Société

Une chanson contre la violence envers les femmes

Plus d’une Réunionnaise sur 7 est victime des violences de son conjoint ou ex-conjoint. La Préfecture, la Gendarmerie et le Département présentent le clip "Respek", destiné à sensibiliser une nouvelle fois la population sur ce problème de société.


Une chanson contre la violence envers les femmes
"Respek". Non ce n’est pas le prochain tube de l’été local mais un clip réalisé pour continuer la lutte des violences envers les femmes à La Réunion.
Toutes violences confondues (violences conjugales, harcèlement psychologique, verbal ou sexuel), ce sont près de 40 000 femmes qui sont concernées au niveau local.
"Ce n’est pas seulement une question de santé publique, mais un problème de société ", rappelle Pierre-Henri Maccioni, Préfet de La Réunion.
Les moyens d’investigations sont plus performants, les femmes osent parler davantage et le travail associatif continue de faire ses preuves sur le terrain.
De plus, la gendarmerie a pris ce dossier à bras-le-corps ces dernières années, mettant en oeuvre diverses actions de prévention. Ils travaillent également depuis 2007 sur la formation des officiers, souvent amenés à côtoyer les victimes qui viennent porter plainte au poste de police.
Car aujourd’hui les victimes ont de moins en moins peur de porter plainte contre leurs agresseurs. Le 115, service d’appel anonyme et gratuit, a enregistré 1582 appels entre le 1er janvier et le 1er août 2008.
C’est donc sous la responsabilité de la BPDJ (Brigade de Prévention de la Délinquance Juvénile) que le clip "Respek", chanson écrite et interprétée par le chanteur James.
Ce clip, issu d'un partenariat entre les différents acteurs, sera diffusé dans les salles de cinéma du Cinépalmes, du 22 au 28 octobre 2008, au Festival du Cinéma de La Réunion du 4 au 8 novembre prochain, dans les écoles, les classes et les centre-aérés. Pour finir, le clip est mis en ligne sur le site SFR et le 18 septembre, 218 000 textos seront envoyés aux abonnés. (Voir le clip ci-dessous).


Mardi 16 Septembre 2008 - 16:26
Melanie Roddier
Lu 8199 fois




1.Posté par papapio le 16/09/2008 19:57

Quand je pense que la Préfecture REFUSE même seulement de répondre
aux appels aux secours des Pères...
Nous sommes Tous convaincus de devoir rejeter les Violences contre les Femmes
MAIS, MAIS encore une Fois :
RESTE INDENIABLE LE FAIT QUE LA PLACE DES HOMMES DANS LA FAMILLE EST NIEE
qu'en cas de séparation on leur ENLEVE TOUT, les SAISI, les DEMOLIS
Le Procureur REFUSE d'INSTRUIRE LEURS PLAINTES, rendant les FEMMES INTOUCHABLES, qu'à défault d'accepter on peut COMPRENDRE qu'ils en viennent à la VIOLENCE PUISQU'ILS NE PEUVENT PAS OBTENIR JUSTICE...........
Je suis personnellement dans ce cas;

Non assistance à personne en danger, ma Fille: Classé par Procureur
Abus de confiance de la Maman: Classé par Procureur
Faux témoignages, et Usage: Classé par Procureur
Escroqueries à l'Enfant: iClassé par Procureur]i
8 plaintes non présentation d'Enfant: Classé par Procureur
Déterioration de matériel: Classé par Procureur
Dénonciations Calomieuses: Classé par Procureur
Plaintes Abusives: Classé par Procureur
etc,...etc...etc... Depuis 8 ans: d'aprés vous, M.Le Prefet, Mme Huguette BELLO, Mme DINDARD
Dois-je DEVENIR VIOLENT MAINTENANT après toutes ces
PROVOCATIONS, INSULTES RACIALES, FAVORITISME JUDICIAIRE, ABUS DE SITUATION DOMINANTE AU TGI, INCITATIONS A LA VIOLENCE ET SANCTIONS PREALABLES pour lesquelles toujours aucun début, indice, prémisse de PREUVES ???
Aurez vous le COURAGE de Répondre, vous qui en appelez aujourd'hui à la clémence des Hommes oubliés et réduits au SILENCE COMPLICE de leur MASSACRE ???
Cette campagne OPPORTUNISTE tenue auprès des Femmes seulement, refusant d'adjoindre la PARITE EDUCATIVE DE NOS ENFANTS POUR LES PAPAS, à celle récamée à juste titre pour les salaires et conditions professionnelles des Femmes est DEGUEULASSE...
Mesdames, cessez d'en appeler les Citoyens à voter pour vous, si votre seul objectif déclaré est LE POUVOIR UNILATERAL AUX FEMMES A TOUS PRIX....
Les Parents, ce n'est pas VOUS, LES LOIS BAFOUEES LE DECRIVENT PRECISEMENT.
LA PARITE CA VEUT DIRE: Pareil, idem, égale, équivalent, équitable: vous ne l'êtes Pas.
Ne nous parlez Plus d'Interet supérieur de l'Enfant: Vous vous en foutez complétement. ARGENT

