Revenir à la rubrique : Economie | Politique | Société

Cyclone Belal : Gérald Darmanin au Tampon pour constater la calamité agricole

Le ministre de l'Intérieur et des Outre-mer a consacré sa première visite de terrain à La Réunion dans une exploitation agricole du Tampon. Gérald Darmanin a pu constater les dégâts causés par le passage de Belal. Il a annoncé la tenue de la réunion interministérielle pour la promulgation du décret de reconnaissance de l'état de catastrophe naturelle vendredi prochain.

Ecrit par Gaëtan Dumuids – le mercredi 17 janvier 2024 à 17H02

Pour Lucien Payet, son exploitation agricole s’est transformée en champ de désolation. L’agriculteur tamponnais a vu ses champs de salades, de poireaux, de blettes ou encore de maïs totalement ravagés par le passage du cyclone Belal. C’est donc un premier soulagement d’apprendre que chez lui, le ministre de l’Intérieur et des Outre-Mer allait venir ce mercredi pour constater les dégâts.

En présence du préfet, du maire du Tampon, du président de la Chambre d’agriculture et d’autres officiels, Gérald Darmanin a déjà annoncé la première bonne nouvelle. « Les agriculteurs sont très courageux, vivent difficilement du fruit de leur travail, et méritent d’être particulièrement accompagnés. C’est pourquoi nous sommes venus leur dire que nous sommes à leurs côtés et que les moyens financiers du ministère de l’Intérieur et des Outre-mer seront débloqués très rapidement », a promis le ministre.

Dès vendredi, une réunion avec plusieurs ministères sera organisée afin de déclencher l’état de catastrophe naturelle. Sur la demande du préfet, une procédure très simplifiée sera mise en place dans le but de permettre le dédommagement le plus rapide possible. Gérald Darmanin a indiqué que cela permettra aux agriculteurs et aux particuliers de solliciter leurs assurances à qui il demande de jouer le jeu « comme l’État le fait ».

Conscient des pertes qui vont plomber les trésoreries, le ministre demande au préfet Jérôme Filippini de réunir les banques « qui doivent jouer aussi leur jeu évidemment au soutien économique. Mais c’est évidemment de l’argent frais qui sera débloqué pour l’ensemble des acteurs économiques. »

Des agriculteurs toujours inquiets

Si les annonces ont rassuré les agriculteurs et leurs représentants présents, de nombreux sujets d’inquiétude demeurent comme les régions concernées par l’état de catastrophe naturelle. « Ce cyclone-là a fait du mal à tout le département », a souligné Frédéric Vienne, le président de la Chambre d’Agriculture, lors de son échange avec Gérald Darmanin.

Lucien Payet a expliqué au ministre de l’Intérieur et des Outre-Mer qu’il « fallait tout recommencer, du semis jusqu’à la récolte. Les sols sont lessivés, alors je dois reconditionner les sols, tout recommencer. Et ça demande un gros coût pour nous, que nous ne pourrons pas suivre. »

Frédéric Vienne a rappelé que Salazie avait connu en 24h la pluviométrie de Paris sur un an. Et paradoxalement, c’est le manque d’eau potable pour le bétail qui est l’urgence en cours. Le président de la Chambre verte annonce déjà une forte mortalité dans les élevages de volaille. Le préfet Jérôme Filippini a précisé que les pompiers ont été mobilisés dès ce matin pour alimenter les élevages en eau. De quoi valoir au préfet de nouveaux éloges sur sa gestion du cyclone.

Gérald Darmanin a souligné que la publication du décret permettra d’accompagner les agriculteurs dès la semaine prochaine. Il promet d’ailleurs de revenir en février accompagné du ministre de l’Agriculture.

 

 

 

Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
13 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

LFI suspend les discussions avec les autres partis de gauche

La France Insoumise (LFI) a annoncé ce lundi 15 juillet la suspension des discussions avec les autres partis de gauche pour la formation d’un gouvernement, en réaction au refus des socialistes de soutenir Huguette Bello au poste de Premier ministre. Ce refus a été perçu par LFI comme une volonté du PS « de mettre un veto à toute candidature issue du Nouveau Front populaire, dans le seul but d’imposer la sienne », conduisant la gauche dans une « impasse ». En conséquence, le parti de Jean-Luc Mélenchon annonce suspendre les négociations, dans l’attente de la désignation d’une candidature unique à la présidence de l’Assemblée nationale.

Le Département aussi prolonge son dispositif pour maintenir le prix de la bouteille de gaz à 15 euros

Les élus de la Commission permanente ont validé la prolongation du dispositif exceptionnel de réduction du prix de la bouteille de gaz de 12,5 kg, pour la période allant du 1er juillet 2024 au 31 décembre 2024, sur la base du différentiel entre un prix de vente aux consommateurs de 15 € et le prix arrêté par le Préfet. Un budget de 1,8 M€ est voté à cet effet par le Département pour compléter le dispositif d’aides commun mis en place avec la Région.

Gaïa Elsey présente deux nouveaux extraits de son EP

Pas de clips traditionnels pour l’éclectique artiste Gaïa Elsey, mais plutôt une interprétation en live et filmée de « Lam Fam » et « Requin ». Après « Lisez-moi », la chanteuse dévoile ainsi originalement deux nouveaux titres de son EP « Volcan ».