Revenir à la rubrique : Faits divers

Assises : L’agriculteur a été condamné à 12 ans de prison mais pourrait se pourvoir en cassation

L'agriculteur des Hauts de Saint-Paul écope de 12 de réclusion criminelle pour le viol de sa voisine trisomique lors de son procès en appel. Son avocat, le bâtonnier maître Georges-André Hoarau, annonce que son client pourrait se pouvoir en cassation.

Ecrit par IS – le mardi 22 novembre 2022 à 18H05

Jean-Luc V., âgé de 58 ans, a été condamné par la cour d’Assises pour le viol de sa voisine handicapée. Il avait fait appel de sa première condamnation à 12 ans de réclusion criminelle.

L’avocat général avait requis 15 ans de prison, mais les jurés ont confirmé le verdict de la première instance. À la faveur d’un vice de forme, l’accusé pourrait se pourvoir en cassation par la voix de son avocat, le bâtonnier maître Georges-André Hoarau.

Thèmes :
Partagez cet article:
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Maltraitance animale : Un individu interpellé et placé en garde à vue

Mercredi 28 février 2024, un individu défavorablement connu des services de police pour des faits de maltraitance envers les animaux a été interpellé. Il avait été filmé, en décembre dernier, alors qu’il frappait sa chienne avec un bâton sur son balcon. Placé en garde à vue, l’auteur devra répondre de ses actes devant le tribunal judiciaire, indique la Police Nationale de La Réunion sur sa page Facebook.

Ste-Suzanne : Les gendarmes mettent fin à une série de cambriolages

Le 26 février 2024, les enquêteurs de la Brigade Territoriale Autonome (BTA) de Sainte-Suzanne ont élucidé 4 cambriolages dont 3 concernant des écoles élémentaires. Les militaires de la compagnie de Saint-Benoit ont interpellé deux individus dont l’auteur principal a reconnu les faits.

Ste-Marie : Une femme gravement blessée par son compagnon

Un homme a tiré sur sa compagne à Sainte-Marie ce mercredi. L’individu s’est par la suite infligé une blessure. Les deux ont été transportés dans un état grave au Centre hospitalier universitaire de Félix Guyon à Bellepierre.

Violences : « Si c’était à refaire, je referais la même chose »

L’audience de comparution immédiate de ce lundi avait, bien malgré elle, pour thème les violences conjugales. Le tribunal avait à juger un trentenaire qui, sous l’effet de l’alcool, a frappé son ex-conjointe au prétexte qu’elle ne voulait pas le laisser entrer à son domicile.