Revenir à la rubrique : National

Exclu du parti Les Républicains, Eric Ciotti affirme « rester le président »

Plusieurs figures du parti Les Républicains se sont réunies en bureau politique et ont prononcé l'exclusion d'Eric Ciotti qui avait prôné une alliance avec le RN. L'homme politique assure que les protocoles n'ont pas été observés par ses détracteurs et conteste son éviction.

Ecrit par N.P. – le mercredi 12 juin 2024 à 19H16

Les cadres du parti Les Républicains se sont réunis ce mercredi 12 juin et ont voté à l’unanimité l’exclusion du président, Eric Ciotti, qui avait décidé d’allier la formation politique à celle du Rassemblement national en vue des élections législatives anticipées de 2024.

La sénatrice de Paris, Agnès Evren, qui a assisté au bureau politique de LR a annoncé l’éviction d’Eric Ciotti « en vertu de l’article 5 du règlement intérieur« . Une décision prise par plusieurs membres dont Laurent Wauquiez ou encore Jean-François Copé qui a déclaré : « Il n’est plus membre du parti, il n’est plus le président. »

Une décision que conteste Eric Ciotti. « Aucune des décisions prises à cette réunion n’emporte de conséquence légale. Elle peut avoir des conséquences pénales. Je suis et reste le président de notre formation politique, élu par les adhérents« , a-t-il indiqué sur X.

Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
60 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Le rappeur Naps sera jugé pour viol

Le parquet de Paris a annoncé ce mercredi que le rappeur Naps, célèbre pour son titre « La Kiffance », sera jugé pour viol. Un juge d’instruction a ordonné qu’il soit traduit devant la cour criminelle départementale de Paris, bien que la date de l’audience ne soit pas encore définie.

La main de la Russie derrière une fausse vidéo de menaces du Hamas ?

Une vidéo mettant en scène un faux combattant du Hamas menaçant la France a été largement diffusée sur les réseaux sociaux, révélant une nouvelle opération de déstabilisation attribuée à la Russie.
À deux jours de la cérémonie d’ouverture des Jeux olympiques, la France renforce ses mesures de prévention, redoutant des actions hostiles.