2.Posté par papapio le 16/09/2008 20:10

M. Dupuis, je vous demande de réctifier sur votre reportage la désignation donnée au rôle de Mme ELIZEON à la Préfecture de St Denis REUNION.... En fait, Mme ELIZEON n'est pas la Délégué à l'EGALITE mais seulement et exclusivement celle de l'EGALITE des FEMMES...
J'ai porté plainte auprès de la HALDE et dénoncé le fait que les HOMMES, citoyens aussi, PAYEURS SURTOUT, n'y sont pas représentés... Clairement, y compris dans les propos du Préfet, LES HOMMES n'ont aucune place dans ses préocupations. Cela signifit qu'il n'est toujours pas question d'Eduquer, de réequiliber les pouvoirs au sein des Familles, mais seulement de SANCTIONNER, DE CONDAMNER, d'ignorer nos droits... Nous aurions pu TOUS intervenir dans le Même sens, globalisant ce que chacun dois admettre et convenir dans la raison et l'interet de TOUS... Au contraire on méne une politique en dents de scie qui ne peut satisfaire personne et surtout pas nos Enfants abusés....
Les Enfants, c'est à vous que je m'adresse: N'écoutez pas les mensonges et campagnes de démolitions organisée de vos Pères. Sachez que quel que soit la Situation on les démoli pour entretenir artificiellement la Natalité et sa rétribution.. Vous êtes, sans le savoir le font de commerce de ces gens là et je vous promet qu'ils auront disparus avec l'argent quand vous enfin la VERITE.... Un Papa ECOEURE DE DEGOUT Pour ceux qui n'ont pas trouvé un vrai Travail et qui se sentent obligés de perpétrer le Scandale des Enfants de la Creuse en vous volant vos Vies, vos perspectives, Votre PAYS.....

3.Posté par djelal le 17/09/2008 09:16

Bon ben ! moi je trouvais la démarche plutôt bien à la base, mais peut être que je me trompe ? Où j'ai pas tout compris ce que M Papapio voulait nous dire ?

Bon les marmailles c'est sur, les femmes, c'est bijoux fragiles comme de la porcelaine, on les manipule avec douceur, tendresse et gentillesse (en plus c'est agréable).

Un Papa qui a sa place à la maison, qui y reste et y est aimé et respecté, il n'a pas besoin d'exercer une tyrannie de quelques sorte que ce soit. Et je n'ai jamais entendu parler dans ces cas de retrait ou de mise à l'écart et encore moins d'utilisation de géniteur pour obtenir des fond (d'où, pourquoi) qui iraient dans les poches (de qui ?) et je sais plus. Mais en tout les cas sa me semble peu probable

En bref les marmailles, aller à l'école, apprenez bien ce que l'on vous enseigne, ne soyez pas violent, ni avec vos camarades ni avec vos petites amis, futur femme, enfants, voisins, collègues, passants dans la rue. Souriez aux autres, soyez aimable et pacifiste, amicale et accueillant, votez, défendez les intérêts des faibles et opprimés, soyez fiers et modestes, droit dans vos basquettes, sur des causes que vous défendez et ouvert sur les opinions des autres, critique mais constructif.
Et je ne pense pas qu'il vous arrive quoi que ce soit de grave dans votre vie.

Dans le même style, au terme d'un poème long comme un jour sans pain, mais beau comme tout, un certain R Keeplin concluait "tu sera un homme mon fils".

Aller un sourir, une lueur d'espoire, c'est beau la vie, les femmes, les enfants !!!

4.Posté par Coquesigru le 17/09/2008 12:47

On ne peut que saluer l'intervention de Monsieur le Prefet. Le représentant de l'Etat prend fait et cause pour soutenir la lutte contre les violences faites aux femmes, et c'est INTOLERABLE.

Monsieur le Prefet, pouvez-vous aussi vous préoccuper des pères divorcés ou séparés, ils méritent aussi votre attention?

Je ne suis pas partie prenante, mais leur désespoir me touche.

5.Posté par papapio le 18/09/2008 18:25

GRANDE NOUVELLE PROMETTEUSE:
Aujourd'hui est un jour prometteur pour les Papas qui se battent pour leurs Enfants.
En effet, notre Association de Défence des Droits des PERES à eu une discution, trés posée, constructive et pleine d'espoirs, de 20mn avec Mme ELIZEON, Déléguée Préfectorale à l'Egalité des Femmes. Nous laissons volontairement à Mme ELIZEON le soin d'en divulguer la teneur, avec ses propres termes et modalités choisies. La seule chose que l'on puisse divulguer est une volonté commune de faire avancer la VRAIE PARITE, l'Egalité des Chances, des devoirs et des Droits de chacun dans une vraie cohésion Sociale.
Merci Madame pour votre ouverture d'esprit, votre bon sens équitable et l'Espoir, que les Papas aimants que nous sommes, retrouvent en vos propos.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 18 Août 2017 - 18:22 Photo : Une baleine dans la baie de St-Paul

Vendredi 18 Août 2017 - 17:57 Antenne Réunion inaugure sa rentrée 2017