Revenir à la rubrique : Politique

Michel Vergoz devance Bruno Mamindy Pajany de 174 voix

C’est un grand retour pour Michel Vergoz. Le sénateur socialiste a battu le maire sortant, Bruno Mamindy-Pajany, lors de la municipale partielle à Sainte-Rose. Le scrutin a été serré jusqu’au bout, une habitude à Sainte-Rose, puisque Michel Vergoz l’a emporté sur son rival d’une centaine de voix. Les Sainte-Rosiens se sont déplacés en masse pour […]

Ecrit par . – le lundi 06 juillet 2015 à 05H30

C’est un grand retour pour Michel Vergoz. Le sénateur socialiste a battu le maire sortant, Bruno Mamindy-Pajany, lors de la municipale partielle à Sainte-Rose.

Le scrutin a été serré jusqu’au bout, une habitude à Sainte-Rose, puisque Michel Vergoz l’a emporté sur son rival d’une centaine de voix.

Les Sainte-Rosiens se sont déplacés en masse pour cette élection puisque le taux de participation a été de 85,29%, soit 5.228  votants.

Michel Vergoz a obtenu 51,70% des suffrages soit 2639 voix. Bruno Mamindy-Pajany obtient 48,30% des suffrages soit 2465 voix, soit un écart de 174 voix.

Pour rappel, le rapporteur public avait annulé les élections municipales de 2014 dans la commune après un recours de Michel Vergoz. Ce dernier se plaignait de plusieurs irrégularités constatées pendant le second tour des municipales dont notamment la disparition d’une enveloppe contenant 142 bulletins qui n’étaient pas arrivés en préfecture le dimanche soir, mais seulement le lendemain.

De plus, au vu du faible écart de voix, 2.527 contre 2.466, cet incident a été considéré comme suffisamment influent sur le résultat du scrutin.

 

Thèmes :
Partagez cet article:
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

NRL : Audrey Bélim salue la prise en compte de l’inflation par l’AFIT France

Interrogé par Audrey Bélim, Franck Leroy, nouveau président de l’Agence de Financement des Infrastructures de Transport (AFIT France),a assuré à la sénatrice que l’organisme prendrait en compte l’inflation dans son soutien financier au projet, jusqu’en 2028. « C’est un point fondamental qui n’était pas acquis », rappelle la parlementaire.

Philippe Naillet s’exprime au sujet du Chlordécone et du Fipronil à La Réunion

Le 29 février 2024, cinq propositions de loi, dont une visant à renforcer la protection des mineurs dans le sport et d’autres concernant le soutien aux TPE, l’encadrement des frais bancaires et la lutte contre les pénuries de médicaments, ont été adoptées. Philippe Naillet s’est exprimé sur la responsabilité de l’État dans le scandale du Chlordécone, également examiné à cette occasion.