MENU ZINFOS
Blog de Pierrot

Une SPLA, pour quoi faire ?


Par - Publié le Mercredi 22 Avril 2009 à 11:47 | Lu 3096 fois

La Région a majoritairement voté hier en faveur de la création d'une SPLA (société publique locale d'aménagement), une sorte de "super SEM".
J'en retiendrai pour le moment le risque mortel que cette nouvelle structure fera courir aux anciennes SEM d'aménagement car il n'y aura pas de travail pour tout le monde si l'essentiel des communes et collectivités sont dorénavant obligées de passer par cette nouvelle structure.
Mais surtout, ce qui me gène, c'est quand les partisans justifient dans la presse la création de cette société baptisée "Maraïna" par le fait qu'elle va permettre aux collectivités d'éviter les appels d'offres.
Déjà qu'avec les appels d'offres, ils arrivaient à magouiller (voir les condamnations de certains dans ce domaine...)!!! Alors imaginez s'il n'y en a plus!!!


Pierrot Dupuy
Pierrot Dupuy est le fondateur de Zinfos974. C’était le 1er septembre 2008… Aidé d’une petite... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Cambronne le 22/04/2009 12:12

Question existentielle

C'est un peu comme lorsqu'on vote par SMS à la Star Academy

Pour expropriation tapez 1
Pour spoliation tapez 2
Pour expropriation pour cause d'utilité publique.3

pour le reste imaginez vous même les paroles de la chanson avec le refrain coutumier de la corruption qui accompagnera chaque couplet faites attention cela englobe le motif musical principal de nos politiques , le message est pourtant important car des paroles s'envolent et trés souvent le titre de la chanson est à peine retenu ...

2.Posté par papapio le 22/04/2009 12:53

Mme Françoise dirait: Si vous êtes contre la Maison de la Civilisation
4 ) Tapez vos femmes et Enfants

3.Posté par Aero Freins le 22/04/2009 12:51

Déjà qu'avec les appels d'offres, ils arrivaient à magouiller (voir les condamnations de certains dans ce domaine...)!!! Alors imaginez s'il n'y en a plus!!!

Et ben, t'en as mis du tps à la sortir... celle là...?!!

Sans vouloir faire irruption, comme un poil pubien ds la soupe comme dirait Medine, et au risque de me répéter -mais n'est-ce pas une attitude plutôt bien répandue sur ce blog ? - ET si l'on souhaite réellement répondre à la question-titre de l'article, il y a aussi :

- ça
- ceci
- et cela

Il y a un peu moins de marques de ponctuations je vous l'accorde... mais cela reste intéressant....

si, si !! je vous l'assure.... et ce, comme n'importe quelle autre source de zinfos...

Peut-être que le Sénat entier bosse pour Popol ????

4.Posté par mastercard le 22/04/2009 15:34

Il n'y a qu'à La Réunion où ce problème est posé en ces termes.
Depuis que des règlements européens l'exigent, les SEM -qui concilient apports privés et publics- doivent répondre à des appels d'offre et donc faire face à la concurrence. Cela a, notamment, entraîné à La Réunion la déliquescence de nombreuses SEM.
Pour remédier à cette situation, les associations d'opérateurs publics sur le plan national comme sur le plan européen sont à la recherche de solutions. A Bruxelles il est demandé -notamment face à la crise- un assouplissement. Dans le cadre des réflexions menées a été imaginé la solution des SPLA. Après des premières expériences, l'ancienne fédération des SEM, devenue fédération des EPL (établissements publics locaux) encourage à la création de SPLA. De nombreuses sont en création ou le seront. Favorable à cette solution -notamment pour faire face à la crise et permettre aux collectivités d'élargir leurs investissements- le gouvernement a pris des mesures d'assouplissement notamment par le biais de la loi Boutin sur le logement. Mais, pour le moment, il est faux de parler de "super SEM" dans la mesure où les missions de la SPLA est limitée -comme son nom l'indique- à l'aménagement mais pas à d'autres objets (comme le transport terrestre avec Eolis, le transport aérien avec la SEMATRA, l'animation avec la SEM Mascareignes qui gère la Halle des Manifestations au Port, etc..)
Ceci étant
1- on retournera à la situation antérieure lorsque les collectivités passaient directement marché à leur SEM sans appel d'offres. Il n'y a pas là rien de scandaleux;
2- Il s'agit de marché uniquement sur les études de dossier d'aménagement et non pas sur la réalisation de projets -la construction si vous voulez bien.
3- Dans le cas d'appel d'offres, il est nécessairement européen, c'est-à-dire ouvert aux entreprises européennes et c'est là où le risque de tuer les structures locales est la plus forte. C'est la meilleure manière de favoriser l'arrivée sur le marché local de structures extérieures qui ne manqueront pas de faire ensuite appel à des sociétés métropolitaines pour réaliser ensuite les travaux.
4- Si vous observez bien ce qui s'est passé récemment vous constaterez que de nombreux cadres de SEM ou bien sont passés dans le privé ou bien sont partis ailleurs. Les "grands noms" ne manquent pas. Je ne vais pas les citer ici mais, il suffit de se renseigner un peu. C'est le signe que plusieurs de ces sociétés sont en difficulté, en grande partie du fait de cette nouvelle réglementation.
Il n'y a qu'à La Réunion où, par ignorance, on "politise" ainsi le problème. C'est sidérant!

