Revenir à la rubrique : Faits divers

Meurtre de la Ravine-des-Cabris : Deux frères écroués pour assassinat, leur père pour complicité

Suite au meurtre d'un jeune homme dimanche dernier, trois majeurs et un mineur ont été déférés au tribunal ce mercredi au sortir de leur garde à vue. Après leur audition devant le Procureur de la République, qui a décidé de leur mise en examen, Trois d'entre eux ont été envoyés en détention provisoire, tandis que le dernier a été placé sous contrôle judiciaire.

Ecrit par Gaëtan Dumuids – le mercredi 15 mai 2024 à 18H22

Dimanche soir, Dimitri, 20 ans, était mortellement blessé par une arme après une altercation à la Ravine-des-Cabris. Après de rapides investigations menées par les enquêteurs de la Police de Saint-Pierre, appuyés par le Service Territorial de Police Judiciaire (STPJ), six personnes ont été interpellées et placées en garde à vue.

Rapidement, deux d’entre elles ont été relâchées. Les quatre autres retenues, trois majeurs et un mineur, ont vu leur garde à vue prolongée de 24 heures. Entre-temps, l’autopsie de la victime a confirmé le décès suite à un choc hémorragique, probablement causé par un coup porté au thorax avec un objet pointu et tranchant, de type sabre ou couteau.

Ce mercredi matin, c’est aux premières lueurs du jour que la garde à vue a pris fin et que les quatre suspects ont été déférés au tribunal pour l’ouverture d’une information judiciaire pour assassinat. Deux frères, dont un mineur, ont été mis en examen pour assassinat et leur père pour complicité d’assassinat. Tous ont été placés en détention. Le cousin de la fratrie est lui poursuivi pour non-assistance à personne en danger et a été placé sous contrôle judiciaire.

 

« Je ne suis pas un enfant violent« 

 

L’un des frères, Judicaël S., âgé de 19 ans, a été mis en examen pour avoir donné volontairement la mort avec préméditation. Le juge d’instruction a demandé son placement en détention afin d’éviter un renouvellement des faits, mais aussi pour éviter risque de vengeance ou encore des pressions sur les témoins et les victimes. L’altercation mortelle de dimanche serait en effet le fruit d’un conflit entre quartiers.

Judicaël a tenté de se défendre : « Je ne suis pas un enfant violent« , a-t-il assuré devant le juge de la détention et des libertés. Le procureur de la République a rétorqué : « Ils ont eu un certain nombre d’heures pour préparer ce qu’ils allaient dire. On voit d’ailleurs que les versions changent à chaque fois. À la fin, ils chargent le cousin. »

 

Le père et ses fils, dont un mineur, placés en détention

Judicaël S. a été placé en détention à Domenjod au terme de son déferrement. Le père, âgé de 40 ans, a fait face au juge d’instruction dans la foulée. Ce dernier demande la détention provisoire pour le père pour les mêmes raisons que son fils. Par ailleurs, un couteau a été trouvé sous son lit, bien que celui-ci devra encore être expertisé.

 

 

Me Aurélie Marie Hoareau a de son côté demandé le placement en contrôle judiciaire de son client. Elle explique que ce dernier avait essayé de séparer les protagonistes et de mettre fin à la bagarre et qu’il n’a pas fait pression sur les autres. « Il n’a pas essayé de soustraire à la justice, il a essayé de protéger ses enfants, c’est différent« , assure la robe noire.

Le père, mis en examen pour complicité d’assassinat, a été placé en détention provisoire.

Son deuxième fils, mineur, a lui a été écroué pour des faits d’assassinat.

 

 

Le dernier mis en cause, un cousin de la famille écrouée, est poursuivi pour non-assistance à personne en danger. Un délit pour lequel, le procureur a demandé un placement sous contrôle judiciaire. Il a n’a pas été écroué par le juge des libertés et de la détention.

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
7 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

RN2 de Saint-André : Accident dans le secteur de Petit Bazar

Sur la RN2 à Saint André, suite à un accident qui s’est produit dans le secteur de Petit Bazar, la route a été fermée à la circulation en milieu de matinée dans le sens Nord/Est avec une déviation par la bretelle de sortie de l’échangeur, et la RN2002. Un sur-accident est ensuite survenu. La route a finalement pu être rouverte à la circulation en fin de matinée.

Prise illégale d’intérêts : Condamné, Olivier Rivière échappe à l’inéligibilité

En octobre 2020, Olivier Rivière était condamné en première instance pour prise illégale d’intérêts et concussion. Contestant tout, le maire de Saint-Philippe avait été rejugé en appel à sa demande. Le 25 mars 2021, il était condamné à trois ans d’inéligibilité et à huit mois de prison avec sursis en appel et annonçait son pourvoi en cassation qui a prospéré. Ce jeudi, alors que les mêmes peines ont été proposées à la cour, il n’écope pas d’inéligibilité, mais de huit mois de prison avec sursis et de 10.000 euros d’amende.