Revenir à la rubrique : Economie

Engen et AER lancent un nouveau réseau de recharge électrique en station-service

Si le distributeur pétrolier Engen n'est pas le premier dans l'île à se lancer dans la recharge électrique, il innove en proposant dès aujourd'hui 12 recharges à travers les 34 stations-service de son réseau. Plus de crainte pour les conducteurs de voitures électriques de tomber en panne sèche d'énergie.

Ecrit par zinfos974 – le vendredi 26 septembre 2014 à 15H18

Engen et AER (Auto Elect Réunion) se sont associées pour lancer à la Réunion le réseau Luciole. Kézaco ? Il s’agit de points de recharge électrique disséminés dans 12 stations-service du réseau Engen à travers toute la Réunion. « On s’est lancé dans ce partenariat avec AER en début d’année lors de la présentation de leurs véhicules électriques. On y a tout de suite cru. On a décidé d’installer 12 bornes sur les 34 stations-service de l’île. Cinq supplémentaires seront installées d’ici la fin de l’année« , explique Hervé Maziau, directeur régional de Engen.

L’idée de proposer des recharges électriques dans son réseau de stations-service est venue après le lancement d’une étude de marché. « On s’est rendu compte que les Réunionnais faisaient en moyenne 35 km par jour« , poursuit-il. Les véhicules électriques ont une autonomie de 100 km en moyenne, largement suffisant pour couvrir cette distance.

Reste que la crainte de ne pas accéder à un système de recharge électrique fait encore peur à l’automobiliste réunionnais. « Avec notre réseau de bornes de chargement, l’automobiliste est sûr de trouver de l’énergie« , précise Hervé Maziau. Une borne a même été installée à la Plaine-des-Palmistes et les écarts n’ont pas été oubliés.

De son côté, Vincent Hoarau, directeur général d’AER, a voulu s’associer avec Engen pour permettre à ses clients de trouver facilement des bornes de recharge. « Nous avons de plus en plus de demandes sur les véhicules électriques. Notamment en raison de leur coût d’utilisation estimé entre 1 à 1,20 euro pour 100 km« , explique Vincent Hoarau. En achetant un véhicule chez AER, l’automobiliste repartira avec une carte de recharge chez Engen. Pour l’automobiliste lambda, il faut compter un euro par heure de recharge. Une paille comparée aux prix des carburants.

Et promouvoir l’électrique ne semble pas déranger un distributeur de produits pétroliers. Au contraire. « Tous les grands pétroliers travaillent sur la transition énergétique. Il faut être prêt car le pétrole va disparaître dans le futur (…). De plus, dans le cadre de la loi de transition énergétique l’Etat se voit imposé d’acheter 25% de véhicules électriques lors d’appels d’offres, et dans les marchés publics de carburant on doit aujourd’hui pouvoir répondre à une offre de recharge électrique« , conclut Hervé Maziau. Pas folle la Luciole…

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Air Austral : Levée du préavis de grève

Air Austral annonce la levée du préavis de grève du syndicat SNPNC-FO alors que les négociations continuent autour du plan de la restructuration de la compagnie aérienne.