5.Posté par Calo le 22/04/2009 15:55

Comment sera géré cette SPLA ? Les maires qui ont adhéré et qui vont sièger seront-ils rémunérés ?
Qui occupera le poste de président, de directeur général .... ? et sous quelle forme juridique : statut de droit privé ou public ? et les salaires.... ? qui veut on protéger avant les prochaines régionales ?
Moi je le sait et vous, allez donc fouillez un peu et vous comprendrez toute la subtilité intellectuelle.

6.Posté par boyer le 22/04/2009 17:51

avec une SPLA en 2003, Maurice Gironcel serait encore Maire, vice president CINOR et vice President du CG aujourd'hui. LOL!

Avec une SPLA en 2009, tous vont pouvoir garder leur poste sans craindre les juges.

7.Posté par Jubilation 57 le 22/04/2009 18:27

S: Service
P: Pour
L: Les
A: Abrutis

8.Posté par FRANCO le 22/04/2009 18:53

Mon dieu quelle chance nous avons, nous, si nuls, si ignorants d'avoir à la Réunion mastercard sans qui nous resterions dans notre misérable position de débiles demeurés "ploitisés" ne comprenant rien à rien ! Ouf sauvé par mastecard !

9.Posté par Edmond LAURET le 22/04/2009 19:33

Non Pierrot,

La SPLA ne pourra pas attribuer les marchés d'études et de travaux sans appels d'offres.

Gérant des fonds publics, elle sera obligée de respecter le Code des Marchés Publics, comme cela se passe sur tout le territoire européen.

Ce qui change avec la SPLA par rapport aux SEM, qui, elles, sont soumises à la concurrence,c'est que la collectivité qui contrôle la SPLA- pour moi, mais je ne détiens pas la science infuse- c'est la Région seule dans le cas qui nous préoccupe- pourra confier sans mise en concurrence à sa SPLA la conduite des études, programmation, attribution, voire exécution des travaux qu'elle réalisera DIRECTEMENT ELLE-MEME SANS FAIRE APPEL AUX ENTREPRISES PRIVEES.
Car la spla doit, à mon sens, ètre considérée comme un service de la collectivité et en permanence ètre contrôlée par elle.

SI il y a attribution des marchés PAR LA SPLA aux entreprises privées, alors, bien sùr, cette attribution sera soumise au Code des Marchés Publics français, donc européen.

Certains, contrairement à moi, pensent que les membres minoritaires-les communes membres de la SPLA- pourront, eux aussi, agir comme la Région actionnaire majoritaire, et attribuer sans concurrence leurs projets à la SPLA. La jurisprudence à venir nous départagera...
Bonne soirée,

10.Posté par nicolas de launay de la perriere le 22/04/2009 20:34

http://questions.assemblee-nationale.fr/q12/12-102783QE.htm

ci dessus un lien très intéressant, qui éclaire ceux qui veulent l'être sur certaines contraintes qui vont s'appliquer au SPLA, et notamment :
"Enfin, il importe de préciser que, les SPLA étant pouvoirs adjudicateurs au sens de l'ordonnance n° 2005-649 du 6 juin 2005, les marchés qu'elles passeront pour leurs besoins propres seront soumis aux dispositions prévues par cette ordonnance. En outre, étant des entreprises au sens du droit communautaire, les SPLA sont soumises au droit : de la concurrence (entente, abus de position dominante, aides d'État...)."


Ainsi, devrait on assister à la naissance d'autres SPLA à la Réunion, afin que l'on ne puisse reprocher au SPLA un abus de position dominante..?

11.Posté par Naïveté le 23/04/2009 01:43

Oui Edmond, ben il y a de quoi s'inquiéter puisque la Région pourra accorder des marchés sans concurrence à la SPLA et même s'il ne s'agit que de marchés d'études cela peut rapporter plusieurs centaines d'euros voire des millions (voire le buget de la SR21). Quant on voit ce qui se passe avec la SR21! Mais il faut bien payer le salaire du PDG (plus de 10 000€ par mois) n'est-ce pas? Et par qui sera présidé la SPLA? Les paris sont ouverts. Voici les noms des représentants de la Région: Paul Vergès, Pierre Vergès, catherine Guaud, Philippe Berne, (toujours les mêmes me direz vous mais on continue), Alain Armand (quel vendu!), Hilaire Maillot (...), Raymond Lauret (...), Guy Jarnac(pauvre Guy!), et Christine Soupramagnen (mais que fait elle dans cette galère?).

12.Posté par mastercard le 23/04/2009 11:28

M Franco
Je donne des éléments d'informations qui sont vérifiables.
Vous pouvez vérifiez que les associations d'EPL cherchent une voie pour se sortir de la réglementation européenne. Vous pouvez vérifier que les SEM à La Réunion périclitent et que leurs dirigeants passent au privé (Thibier est allé chez Apavou, Wullai chez CBO Territoria, j'en passe). Vous pouvez vérifiez que le gouvernement cherche à étendre le dispositif SPLA (la loi Boutin fait passer le nombre d'associés minimum de 7 à 2, il est question d'élargir le champ des SPL au-delà du seul secteur d'aménagement). Vous pouvez vérifiez que, afin d'accélérer le rythme des investissements, le gouvernement souhaite que l'on recoure aux SPLA qui permet de gagner du temps. Vous pouvez vérifiez que plusieurs collectivités en France se mettent au SPLA sans que cela fait polémique. Vous pouvez vérifiez point après point ce que j'écris.
Ce sont des informations qui doivent permettre de se forger un jugement. Vous vous faites dans la dérision et vous êtes égal à vous-mêmes: vous avez du mal à accepter le débat d'idées. ou bien vous vous défilez comme à Saint-Paul ou bien vous vous en prenez à la personne et la couvrez de moucatages". Mais, sur le fond qu'avez-vous à dire?

13.Posté par FRANCO le 23/04/2009 12:56

M. mastercard, votre déclaration péremptoire me fait sourire " vous avez du mal à accepter le débat d'idées". Pour qu'il y ait débat d'idées véritable il faut que les deux parties acceptent le principe de revoir leurs positions respectives en fonction des contibutions de chacune sinon c'est un dialogue de sourds. C'est ce qu'a été par exemple le débat du samedi 18 avril pollué par le commando des salariés de la MCUR aux salaires inavouables bien que fianncés par l'argent public de nos impôts. En effet à des gens réunis pour débattre entre eux de la néc essaire clarification et valorisation de leurs motifs très divers de leur hostilité au projet en l'état de la MCUR et des possibilités de propositions sérieuses d'alternative plus conforme aux besoins et attentes de tous les Réunionnais, les bénéficiiares matériels et financiers de cette MCUR sont venus imposer leurs vues sur l'outil de leurs revenus et de leurs avantages et privilèges résultant de leurs rôles dans ce projet qu'ils entendent IMPOSER TEL QUEL aux Réuinonnais à qui ils ne laissent que le droit de payer l'ardoise ! Mlle Vergès, sur les radios, a été très claire et précise sur deux points :
@ refuser de donner le salaire qu'elle perçoit DEPUIS 2003, ce qui a laissé bien du temps et doit constituer une somme coquette qu'il lui faudra REMBOUSER à la pairie de la région si le cher projet de son papa capote grâce à l'action citoyenne de notre Comité et des Réunionnais,
@décréter haut et fort que les 100 millions € de ce projet ne seront utilisés que si le projet de son papa et d'elle-même n'est mis en place que selon leur volonté .... sinon RIEN NADA
Et bien tant mieux si le projet ne se fait pas et s'ils sont incapables d'amender leur projet en fonction des opinions et des contributions des Réunionnais, cela nous fera économiser 100 millions € d'impôts et nous permetta de récupérer auprès de celle et de ceux qui ont été payés depuis 2003 des salaires si élevés qu'ils ne peuvent être rendus public : secret d'Etat. La Justice nous permettra de lever ce secret d'Etat, et de le connaître quand elle nous permettra d'en récupérer les montants induement versés !

