MENU ZINFOS
Faits-divers

Six ans de prison pour viols sur la petite soeur de sa femme


Après avoir violé la petite soeur de sa femme pendant près de trois ans, l'homme a été condamné à six ans de prison ferme.

Par - Publié le Samedi 23 Juin 2018 à 07:08 | Lu 7029 fois

Six ans de prison pour viols sur la petite soeur de sa femme
Les faits remontent à 2015 et auraient duré au moins deux ou trois ans. La jeune fille était alors âgée de 12 ans lorsqu'elle a subi ces actes de viol de la part du mari de sa soeur. 

L'accusé ne nie pas mais ne sait expliquer ses gestes. En effet, "cet homme a un profil inhabituel, titulaire du bac et ancien étudiant, il s'exprime bien et cherche des explications", souligne le JIR. Il confie "j'ai aussi une petite fille de six ans. Je la regarde et je ne comprends pas comment j'ai pu faire cela. Je ne sais pas du tout ce qui m'a poussé à faire cela. J'ai réalisé à un moment que ce que je faisais était mal". 

A la barre, il déclare également "je lui demande pardon pour tout le mal que je lui ai fait. Mais je la remercie aussi de m'avoir sorti de cet enfer en me dénonçant". Son passé pourrait expliquer son passage à l'acte. L'accusé a passé sa jeunesse aux Comores, où il se serait fait violé par un oncle avec une des ses soeurs, alors qu'il n'avait que six ans. 

Procureur général et magistrat sont d'accord: "ses regrets, sa repentance doivent être pris en compte, mais cela n'efface pas les douleurs de la victime. Il faut qu'il comprenne que ses actes sont inadmissibles malgré ses excuses."

L'avocat de la défense, le bâtonnier Laurent Payen déclare qu'il "n'y a pas d'inquiétude à avoir sur cet homme, il n'y a aucun risque de récidive". Il avait demandé à ce qu'il ne retourne pas en prison après un an de détention car l'accusé aurait fait de réels efforts: psychanalyse, création d'une micro-entreprise.

Mais l'avocat n'a pas été entendu et l'accusé a été condamné à six ans de prison ferme, ainsi qu'un suivi sociojudiciaire. 


Charline Bakowski
J'adore voyager, découvrir de nouveaux paysages ,de nouvelles cultures, marcher dans la nature...... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Madigatore le 23/06/2018 10:38 (depuis mobile)

C'est pas vrai ? Un violeur qui prend que 3 ans , mais ou va ton ? Quelle justice ? Il a pas honte le violeur quand il sortira deprison

2.Posté par nono le 23/06/2018 10:40

comme a Madagascar faut lui couper les c..........!!!!

3.Posté par cmoin le 23/06/2018 12:16

C'est tou?Honte à la justice complice!Faut faire justice soi même!

4.Posté par spartacus974 le 23/06/2018 14:11

La justice à la Réunion flirte allégrement avec l'impunité pour les criminels de tout poil.
6 ans pour viol pendant 3 ans de la petite soeur de sa femme.....Sachant qu'il ne fera qu'une partie de sa peine,le viol sur un enfant ne sera bientôt plus condamné .....L'avocat du triste sire a plaidé l’acquittement en estimant que son client n'avait aucun risque de récidive ....Le gars lit dans une boule de cristal pour savoir ce que son client est capable de faire.

5.Posté par Atterré le 23/06/2018 21:20

Et sa femme dans cette affaire, j'espère qu'elle l'aura jeté comme un malpropre ! ! !
Je n'en suis pas sûr, hélas ! ! !

6.Posté par Beber974 le 24/06/2018 07:50 (depuis mobile)

Dans 5 ans environ, il reviendra à la case car sa femme l attendra les bras ouverts...mais avant ça, le pire, elle ira lui rendre visite en prison en lui emmenant toutes ces victuailles préférées. Et la petite soeur croisera de nouveau son bourreau!

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes