Océan Indien

Mayotte : L’indexation des salaires des fonctionnaires fait débat

Jeudi 18 Octobre 2012 - 11:53

Photo: mayottehebdo.com
Photo: mayottehebdo.com
Le ministre de l’Outre-mer, Victorin Lurel, l’avait déjà rappelé avec insistance à la mi-juillet. Le dossier sensible de l’indexation des salaires pour les fonctionnaires territoriaux exerçant à Mayotte, afin d'aligner leurs revenus sur ceux des départements ultra-marins, sera sûrement difficile à déminer.

Le candidat François Hollande, durant sa campagne, s’était clairement positionné pour un rattrapage salarial. Son ministre de l’Outre-mer est toujours sur la même longueur, mais avec quelques nuances notables sur la mise en route du processus.

Victorin Lurel assure ainsi vouloir s’engager dans une politique de rattrapage durant le quinquennat, mais en tenant compte des finances actuelles de Mayotte, évoquant un problème de financement à terme insoluble pour les communes et le Conseil général.

"Qui dit charges supplémentaires, dit recettes supplémentaires"

La table ronde sur la modernisation de la fonction publique sur l’île au parfum, ce mercredi, a largement tourné autour de cette problématique de fond, avec des syndicats associés aux discussions et qui ont pu défendre l’indexation pour les fonctionnaires territoriaux mahorais.

Le président de l'association des maires de Mayotte, Ibrahim Amedi Boinahery a indiqué qu’il n’était pas contre le principe d’une indexation des fonctionnaires, mais qu’une telle mesure pourrait avoir rapidement des retombées impopulaires. Le contribuable mahorais devra passer à la caisse en bout de course, pour payer l’addition supplémentaire, selon le président de l'association des maires de Mayotte.

"Si l'Etat remet en cause le système actuel, il sera gagnant quoiqu'il arrive si on se dirige vers une indexation pour tous. En revanche pour les collectivités locales, cela créera des charges supplémentaires. Qui dit charges supplémentaires, dit recettes supplémentaires. Quand on sait que l'on se dirige vers un impôt de droit commun, l'Etat nous dit, vous allez avoir vos propres recettes. Nos propres recettes vont faire mal, car ce seront les impôts que nous ferons payer à la population", a-t-il argumenté sur mayottehebdo.com.
Lu 2804 fois



1.Posté par Dignité le 18/10/2012 12:47

Personnellement, je trouve que donner aux habitants de cette île de manière soudaine des revenus exorbitants ce n'est pas leur rendre service. Leur histoire dans la République est trop récente, ce qui fait qu'ils n'ont pas encore atteint un état d'esprit leur permettant de gérer rationnellement de l'argent qui tombe du ciel sans contrepartie productive.
Il n'y a qu'à regarder leur appréciation des allocations familiales. C'est une mesure qui s'inscrit dans le cadre de politiques natalistes. Or, ils la considèrent comme une source de revenus qui les incite à faire beaucoup d'enfants alors que leur île est déjà surpeuplée.
Je ne veux pas être considéré comme un réac-conservateur mais j'avoue que je m'inquiète beaucoup du devenir de tous ces enfants qui pour la plupart ne reçoivent pas une éducation en rapport avec les principes de notre République. Ces enfants sont partagés entre deux cultures: une culture tribale propre à leur milieu d'origine et une culture française dont ils ne connaissent que des rudiments. De ce fait, ils ont un problème identitaire qui les conduit parfois à adopter des comportements déplacés dans notre société occidentalisée.

2.Posté par candide 2 le 18/10/2012 15:28

Entièrement d'accord avec le post 1. L a surpopulation qui en résultera sera un boulet de plus que la république devra gérer. Qu'on ne parle surtout pas de fatalité. Ce sont nos hommes politiques qui sont responsables de tous les gâchis constatés ici et là car ce sont eux qui prennent les décisions. Dans la plupart des cas, ce n'est pas l"'intérêt supérieur de la Nation" qui guide les actes de nos hommes politiques mais leurs intérêts personnels.
A quand des hommes ou femmes responsables et intègres aux commandes de ce bateau qui ressemble de plus en plus au radeau de la Méduse?