14.Posté par darkalliance le 23/04/2009 13:31

Vous n'auriez pas aperçu des 'inféodés alimentaires' à la SPA ?

15.Posté par michel.acadine le 23/04/2009 13:45

Je suis étonne que la seule personne à La Réunion à qui on réclame de publier son salaire est Françoise Vergès. Pourquoi elle seulement? Pourquoi ne demande-t-on pas à tout le monde de mettre sur la table ce que les uns et les autres gagnent? A l'exiger d'une seule et unique personne ne tombe-t-on pas sous le coup d'une discrimination? Que pense Antoine Franco de tout cela, lui qui connait bien les choses juridiques?

16.Posté par mastercard le 23/04/2009 14:08

A M Franco
Je ne suis pas péremptoire: je vous informe à vérifier les informations que je donne.
Regardez les éléments qu'apportent MM Edmond Lauret et Nicolas de launay de la perriere: ils appellent à une certaine prudence. On est loin de ce que l'on peut écrire sur le sujet du genre: "super SEM", une nouvelle structure qui fera courir un risque mortel aux SEM"
A MM Lauret et de Lapperrière vous me dites pas " Ahon dieu quelle chance nous avons, nous, si nuls, si ignorants de les avoir sans eux nous resterions dans notre misérable position de débiles demeurés "ploitisés" ne comprenant rien à rien !"?
La seule question que je pose constamment et régulièrement est la suivante: pourquoi ne cherche-t-on pas à s'informer avant d'émettre une prise de position souvent définitive et qui porte jugement de valeur? Ne gagnerez-t-on pas en crédibilité en basant notre démonstration sur des faits?
Quand à votre position devant les débats, c'est souvent que voue le refusez. Un exemple: vous avez des idées à proposer pour les Etats Généraux mais vous commencez par dire que les dés sont pipés, c'est-à-dire, selon moi, vous commencez par dire que vous n'irez pas exposer vos idées!



17.Posté par FRANCO le 23/04/2009 14:58

M. michel.acadine nous avons demandé à tous les 19 salariés actuels de la MCUR mais ce qui nous fait davantage insister sur le salaire de Mlle Vergès, c'est qu'elle le perçoit depuis 2003, sois depuis 6 ans ! Ces salaires sont payés avec nos impôts, et non pas pas des donateurs privés d'une fondation, auquel cas nous n'aurions rien à redire ! Je mène depuis 5ans le combat pour la baisse des prix des billets d'avion, pour la conurrence dans le ciel réunionnais, pour une vraie continuité territoriale pour tous, comme les Corses, qui arracheraient tous les Réunionnais à laghetto¨sation dans laquelle les plus démunis, les plus pauvres sont prisonniers.

18.Posté par FRANCO le 23/04/2009 15:12

M.mastercard où avez vous vu un atelier de ces Etats Généreux qui traite de la continuité territoriale, du prix des billets d'avion, de la concurrence dans l'aérien,du fret maritime et aérien, de l'égalité économique avec la France et l'Europe, d'une politique concrète de développement économique exogène à laquelle l'ensemble des réunionnais et non pas que les préivilégiés de la Réunion économique, celle de la Réunion d'en haut. J'ai horreur d'être un alibi et un manipulé au nom des intérêts personnels, politiques ou économiques de quelques uns. Je souhaite avoir à agir dans l'intérêt général et rouver la satisfaction de mes intérêts et ceux des miens dans l'intérêt de tous et non pas de quelques uns. Que vous considériez que les dés ne sont pas pipés, c'et votre droit, considérer le contraire, c'est le mien. Une réelle démocratie exige de ne pas diaboliser les positions de ceux qui ne sont pas de votre avis. J'aime quand vous me demandez de m'appuyer sur des faits : je vais vous en fournir un édifiant à la Réunion. En mars 1998, pour devenir président de région, M. Vergès a fait semblant d'accepter la promesse de M. Camille Sudre et ses 3 élus "régler le problème de la route du littoral en 6 mois" . Une fois élu qu'a-t-il fait ? Il a "oublié" son engagement et en 1999 a lancé SA MCUR en recrutant sa fille depuis 2003 dont ne pouvons pas du tout connaître le salaire qu'elle perçoit à ce titre alors même que ce sont des crédits publics donc que tous les citoyens, vous et moi, sommes en droit de connaître car il n'exosite pas en ce domaine de "secret d'état". Voilà des faits qui m'amène à ne pas prendre pour argent comptant les "offres des politiques".

19.Posté par mastercard le 23/04/2009 16:13

M Franco
Le fait qu'il n'y ait pas d'atelier sur la continuité territoriale ne vous a pas empêché de donner votre point de vu sur les Etats Généraux et de faire des propositions. Je résume: vous demandez qu'on globalise les aides nationales et européennes pour financer le fret des produits et intrants importés et arriver à un même coût qu'en Métropole. Ce point de vue vous pouvez le défendre dans n'importe quel atelier et plus particulièrement selon moi celui qui porte le numéro 2. Vous n'avez pas à hésiter: faites connaître votre proposition et vous verrez si elle est suivie ou pas. En tout cas, je vous encourage à le faire. Ne gardez pas vos idées pour vous et pour zinfos faites les connaître au gouvernement.

20.Posté par FRANCO le 23/04/2009 16:51

mastercard vous devez sans doute ignorer que j'ai depuis 5 ans saisi, avec le Docteur Gérard plusieurs gouvernements ( de gauche et de droite ) sur les propositions concernant la mise en place d'une continuité territoriale au bénéfice de TOUS les Réunionnais mais vous oubliez que pour qu'une idée et une propostion soit prise en compte et mise en ouvre il faut qu'elle agrée d'abord à nos élus locaux. Or eux, nos élus locaux ou nationaux n'ont nul besoin d'une vraie continuité territoriale... car ils l'ont déjà pour tous payée par les contribuables que leurs nombreux voyages en classe affaire ou intermédiaires leur génèrant beaucoup de miles gratuits qu'ils utilisent pour leurs familles ou pour qui bon leur semble. Pourquoi voulez vous que nos politiques nationaux s'empresseraient à nous octoyer les moyens d'un econtinuité territoriale que nos élus ne leur réclament pas. Avec sa compagnie Air Austral, notre président de région, sa comparse du conseil général et tous leurs courtisans ou dalons alimentaires n'ont nul besoin d'un véritable continuité territoriale. Ils ne sont préoccupés de leurs concitoyens à ce stade ... sauf à 1 an ou 6 mois des élections ! Les Corses n'ont eu une vraie continuité territoriale que parce qu'ils avaient de fin mars 1974, juste après l'élection de Giscard et la nomination du grand Jacques Chirac 1er ministre, jusqu'à la fin juin totalement bloqué leur île où n'entrait ni ne sortait une petite souris !
Ce ne sera, malheureusement que dans un tel contexte que les choses bougeront. Notre COSPAR, soi-disant défenseurs des plus démunis n'a rien dit sur cette question, la continuité territoriale pour tous avec un juste prix des billets. Interdit a dit Paul Vergès et Nassimah Dindar ! Vous n'allez pas réduire les bénéfices d'Air Austral de LEUR compagnie, financée cependabnt par notre argent, comme les 6 ans des salaires inavouables de Mlle Vergès !!!

21.Posté par kikouyou le 23/04/2009 23:36

c'est ce qu'on appel mettre " les PIEDS DANS LE SPLA " !!!

22.Posté par Pffffff le 24/04/2009 08:15

Et Monsieur Franco, vous qui avez reçu pendant tant d'années un salaire payé par nos impots, pouvez vous aujourd'hui nous donner :
Le montant de votre retraite
Le montant de votre dernier salaire

Pouvez vous également nous proposer une lecture critique de vos 30 ans de carrière? (apport pour la société, ...)

Les verres fumés cachent ils la poutre que vous avez dans l'oeil?


