Revenir à la rubrique : Faits divers

Quartier Saint-Jacques : 9 interpellations après les violences urbaines

Des affrontements entre jeunes ont dégénéré en violences contre les policiers hier soir. Au total, neuf personnes ont été interpellées.

Ecrit par G.D./R.L. – le samedi 18 mai 2024 à 12H50

C’est en début de soirée hier que les policiers de Saint-Denis ont été avertis de troubles dans le quartier Saint-Jacques. Selon nos informations, une fois arrivés sur place, les policiers ont fait face à une dizaine d’individus armés qui se sont jetés sur eux. Les forces de l’ordre ont alors fait usage de LBD et de gaz lacrymogène.

Face à cette réponse des policiers, les individus se sont retranchés dans une maison. Sept d’entre eux ont été interpellés sur le moment, avant que deux autres ne soient capturés un peu plus tard.

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
37 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Le jeune chauffard ayant foncé sur des policiers interdit de séjour pendant cinq ans

Amir F., 28 ans, a comparu devant le tribunal correctionnel ce vendredi pour avoir volontairement foncé sur des policiers à Saint-Denis, sous l’emprise de l’alcool. Lors de l’audience, il a exprimé des excuses et affirmé ne pas se souvenir des événements. Le tribunal a prononcé une peine de trois ans de prison dont un avec sursis probatoire, une incarcération immédiate ainsi qu’une interdiction de séjour de cinq ans.

Korbey d’or : K.O debout pour Sergio Toinette condamné 4 ans de prison avec mandat de dépôt

Le 12 avril dernier, l’ancien dirigeant de Korbey d’Or était jugé pour abus de biens sociaux, corruption et blanchiment. Six de ses proches étaient également poursuivis dans cette affaire d’infractions économiques et financières dont le montant des détournements et des tours de passe-passe entre la société de services à la personne et ses satellites fait tourner la tête. Petit exemple d’un florilège, les 457.000 euros d’espèces qui se sont volatilisées pour se retrouver sur le compte des dirigeants via une porteuse d’enveloppes. Ce vendredi, le tribunal correctionnel a condamné Sergio Toinette à 4 ans de prison avec mandat de dépôt.