Revenir à la rubrique : Faits divers

Cycliste mortellement percuté à St-Louis: Le conducteur alcoolisé de 20 ans en détention avant son procès

Dimanche 20 novembre dernier, un cycliste de 51 ans était mortellement percuté par un automobiliste. Celui-ci était alcoolisé et sous l'emprise des stupéfiants au moment du choc. Il a été placé en détention provisoire et devra répondre de ses actes le 18 janvier prochain devant le tribunal correctionnel du Sud.

Ecrit par La-Rédaction – le samedi 26 novembre 2022 à 10H26

Ce dimanche 20 novembre, un cycliste âgé de 51 ans était percuté par une 307 blanche sur l’ancienne route nationale de St-Louis. L’automobiliste de 20 ans avait terminé sa course dans le fossé bordant un champ de canne. L’homme à vélo avait perdu la vie dans ce choc mortel alors que le conducteur était blessé et conduit à l’hôpital dont il est désormais sorti.

Les analyses ont révélé qu’il se trouvait sous l’effet conjugué de l’alcool et des stupéfiants. A l’issue des soins délivrés au CHU,  il a été placé en garde à vue à la brigade de gendarmerie et devra répondre, le 18 janvier prochain, devant le tribunal correctionnel de St-Pierre d’homicide involontaire aggravé par deux circonstances. En attendant cette audience, le juge des libertés et de la détention a choisi de le placer en détention provisoire à la maison d’arrêt de St-Pierre.

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Inéligibilité d’André Thien Ah Koon : Le jugement d’appel confirmé

Une erreur dans le libellé du jugement rendu par la cour d’Appel en mai dernier a permis au maire du Tampon de continuer à exercer ses différents mandats encore quelque temps. Ce jeudi, après avoir évoqué l’affaire en chambre du conseil et à huis clos, la cour a corrigé l’erreur et confirmé l’inéligibilité de l’édile.