23.Posté par darkalliance le 24/04/2009 12:21

Je doute que le salaire ou la retraite de Franco, puisse arriver au dixième de ce que doit percevoir Miss F... elle même payée par les contributions des réunionnais.

24.Posté par FRANCO le 24/04/2009 13:04

Parce que pour moi les revenus, surtout quand ils proviennent de l'argent public et parce que c'est aussi cela la démocratie, ne sont pas tabous. Contrairement à Mlle Françoise Vergès, je n'ai rien à cacher concernant mes revenus de fonctionnaire de l' Education Nationale exerçant à la Réunion depuis 1986 : ma retaite nette actuelle pour un indice brut 801 et un indice réel majoré 657 d'une valeur annuelle à 100% est de 3390, 39 €. et mon dernier salaire avant mon départ à la retraite en juin 2006 était de 3945, 49 €. merci de me communiquer celui de Mle Vergès et M. Carpanin Marimotou les directeurs de la MCUR.
A mon arrivée à la Réunion en 1986, mon épouse a mis en place un petit snack allée des Amandines à St Gilles, le Subway, et a administré une exploitation d'appareils automatiques et de billards dans les hôtels et certains lieux publics de l'ouest. Après 6 ans et la revente de ce commerce, deltiste pratiquant, j'ai été amené à lancer le parapente avec le 1er Critérium International et la société Parapente Réunion qui existe toujours et a très largement contribué à promouvoir dans notre île une activité de loisir sportif et touristique très valorisante pour St Leu et pour la Réunion, devenus une Mecque mondiale du parapente. M. le Préfet Robert POMMIES, adepte du parapente et de la plongée durant ses années d'exercice dans notre île, m'avait décoré de la médaille de la Jeunesse et des Sports pour saluer mon action dans l'intérêt touristique de l'île.
J'ai aidé ma fille à reprendre la production de pleurotes initiée par le regretté Philippe Kaufmant, grand précurseur à la Réunion, puisque selon une technologie unique au monde à partir du papier bio. J'ai aidé avec un ami du CIRAD de St Pierre aujourd'hui en Amérique centrale au lancement de la culture du Pitahaya qui se développe progressivement sur notre île. J'ai tenté en vain de mettre en place un ballon captif à St Leu. j'ai installé, durant une disponibilité avec mes associés du parapente, le fantasticâble qui s'inspirait du câble qui, il y a plus d'un siècle, permettait d'acheminer par les airs au-dessus de la Grande Ravine les cannes de la rive nord à l'usine de Piveteau sur la rive sud. Par ce projet, je contribuais à faire revivre le passé de Trois Bassins et mettait ainsi en oeuvre l'un des objectifs de la MCUR, faire se réapproprier par les réunionnais leur histoire ... telle que vécue. L'insuffisance de clientèle touristique, à cause des billets d'avion trop chers entre autre, a amené la fermeture du restaurant voisin de Piveteau et ensuite celle du premier tronçon ( retour) du fantasticâble dont le projet d'extension par un second câble ( aller ) n' a pu se réaliser. je profite malgré la regrettable disparition du fantasticâble, le second au monde ( et depuis grâce à nous, il y en a une quarantaine de par le monde !), notre parrain P.P.D.A. et notre financeur Bernard LAMA, le goal de l'équipe de France.
En 2003, m'arrachant à l'échec du fantasticâble, dont je n'ai nullement à rougir malgré les propos malveillants de certains critiques un peu téléguidés, je me suis mobilisé avec Coll'Air que j'ai contribué à créer avec mon ami Patrick Louaisel, acteur touristique pour la concurrence, la continuité territoriale, la baisse des prix scandaleux. Enfin, et c'est sans doute ce qui me vaut vos "amabilités", je me suis aujourd'hui attaché à ce que la MCUR que le président de la région, pour des motifs personnels, familiaux, claniques, partisans et pour préparer l'élection régionale à venir, entend nous imposer de toute force, ne voir pas le jour en l'état et que lui soit substitué un projet moins coûteusement mégalomaniaque, plus conforme à la réalité socio-économique actuelle et à l'attente et aux besoins de la grande majorité des Réunionnais au nom de la démocratie. Je me doute bien que vous n'avez que faire de "ces éclaircissements de mes verres fumés", je ne les apporte pas pour vous qui ne méritez pas tant de considération dans votre petitesse servile pour complaire, mais pour les lecteurs de ZINFOS974 qui eux en leur qualité de citoyens méritenet de connaître la valeur de vos attaques ( et celles de quelques autres) contre ma personne. Comme on n'est jamais sali que par la merde, je n'en prends pas ombrage, et je laisse les autres juges de la valeur d'écrits signés courageusement " Pffffff ".
Je considère que ces modestes petites choses que j'ai été amené à réaliser à la Réunion depuis 1986, me permettent de considérer que l'enfant d'émigrés espagnols, né en France, à Foix, le 2 mai 1945 , devenu Français par naturalisationen 1955, ayant bénéficié de l'ascenseur social mis en place par le Conseil National de la Résistance via l' Ecole Normale des instituteurs d'Aix en Provence, l'école des hussards de la République, est aujourd"hui "naturalisé" Réunionnais car attaché jusqu'à ma mort pour cette île dont j'ai, avec ma famille et mes enfants, tant reçu, et à qui j'ai peut-être trop peu apporté.

