Revenir à la rubrique : Océan Indien

Le Wakashio s’est brisé en deux

Le vraquier s’est brisé en deux ce samedi 15 août. Des équipes sont sur place afin de s’assurer que les hydrocarbures ne se déversent pas dans l’océan.

Ecrit par zinfos974 – le samedi 15 août 2020 à 16H45

Selon nos confrères de [Zinfos-moris]urlblank:https://www.zinfos-moris.com/Pointe-d-Esny-Le-MV-Wakashio-s-est-casse-en-deux_a16850.html , le Wakashio s’est brisé en deux ce samedi 15 août. 

Le directeur des affaires maritimes, Alain Donat, a annoncé dans les colonnes du « Mauricien » que la partie avant allait être remorquée afin d’être coulée à 1.000 km des côtes. La partie arrière restera sur place pour le moment. 

L’état de la coque s’était détérioré dans la nuit, des écoulements d’huiles avaient été constatés hier.

L’accès aux plages a été interdit par les autorités.

 

Le Wakashio s’est brisé en deux

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Mozambique : TotalEnergies aurait cessé de payer directement les forces armées pour sa protection

Il y a un an, un rapport indépendant commandé par TotalEnergies préconisait au groupe de ne plus financer directement la Joint Task Force, composée de soldats rwandais et mozambicains, pour assurer la protection de ses installations dans la région du Cabo Delgado. Selon le site Zitamar, le géant français pétro-gazier verserait désormais sa contribution au gouvernement mozambicain, afin d’éviter que son argent ne puisse être associé à d’éventuels crimes de guerre.

85 cas de choléra à Mayotte, dont 68 autochtones

Le dernier communiqué publié ce vendredi par Santé Publique France fait état de 85 cas de choléra recensés sur l’île de Mayotte. Sur ce total, 17 cas proviendraient de personnes arrivées en provenance des Comores.

Mayotte : L’épidémie de choléra s’étend à un nouveau quartier

L’épidémie de choléra qui sévit actuellement à Mayotte continue de susciter l’inquiétude, notamment après la confirmation hier d’un cas dans un nouveau quartier de l’île, portant le total à 67 personnes infectées.
Parmi les victimes figure une fillette de trois ans décédée la semaine dernière.