3.Posté par Quelle bêtise !!! le 19/10/2012 12:16

Vous en savez apparemment beaucoup sur les Mahorais et les connaissez mieux qu'ils se connaissent eux-mêmes. Bravo en tout cas pour votre clairvoyance mais est-ce vraiment le cas ?

L'histoire de la Mayotte française n'est pas récente contrairement à ce que prétend post 1 tout comme le Mahorais sait les contreparties induites par la départementalisation. De plus aucun d'entre vous ne dit que les Mahorais paient des impôts car c'est le cas même si c'est une minorité.
Je suis toujours surpris de voir l'égoïsme des gens qui pensent pouvoir décider de l'avenir des autres . Sachez post 1 que oui il fut un temps où les aides sociales était perçues comme une rentrée d'argent que ce soit en métropole, à la Réunion et à Mayotte mais sachez aussi que les mentalités changent. Donc il est trop facile de prétendre que la fertilité des utérus mahorais annonce à coup sûr des futurs citoyens analphabètes et peu instruits. Le bon sens veut que les gens se rende compte rapidement que cette soit disant source de revenu n'est pas éternelle d'autant que l'arrivée de nouveau enfants est aussi synonyme d'augmentation des charges. Alors quels bénéfices peut-on tirer de ces aides ? Bien sûr certains pensent qu'il n'y a que des parents indignes qui utiliseront ces aides pour d'autres choses mais c'est trop facile de fustiger les gens et les jugeant avant même qu'ils aient eu des idées pareilles.
Bref passons. Ce qui me choque, c'est post 1, tel le sociologue et ethnologue qu'il est se permet de supputer sur l'identité mahoraise. Il va même jusqu'à prédire des dérives et l'adoption de "comportements déplacés" des autochtones car ils seraient trop niais pour s'adapter à de nouvelles exigences puisque Mayotte c'est tout sauf l'occident. Et la Réunion c'est quoi ? L'occident ? Bravo monsieur l'expert.

4.Posté par Dignité le 20/10/2012 00:34

Le post 1 répond au post 3

Je ne fais que donner mon avis sur ce blog où il est permis d'échanger. Vous êtes libre d'avoir une opinion contraire à la mienne.
Oui, je maintiens que la démographie galopante de cette île me fait peur et je souhaite qu'on la contienne.
De même que je souscris à l'idée de rationaliser les aides publiques sur ce territoire où les habitants ne sont pas prêts à gérer utilement les aides qu'ils reçoivent.
A la Réunion, du temps où les femmes avaient un coefficient de fertilité élevé les pouvoirs publics ont limité le montant des allocations familiales , le différentiel alimentait une caisse appelée FASO qui servait à financer la cantine scolaire.
Le mahorais , que vous le vouliez ou non, n'a pas la même histoire que notre île. Il relève d'une communauté homogène dans laquelle les traditions ont plus d'importance que les lois de la République. Etre français pour lui c'est plus une question de politique que de culture. Sa culture à lui est imprégnée d'islam qui le tient éloigné de l'esprit ou du génie français.
Par ailleurs, son instinct grégaire le pousse à faire preuve de compréhension envers ses frères qui habitent les îles voisines et dont le rêve est de venir s'installer à Mayotte en prenant des risques inconsidérés.
Mon humanisme, qui est peut-être aussi fort que le votre, ne me fait pas oublier les principes de réalité. Il faut aider les mahorais à se développer dans le cadre de politiques contrôlées et non aveugles. Le cadre départemental arrive trop tôt pour eux. La Réunion a mis près de deux siècles pour l'avoir et encore avec une population très ouverte et occidentalisée. Comme Diogène je cherche toujours un parfum d'occident et une forme d'ouverture à Mayotte et j'ai du mal à les trouver.

C'est mon avis et si celui-ci vous choque vous m'en voyez désolé.

