Revenir à la rubrique : Faits divers | Santé | Société

Des sprays anti-THC dangereux pour la santé vendus à La Réunion

À côté des sachets de CBD, un nouveau produit vendu librement a fait son apparition. Des sprays anti-THC sont présentés comme des outils permettant de duper les contrôles anti-stupéfiants, de plus en plus fréquents sur le territoire. Mais ces derniers peuvent inciter à la consommation de produits illicites en plus d'être dangereux pour la santé.

Ecrit par La rédaction – le jeudi 25 avril 2024 à 13H03

D’après la brochure affichée chez l’un des commerçants, le nettoyant buccal permettrait “de supprimer toutes les toxines présentes dans la bouche en 5 minutes, y compris le THC”. Malgré la mention du fabricant en toute fin de brochure qui assure que le produit “n’incite, d’aucune manière, à la consommation de produits stupéfiants qui est interdite par la loi”, la promesse faite, “sauve ton permis”, inquiète.

Rien ne dit que ça fonctionne”, souligne le commandant Alexandre Develay, commandant de l’Escadron départemental de la sécurité routière de La Réunion. Il rappelle par ailleurs que “la consommation de stupéfiants est interdite, la conduite [sous THC] est interdite. » Le militaire insiste sur la responsabilité des sociétés qui mettent ce produit sur le marché : « Le fait, pour un fabricant, un vendeur ou un revendeur, de vanter une conduite sous stupéfiants pourrait faire l’objet de poursuites pénales”.

 

 

Un produit dangereux pour la santé

 

Outre une possible incitation à la consommation de produits illicites, sa composition interroge. Le spray contient de l’huile de neem (ou margousier). Cet insecticide et acaricide naturel contient de l’azadirachtine, un pesticide naturel. Son utilisation par voie orale serait fortement déconseillée. Elle est notamment très nocive pour le foie.

Selon la bibliothèque médicale américaine, les études menées sur l’huile de neem montrent que celle-ci peut être très nocive. Elle pourrait provoquer des effets indésirables par ingestion, tels que des diarrhées, vomissements, acidose, encéphalopathie, etc. Des effets secondaires plus graves ont aussi été observés, comme une stupeur. Dans certains cas, la consommation peut être mortelle.

Alertés sur la présence de ce produit sur le territoire, l’ARS et la préfecture indiquent qu’aucune mesure spécifique n’est prise concernant ce produit.

 

Thèmes : Spray Anti-THC
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
14 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Incendie dans un stock de pneus à Bras-Panon

Un feu s’est déclaré dans le garage IPK à Bras-Panon. Les flammes ont ravagé tout le bâtiment. Les commerces avoisinants ont été évacués par mesure de sécurité. L’incendie aurait démarré au niveau d’un stock de pneus. Les gendarmes et les policiers sont sur place. Une enquête est en cours pour déterminer les circonstances du drame.

[Communiqué] Opération 1ères pages 2024 : sensibiliser les bébés à la lecture

Plus de 700 familles étaient présentes, ce mercredi 29 mai, dans le Jardin de l’Etat pour recevoir un livre dans le cadre de l’opération 1ères pages. Un livre, une histoire… pour éveiller la curiosité et surtout transmettre l’amour de la lecture. « Bat Karé, i fé grandi/la balade, quelle émotion ! », c’est l’ouvrage qui a été offert à tous les bébés qui sont nés en 2023. Un événement qui s’est déroulé en présence de Béatrice Sigismeau, vice-Présidente en charge de la culture, d’Isabelle Erudel, Conseillère départementale, de Guillaume Lacroix, directeur de la Caisse d’Allocation Familiale ainsi que de la représentante de la Direction des Affaires Culturelles de La Réunion.