Revenir à la rubrique : Politique

L’opposition dénonce l’augmentation des indemnités du président de Région

C’était la rentrée ce mardi pour les nouveaux élus de la Région. Ils se réunissaient pour la composition des commissions et examiner les règlements financiers et budgétaires de la collectivité. Tous les élus de la majorité, mais aussi de l’opposition comme Gilbert Annette, Huguette Bello ou encore Thierry Robert étaient présents. Cette assemblée a débuté […]

Ecrit par zinfos974 – le mardi 05 janvier 2016 à 12H41

C’était la rentrée ce mardi pour les nouveaux élus de la Région. Ils se réunissaient pour la composition des commissions et examiner les règlements financiers et budgétaires de la collectivité.

Tous les élus de la majorité, mais aussi de l’opposition comme Gilbert Annette, Huguette Bello ou encore Thierry Robert étaient présents. Cette assemblée a débuté avec la lecture d’une motion réclamant la baisse de 20% des indemnités des élus. Une demande qui n’a pas été suivie d’effet par les élus de la majorité qui se sont contentés de reconduire les indemnités prévalant jusque là, et prévoyant une majoration de 45% des indemnités du président et des conseillers régionaux, comme le prévoit la loi.

Ils ont également approuvé une indemnité de séjour pour le locataire de la Pyramide inversée, « équivalente à celle allouée à cet effet aux fonctionnaires d’État ». Pour justifier cette mesure, la Région précise dans un rapport « que le président de la Région n’a pas de résidence personnelle sur le territoire de la commune de Saint-Denis et que la Région ne dispose pas dans son patrimoine d’un logement de fonction vacant ».

C’en était trop pour Thierry Robert qui a dénoncé une « insulte » à l’égard des Réunionnais. « Quelle insolence et quel manque de respect à l’égard des Réunionnais. Le président de région majore ses indemnités de 45% et comme si ça ne suffisait pas, il s’octroie une prime pour payer son loyer. Voilà son cadeau aux Réunionnais ! » a déploré le député-maire de Saint-Leu.

De son côté, Didier Robert écarte d’un revers de main les critiques de l’opposition. S’exprimant sur Antenne Réunion et Réunion 1ère, le président de Région qualifie les reproches de l’opposition de « mensonges » car il a juste reconduit un dispositif « déjà en place depuis plusieurs années ».

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Des figures dissidentes de La France insoumise lancent un nouveau mouvement politique

Plusieurs anciennes figures de La France insoumise (LFI), n’ayant pas été investies par leur parti lors des législatives anticipées, ont annoncé aujourd’hui la création de leur propre mouvement politique.
Parmi ces figures, on retrouve Clémentine Autain, Alexis Corbière, Danielle Simonnet et Raquel Garrido.
Ce nouveau groupe se nomme l’Association pour une république écologique et sociale (L’Après).

Qui prendra les rênes de la Région si Huguette Bello devient Première ministre ?

Contrairement au Conseil municipal qui doit à nouveau voter si le maire laisse son poste vacant, pour le Conseil régional, le premier vice-président est chargé d’assurer provisoirement la fonction. Si Huguette Bello est appelée à diriger le gouvernement, Patrick Lebreton deviendra donc de facto le patron de la Pyramide inversée.

Le nom d’Huguette Bello suggéré à la tête du gouvernement

Les négociations continuent dans le Nouveau Front populaire pour trouver une figure qui pourrait prendre la tête d’un gouvernement de coalition qui battrait les motions de censure attendues à la rentrée parlementaire. Les différents partis politiques qui composent l’alliance de gauche jouent des coudes pour placer leur poulain, mais aucun compromis n’a été trouvé. Le Parti communiste français aurait alors suggéré le nom d’Huguette Bello, selon Emilio Meslet, grand reporter politique de L’Humanité.

Tribune libre de Gilles Fontaine : « Les vraies raisons de l’échec de la Gauche aux élections législatives 2024 dans la 3ème circonscription »

Conseiller municipal et soutien de Nathalie Bassire lors des dernières élections législatives, Gilles Fontaine livre son analyse des résultats dans la 3e circonscription. L’ex-colistier de François-Xavier Bellamy aux Européennes souhaite en effet contredire « les mensonges et contre-vérités honteusement proférées à chaud », notamment par les « présumés responsables » de l’élection de Joseph Rivière dans cette circonscription.

Matignon : LFI avance quatre noms, le PS et EELV en embuscade

Le nom du candidat du Nouveau Front populaire pour Matignon devrait être connu « d’ici ce soir, peut-être d’ici demain matin », a indiqué jeudi soir sur franceinfo la députée NFP Sandra Regol. Cette annonce fait suite aux critiques de plusieurs figures écologistes, comme Sandrine Rousseau, dénonçant le temps pris par le NFP pour désigner un candidat. De son côté, la France insoumise a proposé le nom de quatre candidats.