5.Posté par Quelle bêtise !!! le 20/10/2012 17:40

Vous êtres dans le faux monsieur l'expert. Les Mahorais sont Français comme vous alors je ne vois pas pourquoi on devrait les traiter différemment de vous. De plus vous avez raison nous n'avons pas la même histoire que vous dieu soit loué !! Nous savons nos origines et nos racines et nous ne les renions pas ne vous déplaise. Cependant, je ne vois pas en quoi avoir une culture propre et peut être imprégnée d'islam ,car encore une fois vous n'avez pas tout à fait raison, car nous avons nos origine en Afrique or il y a les traditions animistes et autres. Mayotte est française depuis 1841 alors je ne vois pas pourquoi vous venez nous donner une leçon d'histoire voire même philosophique et je ne vois pas comment vous pouvez prétendre que la Réunion, elle est française dans l'âme. Est-ce parce que c'est une pièce rapportée ? Oui heureusement que nous n'avons pas la même histoire que vous mais nous en avons une et elle est bien française cher monsieur, peut être pas comme vous le voudriez.
Vous parlez de politiques contrôlées et aveugles monsieur l'expert mais encore une fois vous sous estimez un pays à qui on n'a jamais rien donné et vous aurez beau le nier mais c'est la réalité. Ah parlons de réalité, je ne pense pas que vous connaissiez Mayotte et je ne crois pas non plus que vous êtes prêt à accepter de voir Mayotte se développer, surement parce que vous aimeriez la voir rester en l'état et passer votre temps à la regarder de haut. Vous n'êtes pas du tout ouvert car l'ouverture c'est ne pas être fermé au progrès or Mayotte doit progresser et non rester dans la condition dans laquelle elle est plongée depuis l'indépendance des Comores.

Les allocations familiales sont à Mayotte depuis juste un an et pendant tout ce temps les Mahorais n'ont pas attendu qu'on leur donne l'aumône pour vivre et gagner leur vie honnêtement. Contrairement au Réunionnais, le Mahorais sait ce que c'est que gagner son pain puisqu'il n'a pas le choix. Maintenant, l'île a le même statut que la vôtre alors il est tout à fait normal qu'au 21 eme siècle, on respecte les valeurs humanistes qui vous sont apparemment chères mais par vos propos, vous les insultez. Ne prenez pas cela pour une insulte car ce n'est pas mon intention.
Laissez les gens faire leurs enfants et avant de vous étonnez du nombre de leurs progénitures, essayez plutôt de comprendre le pourquoi du comment avant de porter un jugement. Pour pouvoir parler d'une chose, il est préférable de savoir de quoi on parle.

6.Posté par Dignité le 22/10/2012 21:10

@ post 5

Je donne un avis que j'essaie d'argumenter et vous me qualifiez ironiquement "d'expert".
Vous interprétez mes propos comme une agression envers les mahorais, alors que je ne suis pas du tout dans une démarche hostile.
Je reste persuadé que "plaqué" une civilisation gréco latine et judéo chrétienne sur un territoire dont l'âme est imprégnée d'islam est une connerie sans nom.
L'islam n'est pas soluble dans une République laïque. Les lois coraniques ne sont pas compatibles avec les lois de la République. C'est comme greffer un pommier sur un oranger: cela ne prend pas.
Vous dites : laisser les gens faire leurs enfants. Mais encore faut-il qu'ils les éduquent, les envoient à l'école, les préparent à être des citoyens.Or, quand on voit tous ces enfants sortir de l'adolescence sans aucun bagage scolaire et demander en même temps à la société de leur donner du travail sinon ils cassent tout, on est en droit de s'interroger sur le devenir d'un territoire où les naissances sont encouragées.
Sinon, je respecte votre opinion comme vous devez respecter les miennes. Et si vous êtes mahorais apprenez à vos "frères et soeurs" qui résident ici un principe simple: ils doivent tout faire pour ne pas heurter la société qui les accueille , pour s'y intégrer, pour accepter son mode de vie de manière à donner du sens à l'expression vivre ensemble. Leurs différences, ils doivent les cultiver dans leur sphère privée, dans leur proximité familiale et leur intimité. Si jamais, ils se fondaient dans la masse je suis certain qu'ils donneraient la preuve d'une intégration voulue et réussie.

