la survie même de l’espèce humaine est menacée ? « Probablement pas, et en tout cas pas à court terme » selon eux, mais notre mode de vie serait fortement impacté.

Face à ce constat, le président Emmanuel Macron, qui recevait les experts de l’ONU, a annoncé une série de mesures qui tournent autour de trois priorités : lutter contre le gaspillage alimentaire dans les écoles, les restaurants et chez les distributeurs, mettre fin à certains systèmes de production avec l’abandon par exemple du glyphosate dans 3 ans, et porter à 30% les aires terrestres et maritimes protégées, contre 20% actuellement.

Je suis désolé, mais toutes ces mesures me semblent bien insuffisantes face à l’ampleur du problème. J’ai nettement l’impression que c’est comme si l’on mettait un emplâtre sur une jambe de bois.

Il faudrait des mesures autrement plus radicales. Par exemple, pourquoi attendre 3 ans pour interdire le glyphosate si l’on est convaincu que c’est un poison pour la nature ? C’est dès aujourd’hui qu’il faudrait le faire !

Mais surtout, je suis étonné que personne ne parle de la véritable origine du problème : nous sommes trop nombreux sur terre !
Nous étions un milliard en 1800, 2 milliards en 1927, 3 milliards en 1960, 4 en 1974. Nous venons de dépasser en 2017 le seuil des 7 milliards et demi et on estime que nous serons 10 milliards en 2050.

Au cours des siècles passés, les épidémies et les guerres servaient de régulateurs. Depuis les progrès de la médecine, la population mondiale ne cesse de croitre exponentiellement. Et nous devons prendre conscience que la Terre ne pourra pas continuer à nourrir toujours plus d’habitants.

Ou alors, ce sera en appauvrissant toujours plus les ressources mondiales, jusqu’à arriver un jour à les tarir complètement, au détriment des espèces qui la peuplent.

Que se passera-t-il le jour où la plupart de ces espèces aura disparu ? 

Après tout, peut-être que tout est affaire de cycles et qu’il faudra en passer par là pour remettre les compteurs à zéro, jusqu’à une quasi extinction de l’espèce humaine et un nouveau départ, sur de nouvelles bases…

Heureusement que je ne serai plus là, et vous non plus, pour y assister !

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Pierrot Dupuy – Quand le préfet s’emmêle les pinceaux concernant les nouvelles modalités d’entrée à Gillot

Le 11 juillet dernier, la préfecture publiait un communiqué intitulé : « Fin de l’état d’urgence sanitaire : Nouvelles modalités d’entrée à La Réunion et recommandations sanitaires », censé informer la population des dernières mesures mises en place pour voyager depuis la métropole ou Mayotte puisque ce sont pour le moment les seules destinations ouvertes, vers La Réunion.