Revenir à la rubrique : Faits divers

Nouvelle-Calédonie: Un enfant attaqué par un requin

Une attaque de requin s’est produite ce samedi après-midi à Nouméa, en Nouvelle Calédonie. À Port du Sud, vers la baie de l’Orphelinat, un enfant de 8 à 10 ans a été happé alors qu’il se baignait derrière un bateau, rapporte [Les Nouvelles Calédoniennes]urlblank:https://www.lnc.nc/breve/video-un-enfant-mordu-par-un-requin-a-noumea  (LNC).  L’enfant aurait eu la jambe droite arrachée. Il a été […]

Ecrit par N.P – le samedi 25 mai 2019 à 13H21
Une attaque de requin s’est produite ce samedi après-midi à Nouméa, en Nouvelle Calédonie.

À Port du Sud, vers la baie de l’Orphelinat, un enfant de 8 à 10 ans a été happé alors qu’il se baignait derrière un bateau, rapporte [Les Nouvelles Calédoniennes]urlblank:https://www.lnc.nc/breve/video-un-enfant-mordu-par-un-requin-a-noumea  (LNC). 

L’enfant aurait eu la jambe droite arrachée. Il a été évacué dans un état très grave, son pronostic vital est engagé. Le squale à l’origine du drame aurait été neutralisé.
 

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Sniffy : Une poudre blanche énergisante à inhaler par le nez inquiète

Encore peu connue du grand public, Sniffy, poudre blanche énergisante, vient de débarquer sur le marché dans l’Hexagone, mais fait déjà l’objet de controverses et pourrait bientôt être interdite par la loi. Cette poudre blanche, qui s’inhale par le nez, suscite l’indignation des spécialistes de l’addictologie, qui y voient une incitation à consommer de la cocaïne.

Il tente de tuer son fils de trois ans : L’accusé aura-t-il droit à un procès ?

Un homme de 37 ans, accusé de tentative de meurtre sur son fils de trois ans, a comparu devant les magistrats de la chambre de l’instruction, les experts-psychiatres ayant conclu à une abolition de son discernement au moment des faits en raison de troubles psychotiques sévères. La représentante de la société a proposé à la cour de constater son irresponsabilité pénale et une interdiction de contact avec l’enfant jusqu’à sa majorité.