Revenir à la rubrique : Politique

Emeline K/Bidi bat campagne dans le Sud Sauvage

Emeline K/Bidi fait le plein de soutiens dans le sur la quatrième circonscription. La candidate de la gauche sur la quatrième circonscription détaille son programme devant un parterre d’élus de premier plan et de militants.

Ecrit par Baradi Siva – le lundi 24 juin 2024 à 07H24

Ce dimanche est jour de communion à Saint-Joseph, répète Patrick Lebreton. Pourtant, plus de 700 militants sont présents ce dimanche matin sous la halle du marché forain de la commune du Sud Sauvage.

Impossible d’entendre les oiseaux chanter ce dimanche matin sous le hall du marché forain de Saint-Joseph. Plus de 800 militants tapent des mains en rythme sur Ambiance Kreol de Clara qui résonne à la fin de chaque prise de parole des élus présents.

Ils sont plusieurs à apporter leur soutien à Emeline K/Bidi et son colistier. Emmanuel Doulouma s’est déplacé depuis Saint-Pierre pour appuyer la candidature de la députée sortante. Le maire de Saint-Joseph est évidemment présent pour mener campagne pour sa protégée.

La présidente de Région, Huguette Bello, aussi dans l’assemblée, est accompagnée de la sénatrice PLR, Evelyne Corbière.

 

Nouveau front populaire sans l’étiquette

 

Comme vendredi, le camp Bello choisit de présenter ses candidats Alexis Chaussalet et Emeline K/Bidi comme candidats du Nouveau Front populaire.

Cependant, sans union totale, ces deux candidats sont déclarés par le ministère de l’Intérieur comme “divers gauche” contrairement à Philippe Naillet, Perceval Gaillard et Karine Lebon qui jouissent du soutien des deux plateformes majeures de gauche et arborent l’étiquette UG (Union de gauche) des candidats officiels du Nouveau Front populaire.

Cela ne pose aucun problème à Patrick Lebreton : “Il n’y a pas de doute qu’Emeline K/Bidi est candidate du Nouveau Front populaire. N’a pwin pou maillé ! Ceux qui chercheraient à contredire cela, ce serait David Lorion, le candidat de gauche ? Il faut arrêter de déconner !”

 

Trouvez le macroniste

 

Toujours très en verve, Patrick Lebreton sort l’artillerie lourde. Un smartphone et une tablette.

Il revient tour à tour sur les déclarations des différents opposants. L’argument principal : les liens entre David Lorion, Michel Fontaine et Serge Hoareau et Emmanuel Macron. Patrick Lebreton cherche en direct des photos des élus locaux avec le président de la République et les montre au public qui hue en cœur et conspuent le maire de St-Pierre et son candidat aux Législatives.

L’édile de St-Joseph assure que le camp Bello a subi des pressions lors d’une réunion politique durant des Européennes dans la Capitale du Sud. Malgré cela, la liste LFI est sortie des urnes devant celle des Républicains à St-Pierre.

 

Pas la “vraie” gauche, mais la gauche “authentique

 

Patrick Lebreton ne veut pas se tromper d’adversaires et n’envoie qu’une seule et unique pique à l’encontre de l’autre camp de gauche qui a refusé de soutenir sa candidate.

Il lance juste à l’encontre de la Plateforme réunionnaise : “C’est la gauche authentique, i fé mal à un pé, donc mi répète la gauche au-then-ti-que.”

Réponse du maire de Saint-Joseph au maire de Sainte-Suzanne, qui lors a revendiqué lors d’un meeting mercredi que la Plateforme réunionnaise était la “vraie gauche”.

 

 

Huguette Bello mène la guerre contre la haine

 

La présidente de Région est chargée d’évoquer les programmes. Elle revient sur les grandes lignes du projet du Nouveau Front populaire et dénonce les propositions du Rassemblement national et appuie sur le bilan peu reluisant du parti d’extrême droite.

Il ne peut pas y avoir d’avenir pour La Réunion avec l’extrême-droite. La Réunion ira de régression en régression”, assure Huguette Bello. “Depuis 2022, Le RN a voté contre l’augmentation du SMIC, des salaires, le blocage des prix et des loyers, l’indexation des salaires, la retraite à 60 ans”, rappelle la présidente.

 

Emeline K/Bidi plaide la continuité

 

La députée sortante revient sur le travail réalisé pendant les deux dernières années et évoque le programme pour le mandat à venir, comme le smic à 1.600 euros, des prix-planchers pour les agriculteurs, l’abrogation de la réforme de la retraite, notamment.

On est sur une campagne extrêmement courte. On a besoin d’expliquer à toutes les personnes que le programme du Nouveau Front populaire est le seul à pouvoir apporter demain un avenir meilleur pour les Réunionnaises et les Réunionnais et que ce programme est faisable et réalisable”, déclare-t-elle.

 

Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
17 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Huguette Bello, Première ministre : Les arguments en sa faveur

L’Humanité a révélé que le Parti communiste français a proposé le nom d’Huguette Bello comme possible Première ministre venue de la coalition de gauche. Une hypothèse formulée suite aux désaccords entre les grands partis et qui prend un peu d’ampleur en cette fin de semaine alors que le Nouveau Front populaire n’arrive pas à se mettre d’accord.

Des figures dissidentes de La France insoumise lancent un nouveau mouvement politique

Plusieurs anciennes figures de La France insoumise (LFI), n’ayant pas été investies par leur parti lors des législatives anticipées, ont annoncé aujourd’hui la création de leur propre mouvement politique.
Parmi ces figures, on retrouve Clémentine Autain, Alexis Corbière, Danielle Simonnet et Raquel Garrido.
Ce nouveau groupe se nomme l’Association pour une république écologique et sociale (L’Après).

Qui prendra les rênes de la Région si Huguette Bello devient Première ministre ?

Contrairement au Conseil municipal qui doit à nouveau voter si le maire laisse son poste vacant, pour le Conseil régional, le premier vice-président est chargé d’assurer provisoirement la fonction. Si Huguette Bello est appelée à diriger le gouvernement, Patrick Lebreton deviendra donc de facto le patron de la Pyramide inversée.

Le nom d’Huguette Bello suggéré à la tête du gouvernement

Les négociations continuent dans le Nouveau Front populaire pour trouver une figure qui pourrait prendre la tête d’un gouvernement de coalition qui battrait les motions de censure attendues à la rentrée parlementaire. Les différents partis politiques qui composent l’alliance de gauche jouent des coudes pour placer leur poulain, mais aucun compromis n’a été trouvé. Le Parti communiste français aurait alors suggéré le nom d’Huguette Bello, selon Emilio Meslet, grand reporter politique de L’Humanité.

Tribune libre de Gilles Fontaine : « Les vraies raisons de l’échec de la Gauche aux élections législatives 2024 dans la 3ème circonscription »

Conseiller municipal et soutien de Nathalie Bassire lors des dernières élections législatives, Gilles Fontaine livre son analyse des résultats dans la 3e circonscription. L’ex-colistier de François-Xavier Bellamy aux Européennes souhaite en effet contredire « les mensonges et contre-vérités honteusement proférées à chaud », notamment par les « présumés responsables » de l’élection de Joseph Rivière dans cette circonscription.