Revenir à la rubrique : Faits divers

Petite-Ile : Le prof d’aïkibudo soupçonné de viol sur un de ses élèves

Alain T., 62 ans, accusé d'avoir violé un adolescent de 16 ans, jure qu'il s'agissait d'une relation amoureuse. Il est également poursuivi pour avoir agressé sexuellement un autre mineur invité à dormir à son domicile. Le sexagénaire avait déjà été condamné en métropole pour des faits qui interrogent quant à sa culpabilité aujourd'hui.

Ecrit par 2181159 – le mercredi 07 juin 2023 à 13H49

Ce mardi, Alain T. faisait par la voix de son avocat, Me Iqbal Akhoun, une demande de remise en liberté à la suite de son placement en détention provisoire pour viol et agression sexuelle sur mineur de 15 ans. En janvier dernier, un des élèves de ce professeur d’aïkibudo du Sud de l’île a dénoncé les faits. Au soutien de sa plainte, le jeune a fourni des messages et des échanges qui prouveraient ses liens avec le mis en cause. Des photos compromettantes auraient été jointes à la procédure. 

Le sexagénaire aurait reconnu des relations sexuelles avec le jeune homme âgé de 16 ans mais aurait décrit des actes consentis dans le cadre d’une liaison amoureuse. Celui qui gère également une laverie est accusé d’agression sexuelle par un autre pratiquant. L’adolescent de 15 ans aurait été convié à dormir chez son professeur qui en aurait profité pour lui « toucher le sexe », a indiqué le président de la chambre de l’instruction lors de l’audience d’hier. 

En 2011, Alain T. a été condamné par le tribunal correctionnel de Melun (Seine-et-Marne) pour administration de substances nuisibles à un mineur. « Il va être intéressant d’examiner le détail de cette affaire lorsqu’elle sera jointe au dossier qui nous occupe aujourd’hui », a fait remarquer la représentante de la société, parfaitement opposée à une sortie de prison.

Le prof d’aïkibudo a également écopé de 2 ans de prison, dont 1 avec sursis probatoire, ainsi que de 3 ans de suivi socio-judiciaire pour agression sexuelle par le passé. « Des éléments inquiétants » qui ont convaincu le juge des libertés et de la détention de Saint-Pierre de placer Alain T. à la geôle afin que l’instruction de cette affaire se poursuive en toute sérénité, sans pression sur les victimes actuelles et celles qui pourraient éventuellement se faire connaitre.

Un avis partagé par le ministère public insistant sur l’état de santé des deux plaignants, « fragilisés ». Le premier avait quitté le cours d’aïkibudo afin de ne plus jamais voir son professeur. « Mais celui-ci aurait multiplié les messages insistants afin qu’il revienne », a décrit Emmanuelle Barre pour le parquet général. 

L’adolescentophile encourt 20 ans de réclusion criminelle. La décision des magistrats de l’instruction sera connue le 13 juin prochain.

Thèmes :
Partagez cet article:
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Trafic de drogues de synthèse : Le psychonaute sévèrement condamné

Des substances psychédéliques par kilo importées par colis postal de Chine où elles sont fabriquées par des laboratoires ont inondé La Réunion. Ces cristaux qui imitent la cocaïne ou les amphétamines ne seraient pas de la drogue, selon un trentenaire rejugé à sa demande par la cour d’appel en novembre 2023. Celui-ci s’est réclamé de sa consommation personnelle et n’a pas manqué d’imagination pour justifier son train de vie. Mais il n’a pas convaincu la cour dont la décision tombe comme un couperet.

Trottinettes électriques : La police contrôle et verbalise

Ce jeudi matin, les policiers de Saint-Denis avaient dans leur viseur les propriétaires de trottinettes électriques. Comme indiqué sur la page Facebook de la Police Nationale de La Réunion, de nombreuses infractions ont été relevées et de nombreuses verbalisations ont été dressées.

Opération Place Nette : Trois individus interpellés pour port d’arme

Les fonctionnaires de la police nationale de La Réunion ont effectué des contrôles dans le cadre de l’opération « place nette » ce mercredi à Saint-Denis. À ce titre, cinq personnes ont été interpellées dans le quartier de Sainte-Clotilde, indique la police sur sa page Facebook.

Tentative de meurtre au carré cathédrale : Avant son jugement en appel, le suspect souhaite retrouver la liberté

Un acquittement pour tentative de meurtre « incompréhensible » selon le parquet général qui a fait appel de la décision de la cour d’assises prononcée en septembre dernier. Julien G. est poursuivi pour avoir planté une lame dans la carotide d’un touriste suite à une discussion animée sur fond d’alcool avec des touristes en décembre 2020 au centre-ville de Saint-Denis. Il souhaite attendre son nouveau procès en liberté.