7.Posté par Quelle bêtise !!! le 23/10/2012 11:13

Justement, vos idées sont fausses. Les principes édictés par l'islam ne sont en rien incompatibles avec la République puisque vu votre niveau intellectuel avancé, vous n'ignorez pas que l'Islam ce n'est pas une seule mouvance mais plusieurs. De plus je vous rappelle que la France est présente à Mayotte depuis 1841 et que jamais il n'y a eu des problèmes liés à la Religion. N'oubliez pas que les dogmes des trois grandes religions ne diffèrent pas de beaucoup et même si c'était le cas, je ne comprend pas cette xénophobie qui au lieu de vous protéger vous pousse à stigmatiser une population et c'est cette stigmatisation qui attise les aimes et les conflits.
Vous parlez d'enfants sortis de l'écoles sans qualification, quand ils y ont été envoyés ! Mais sachez monsieur ou madame, que ce n'est pas mieux à la Réunion, l'échec scolaire est bien là. Pour ce qui est de ce phénomène à Mayotte, comment pouvez-vous comparez deux îles qui n'ont pas eu les mêmes chances car ne vous détrompez pas, on ne le dit jamais mais à la Réunion on a déversé des milliards et on a éduqué la population ce qui n'est pas le cas à Mayotte.
D'après vous, pourquoi les Mahorais sont venus en masse à la Réunion ? Les mauvaises langues diront que c'est pour les allocations. Moi je dis faux ! C'est pour avoir une vie meilleure. J'en suis le parfait exemple puisque j'y ai grandi et suis maintenant de retour dans mon île natale avec des diplômes et un travail.
Vous les Réunionnais, vous passez votre temps à critiquer les Mahorais en leur donnant la responsabilité de tous les maux que vous connaissez. Arrêtez un peu. Vous me semblez pourtant instruit mais je constate que le pays où la réunion des cultures s'est soit disant faite, est xénophobe je dirais même raciste tout court.
Oui je dis raciste puisque je ne vois pas pourquoi la différence des Mahorais devrait se cacher. Doivent-ils renier leurs origines et leur culture ? Est ce que ces femmes aux habits fleuris doivent arrêter de les porter ou de porter leurs masques sous prétexte que ce n'est aps réunionnais ou que elles ne se fondent pas dans la masse ?
Nous au moins ont une forte culture non islamisée comme vous le dites puisque l'Islam mahorais est à l'image de celui de la Réunion mais ça vous ne voulez pas le voir.
C'est vous, Réunionnais qui nous rejetez et jugez avec trop de facilité !!! Alors mettez un terme à cette langue de bois et ayant le courage d'assumer vos convictions clairement ici même. Pour finir, je dirais juste qu'ici à Mayotte, ce ne sont pas les Réunionnais qui manquent, chaque année air austral déverse des flots de créoles venus passer des concours administratifs, qui l'ont et qui s'y installent. Pourquoi ne s'intègrent-ils pas alors ? pourquoi n'adoptent-ils pas les moeurs locales ? Nul ne le sait, et pourtant ils sont plus instruits que nous. Ils devraient alors nous montrer ce que c'est que l'intégration car la leur n'est en rien une réussite puisqu'ils ne l'ont pas voulue. Allez donc prêcher cette bonne parole à vos compatriotes, balayez devant votre porte avant d'aller voir comment est l'herbe chez vos voisins !!!

8.Posté par lol le 09/05/2018 17:16 (depuis mobile)

Le mahorais ne vient pas pour les allocs mais pour une vie meilleure... permise par les allocs.... Un peu de bonne foi svp...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 9 Août 2018 - 14:46 La terre a tremblé non loin de Rodrigues