25.Posté par nicolas de launay de la perriere le 24/04/2009 13:37

comme je le dis par ailleurs franco,il faut croire que le pcr a lancé une attaque en règle sur ce site par de fiers "ânes-nonymes", de jeter le discrédit sur ceux qui les contredisent.. pour ne pas dire autre chose..


26.Posté par Cambronne le 24/04/2009 15:33

25. Posté par nicolas de launay de la perriere le 24/04/2009 13:37

Faut dire que la Radio KOI est en perte de vitesse et en intervenants avec les Jonas et autres Max la menace ...
Alors qu'ici il semble que l'ouverture d'esprit semble leur plaire ...

27.Posté par Cambronne le 24/04/2009 15:44

24. Posté par FRANCO le 24/04/2009 13:04

Que de similitudes mon cher Antoine j'ai une chanson qui résume parfaitement cette condition ...


Je considère que ces modestes petites choses que j'ai été amené à réaliser à la Réunion depuis 1984, me permettent de considérer que l'enfant de petit fils d'émigrés Irlandais éliminé par les couards , né à Kerroc'h , en 1936 , orphelin de père Français par naturalisation aussi, ayant bénéficié que de la famille militaire comme ascenseur social via l' Ecole enfant de troupe, Indo Algérie, est aujourd"hui moi ici suivant que chaque jour suffit sa peine "naturalisé par la force des choses citoyen du monde " dans le cas présent Réunionnais par affinité car attaché jusqu'à ma mort pour cette île dont j'ai, mes enfants, tant donné, et à qui j'ai peut-être trop encore trop peu apporté.

28.Posté par nicolas de launay de la perriere le 24/04/2009 17:06

26.
que veux tu, depuis que je suis parti, la qualité des contradicteurs de KOI a baissé .. ;-)

J'invite d'ailleurs, ceux ici qui veulent jouter avec jean max hoareau ou d'autres éminences du pcr (sans que le terme "'éminence" soit un foutan) d'appeler sur KOI le matin !

29.Posté par FRANCO le 24/04/2009 17:07

nicolas, ne convient-il pas de remercier ces si courageux plumitifs anonymes pour leur zèle propagandiste, si outrancier en faveur de leur maître qu'il en devient tout aussi contre-productif que les interventions du ridicule petit chargé de non communication de la région qui "plombe sévèrement" par ses interventions tous les efforts de persuasion de Mlle Françoise Vergès sur Radio Festival. Grâce à leur action de pollution doctrinaire sur ce site, ils illustrent et confirment parfaitement la justesse de nos propos concernant le total irrespect de la démocratie qui est la caractéristique de la gouvernance de la nomenklatura de la région. Nicolas le site ZINFOS974 avec de pareilles contributions a de beaux jours devant lui et de belles perspectives pour les victoires de la démocratie et des citoyens dans les combats qui se développent de plus en plus dans notre île échappant à la manipulation des Paul, Pierre, Françoise et autres apparatchiks alimentaires et courtisans.

