Revenir à la rubrique : Politique

Didier Robert: Hollande ne fera baisser le taux de chômage « qu’en apparence »

Pour le président de Région, la politique de lutte contre le chômage menée par François Hollande est un "échec persistant". De son côté, il affirme vouloir "maintenir l'effort en direction de l’emploi".

Ecrit par – le jeudi 21 janvier 2016 à 17H39
Suite à la révélation ce lundi, par François Hollande, de son plan d’urgence pour l’emploi, le président de la Région a tenu à réagir. Didier Robert commence d’abord par décrier ce plan, qui témoigne selon lui « de l’échec persistant de la politique de François Hollande dans la lutte contre le chômage. » 
« Pour l’essentiel, le dit ‘plan pour l’Emploi’ serait un quatrième plan consécutif de formation, avec le glissement de 500 000 demandeurs d’emploi de la catégorie A vers la catégorie D de Pôle Emploi », juge le président de Région. Pour lui, il s’agirait là d’un « jeu de bonneteau » qui ne ferait baisser le taux de chômage qu’en apparence. « Car ces formations, si elles ne sont pas corrélées à des emplois pérennes, ne seront pas plus efficaces ou réelles que ne l’ont été les 40 000 emplois d’avenir vendus aux Réunionnais par le même François Hollande, et Gilbert Annette, en août 2014 », poursuit-il.

Un pacte citoyen des entreprises pour l’apprentissage

Après avoir fustigé le président Hollande, Didier Robert a tenu à mettre en avant le rôle de la Région, soulignant qu’elle « consacre depuis 2010 plus de 100 millions d’euros par an à la formation et l’apprentissage ». L’élu promet qu’au cours des six prochaines années, « cet effort en direction de l’emploi, des jeunes tout particulièrement, en partenariat avec le Département, » sera maintenu.

Didier Robert annonce également la mise en œuvre du Pacte Citoyen des Entreprises pour l’Apprentissage pour favoriser l’embauche de stagiaires en apprentissage. Ce pacte est censé être proposé aux 48 000 entreprises réunionnaises et devrait fonctionner notamment par le biais d’une plateforme réseau pour mettre en relation les jeunes en recherche de stages et les entreprises. 

 

Thèmes :
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Édouard Philippe : « L’école est la priorité numéro 1 »

Pour sa deuxième journée sur l’île, Édouard Philippe s’est rendu dans le Sud pour y rencontrer les maires du Tampon et de Saint-Pierre. Dans la capitale du Sud, l’ex-Premier ministre a pu découvrir le projet Cayenne mené par l’ADAPEI et sa mission envers les jeunes porteurs de handicap.

Edouard Philippe affûte sa droite et sa gauche pour 2027

Le combat politique pour 2027 s’ouvre déjà sans le dire. L’ancien Premier ministre Edouard Philippe poursuit son tour de France des régions en tant que président de son parti Horizons. Depuis ce mardi, il part à la rencontre des élus et acteurs socio-économiques réunionnais pour se faire un aperçu des réalités locales, lui qui n’avait pas eu l’occasion d’effectuer un déplacement lorsqu’il était locataire de Matignon. Ce mercredi matin à Montgaillard Saint-Denis et aux côtés de l’adjointe Brigitte Adame et du coach Didier Wullschleger, le maire du Havre a enfilé les gants de boxe au moment de découvrir le travail mené en faveur des jeunes de l’association EPA (Ecoute-moi, Protège-moi, Aide-Moi). Sur des images de Pierre Marchal de l’agence Anakaopress.

Social Share Buttons and Icons powered by Ultimatelysocial