30.Posté par cris le 24/04/2009 18:08

Antoine , tu n'as nullement besoin de te justifier , ni de répondre sytématiquement aux critiques malveillantes et relevant quelque peu d'une attitude voyeuriste et malsaine ..Si tes détracteurs prenaient un peu la peine de d'informer avant de dire des c ......s , ils se sentiraient un peu "morveux" de te soumettre à chaque fois à un interrogatoire d'identité ...Et je leur retourne la pareille : " ki sa ou lé , ou ? ou lé créole ? ou lé ceci ou cela ?" ...ridicule , déplacé ...Je retiens de tout cela que les salaires ou émoluments de toutes les personnes anti-mcur restent du domaine de la sphère privée , et EN AUCUN CAS NE RELEVENT DE L'ARGENT PUBLIC !! contrairement à ceux qui sont venus en commando groupé , le samedi 18 avril ...A bon entendeur !

31.Posté par nicolas de launay de la perriere le 24/04/2009 21:07

franco, je leur propose et tu en seras sans doute d'accord, qu'il pousse le courage à publier sous leur véritable identité, comme nous et d'autres le faisons.

N'y a t il pas en effet plus noble attitude, que de joindre le courage de la plume, à celui de la révélation de son identité..?

allez les gars, faites votre outing..vous n'en serez pas moins crédible, mais pas plus non plus..

32.Posté par floc'h patrick le 25/04/2009 16:48


28. Posté par nicolas de launay de la perriere le 24/04/2009 17:06
26.
que veux tu, depuis que je suis parti, la qualité des contradicteurs de KOI a baissé .. ;-)

J'invite d'ailleurs, ceux ici qui veulent jouter avec jean max hoareau ou d'autres éminences du pcr (sans que le terme "'éminence" soit un foutan) d'appeler sur KOI le matin !
@@@@@@@@@@

Chiche allons faire du Mad Max project parti comme sur Piotr Ilitch TCHAIKOVSKI franche rigolade assuré et ensuite nous mettrons les meilleurs perles ici en ligne ....Surtout sur le visions économiques et le bourrage de crâne pour crétins des alpes

33.Posté par floc'h patrick le 25/04/2009 16:54

31. Posté par nicolas de launay de la perriere le 24/04/2009 21:07

Chiche encore pour paraitre sur Zinfos 974 pourquoi se cacher derrière un pseudo ?
plus de pseudo comme la sardine est à l'huile ce que le maquereau est au vin blanc , le loup au fenouil, le brochet au beurre blanc. ...
A partir d'aujourd'hui les intervenants ne pourront plus utiliser de pseudo fantaisiste vous allez voir si les gens vont dire n'importe quoi?

34.Posté par boyer le 27/04/2009 08:03

vu dans le jir d'hier:


La nouvelle Société Publique Locale d’Aménagement (Spla), baptisée Maraïna, du nom d’une jeune Malgache qui se trouvait parmi les premiers arrivants à l’île Mascareigne, en provenance de Fort-Dauphin, est la cinquième des Spla créées sur le territoire national depuis 2007. Au capital d’un million d’euros, elle comprend un conseil d’administration de 18 membres dont 9 choisis exclusivement parmi le groupe Alliance (Paul Vergès, Pierre Vergès, Alain Armand, Christine Soupramanien, Philippe Berne, Catherine Gaud, Guy Jarnac, Raymond Lauret et Hilaire Maillot) ont été élus mardi. Ces neuf administrateurs ont voix prépondérante.

(Note de Pierrot Dupuy : Tout est dit... Le '1er cercle' accompagné des alimentaires. Chacun se mettra dans la bonne case... Au fait, ça touche combien, un administrateur de SPLA?)

35.Posté par gonzo le 01/05/2009 13:16

Puissent ils être de qualité, les débats retombent vite sur la facile comparaison : "tant d'argent de gaspillé pour telle chose = tant d'argent non utilisé ailleurs" ; Ils retombent vite sur : "Sa ban' Untel y baiz nout ' l'argen !"; En tant de crise, looker l'assiette du voisin, faire lever gros coeur, frustration et jalousie est un commerce plus facile que d'apporter des éléments fiables et complets en soutien à une démocratie éclairée...; Pour élever la qualité de "L'Action publique" tant décriée, pourquoi ne pas commencer par être un média de qualité, objectif, allant au fond des dossiers, offrant les bases d'une démarche constructive pour l'Intérêt général: voilà l'enjeu d'un média citoyen et responsable...Ou alors la tentation d'orchestrer l'Opinion pour casser systématiquement vous anime t elle...Une carrière politique refoulée par manque de courage?

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes