Social

Recrutement de 20 attachés au Conseil général : Les lauréats du concours restent vigilants

La semaine dernière, le Conseil général confirmait la décision prise en assemblée plénière du 15 décembre 2010 à savoir l'ouverture de 20 postes d'attachés territoriaux en son sein. Si l'initiative pouvait être louable à plus d'un titre dans les conditions de chômage actuel, les lauréats des concours d'attachés en ont eu une autre lecture. En effet, lors de l'assemblée plénière, Nassimah Dindar, présidente du Conseil général, faisait le souhait d'emmener 20 jeunes réunionnais ayant un Bac+3 vers le concours, chassant de ce fait les actuels lauréats de ce même grade de catégorie A, à qui, normalement, aurait dû revenir "en priorité" les ouvertures de postes. A l'heure où la réception des candidatures se poursuit (jusqu'au 28 janvier), les lauréats du concours d'attaché territorial restent vigilants quant au fléchage de ces futurs postes.


En décembre dernier, le vote du budget avait été relégué au second plan à cause de ce recrutement
En décembre dernier, le vote du budget avait été relégué au second plan à cause de ce recrutement

L'épisode avait marqué la dernière assemblée plénière de 2010 du Conseil général (voir notre précédent article à ce sujet). Alors que la présidente du Département annonce ouvrir au titre de l'année 2011 20 postes d'attachés territoriaux à des personnes ayant un Bac+3, l'opposition dans l'hémicycle monte au créneau.

Pour le groupe Objectif Réunion, une telle offre devrait être ciblée en priorité aux lauréats du concours, qui sont pour certains sur liste d'aptitude depuis deux ou trois ans pour les plus malchanceux. Il faut savoir que le concours d'attaché territorial a ceci de particulier qu'il ne garantit pas à son lauréat une embauche assurée à la fin du concours. Le lauréat doit, en effet, solliciter les collectivités territoriales comme le ferait un employé du privé, c'est-à-dire en envoyant lettre de motivation et CV. A ce petit jeu, un certain nombre de lauréats restent sans affectation quelques mois, voire quelques années après leur réussite à ce concours.

Ibrahim Dindar : "Il y aura 20 contractuels bénéficiant d'une aide du Conseil général"

En décembre dernier, les échanges avaient été vifs. "On ne ment pas", s'était élancé Ibrahim Dindar, défendant les intérêts de la majorité. "Il y aura 20 contractuels bénéficiant d'une aide du Conseil général et qui pourront suivre les cours du CNFPT et il y aura 10 autres postes ouverts pour ceux qui sont sur liste d'aptitude. L'esprit de cette mesure, c'est de contractualiser, c'est un petit signal d'espoir. Si vous estimez qu'il ne faut pas le faire, alors c'est quand même dommage que lorsque l'on essaye d'avancer un pion ou d'allumer une bougie, la bougie de l'espoir, vous ne soyez là qu'à critiquer".

Le groupe Objectif Réunion avait quitté l'hémicyle en décembre dernier
Le groupe Objectif Réunion avait quitté l'hémicyle en décembre dernier
C'est dans ce contexte de suspicion sur les intentions réelles du Conseil général que s'est formé un collectif de lauréats du concours (voir leur page internet). Mathieu (nom d'emprunt d'un attaché inscrit sur liste d'aptitude et qui désire garder l'anonymat) se dit étonné des méthodes de recrutement du Conseil général. "J'ai obtenu mon concours d'attaché territorial. J'ai fait l'effort de réviser par moi-même, de passer les épreuves et voilà que des postes d'attachés s'ouvrent et que le Conseil général dit vouloir former cette vingtaine de Bac+3 pour les emmener à passer et réussir le concours, c'est illogique", avise-t-il.

Avant d'ajouter : "je déplore le flou total concernant ces 20 postes (affectations, missions, dates de recrutement). Pour le moment, le Conseil général est incapable de définir le premier de ces 20 postes et se contente de recueillir les candidatures de tous les Bac+3 de l'île, pour des postes en devenir. Est-ce le rôle du Conseil général de préparer des jeunes diplômés aux concours ?", s'interroge-t-il.

Former 20 jeunes et les inciter à passer le concours


Du côté du Palais de la Source, on tente tout d'abord de rappeler que le Département est parmi la collectivité locale la plus pourvoyeuse de postes dans l'île. Ismaël Locate, DGA (Pôle Management et Europe) au Conseil général veut clarifier les intentions de sa présidente. "Tout au long de l'année, nous ouvrirons comme toutes les années, des postes d'attachés de façon ponctuelle (ndlr : comme c'est d'ailleurs le cas le 14 janvier avec l'ouverture d'un poste d'attaché à la Direction de l’Insertion – Service Mobilité). Mais le souhait de la collectivité reste, hors mutation et lauréat du concours, de permettre à 20 jeunes d'apprendre dans le cadre de leurs missions de quelques mois et de les aider à passer le concours d'attaché en toute fin", précise Ismaël Locate.

Une position qui n'aurait pas de quoi rassurer Teddy Soret, conseiller général du groupe Objectif Réunion : "Je vois mal le Conseil général refuser les candidats sur liste d'aptitude et sur quelles bases privilégieront-ils ceux qui n'ont pas eu le concours ?", demande-t-il.

Une dizaine de CV qui n'aboutissent pas

Mathieu, lui, comme le reste des lauréats, connaît une situation délicate. "Une poignée d'Attachés (moins de cinq) perdront le bénéfice de leur concours en mars 2011 et sont très sensibles et attentifs à ce qui va se passer dans les prochaines semaines". Dans ces conditions "le silence du Centre National de la Fonction Publique Territoriale (CNFPT) et du Centre de gestion (CDG), en la personne de son Président, M. Michel Dennemont, qui est également Conseiller général, est assourdissant sur toute cette affaire".

"Ce n'est pas faute d'essayer, en ce moment même je dois avoir une dizaine de CV envoyée à des collectivités dans l'île", souligne-t-il. "Mais je vais rester vigilant et voir ce qui va sortir du recrutement prochain pour lequel j'ai candidaté. Moi j'ai mes intérêts à la Réunion et j'espère bien entrevoir une possibilité d'embauche ici. A moins que des raisons plus politiques soient à l'origine de cette incompréhension".

Une opportunité partagée par la trentaine d'attachés en attente de postes. "Quant bien même le Conseil général sélectionnerait un Bac+3 plutôt qu'un lauréat, je ne sais pas comment j'arriverais à prouver une discrimination ?", demande, inquiet, Mathieu.
Lundi 24 Janvier 2011 - 10:31
Ludovic Grondin
Lu 4124 fois




1.Posté par noe le 24/01/2011 11:38
Qu'on donnes ces postes à ceux et celles qui sont sur la liste d'attente !

2.Posté par lex le 24/01/2011 10:53
On marche sur la tête pourquoi ne pas recruter les lauréats du concours au lieu d'embaucher des contractuels qui souvent, ont fait des études mais qui ne peuvent obtenir un concours dans des conditions régaliennes mais qui vont se retrouver à des postes clés.
Dans les autres fonctions publiques, on ne rencontre que des titulaires issus de concours (on admettrat difficilemet de rencontrer un commissaire de police contractuel, un préfet contractuel, un gendarme contractuel, un juge contractuel etc... etc...)

La Réunion se meurt avec toutes ces conneries de décisions des politiques de tout bord irresponsables.....................nous sommes toujours une république Bananière et on créé ainsi la misère de demain.

Il est temps que ces abus cessent : le CNFPT et le CDG REUNION doivent réagir ainsi que la direction nationale de la Fonction publique.




3.Posté par ANIN le 24/01/2011 10:59
ca sent le favoritisme à plein nez et le conseil général a d'autres soucis que former des gens à des concours, il y a un centre de gestion et le CNFPT pour cela. C'est vraiment n'importe quoi, quels seront les criètères pour retenir 20 candidats à former ?

4.Posté par Ce n'est qu'un début... le 24/01/2011 11:59
Y'a combien de Bac+3 au chômage à la Réunion ? Bon courage au CG pour le tri des candidatures !!!
La seule option réaliste, respectueuse et juste : recruter prioritairement les lauréats du concours (et d'abord les plus anciens sur les listes), à condition qu'ils remplissent tous les critères de compétence et de disponibilité... Faute de quoi, y'aura du recours administratif dans l'air et c'est bien normal !
Qu'en disent les syndicats et le CNFPT ?

5.Posté par MERITANT le 24/01/2011 12:28
Parions que parmi les 20 candidats retenus, une bonne partie a un lien de parenté avec les élus de la majorité.

6.Posté par Ce n'est qu'un début... le 24/01/2011 12:35
Vu sur le site du CG974 :
"L'article 3 alinéa 2 de la loi du 26 janvier 1984 portant statut de la Fonction Publique Territoriale prévoit les possibilités de recrutements temporaires en vue du remplacement d'agents momentanément absents ou de besoin occasionnel ou saisonnier. "
Mme Dindar et autres élus de la majorité : C'est la saison des recrutements électoraux ????
http://www.cg974.fr/index.php/Cadre-legal.html
Quel cadre juridique pour ces recrutements ? Il faut vraiment en finir avec ces pratiques...

7.Posté par bourbon le 24/01/2011 13:30
je disais il y a quelques temps concernant les recrutements de la CIVIS et Mairie de Saint-Pierre ( le clan des faux culs ) que le CNFPT et le CDG étaient un groupement de MAFIEUX, de vaurien, d'escrocs et autres qualificatifs ............................. les créoles sont trop cons pour ouvrir leurs yeux.. une poignée de d'abrutis qui font perdure et brise les carrières ou involutions des agents, à l'époque de Ramin , il y avait des abus , pire sont les élus de Droite ........mis en place par la Gauche, les cadre et employés municipaux de Gauches, Saint-Pierre Saint-Louis, Bras Panon, de toute les façons de gauche ou de droite c'est les même alors PRIVATISONS tout et on gagnera en temps, argent, efficacité et surtout de voir tout le monde au travail....... plus de services techniques dans les communes, plus de CCas, plus de communauté de commune, que des entreprises privées, plus de fonctionnaire d'etat et autres .... vous allez voir L'EVOLUTION DE CETTE ILE;;;;

8.Posté par nana le 24/01/2011 13:08
evidemment qu il y aura des dindar ,des patel et cie. vous etes idiots ou quoi.................

9.Posté par électeur le 24/01/2011 13:42
une issue: virer les roitelets qui siègent dans cette collectivité; en TUNISIE le peuple a fait évacuer les responsables politiques qui n'ont pas la compétence pour gérer ce pays. A la REUNION les baiseurs continuent de magouiller royalement avec l'argent des contribuables en bafouant la loi en permanence. En Algérie le peuple réagit à l'encontre des gestionnaires de pacotilles qui ne servent que les intérêts de leur famille. A la REUNION On a la même pâte au pouvoir qui continue en pire à semer les graines du désordre, il faut qu'ils récoltent le fruit de leur inculture politique

10.Posté par @bourbon post 7 le 24/01/2011 14:26
Privatiser la Fonction publique ??!!! On aura vraiment tout vu (tout lu) sur Zinfo...
On va peut-être commencer par faire appliquer la loi et condamner les élus et dirigeants indélicats plutôt...
Si déjà il y avait plus de gens pour s'élever contre les abus, certains y réfléchiraient à 2 fois ! Mais, pour l'instant, c'est encore la "prime à la casserole" ! Et ces pratiques ramènent de nombreuses voix, ne serait-ce que celles des courtisans à qui on a donné un os à ronger : une petite enveloppe par ci, un petit contrat aidé par là... (Merci M. le Maire, toute ma famille votera pour vous !)

11.Posté par arbre généalogique le 24/01/2011 14:43
Il sera trés instructif à l'embauche de ces personnes d'étudier le lien de maillage familliale ou de copinage plus ou moins avéré qui les lient aux élus et autres chefs de services du CG,

12.Posté par Aréquiom le 24/01/2011 16:55
je regrette d' être un Reunionnais

13.Posté par Le Troll le 24/01/2011 16:52
Ca va encore sentir le panier de crabe pei tout ça !!

14.Posté par DGS le 24/01/2011 18:44
Madame la Présidente et sa cour.
Je crois vivre un rêve; Alors que la liste d'aptitude est encore très fournie plus de 30 lauréats, une collectivité se permet de violer la Loi en recrutant des contractuels.
Analysons la Loi relative à la fonction publique Loi 84-23 du 26 janvier 1984. Elle stipule que l'emploi vacant (qui a fait l'objet d'une déclaration de vacances d'emploi) doit être pourvu par un titulaire ou un lauréat inscrit sur liste d'aptitude, et exceptionnellement par un contractuel lorsque le poste n'a pu être pourvu par un titulaire. la Loi précise que ce recrutement doit être exceptionnel et temporaire.
Or à la lecture du PV de la commission permanente, les élus ont délibérément choisis le recrutement de contractuels. Ce qui est illégal. Alors monsieur le Préfet que faites vous?
J'ai l'honneur de vous informer Mme la Présidente, que l'association des cadres territoriaux de direction fera un pourvoi au TA pour cette affaire. Et, dès que les juridictions administratives auront statué, une plainte au pénal sera adressée au Parquet de SAINT-DENIS et visera nominativement les élus et cadres qui ont participé à l'analyse des candidatures et au choix.
Voilà encore un bel exemple de l'incompétence de nos élus au CG974.

15.Posté par Un Attaché sur liste d'aptitude... le 24/01/2011 20:39
@DGS : Comment contacter l'Association des cadres territoriaux ?
Merci

16.Posté par zoreole le 24/01/2011 23:49
au delà du débat que suscite ces embauches de contractuels vs lauréats, il y a une question qui me titille... si l'idée est d'amener ces 20 contractuels au concours, quelle est la suite pour ceux qui seront lauréats ? stage et titularisation au CG, ou liste d'aptitude déjà bien longue ?!

17.Posté par kelonia le 25/01/2011 06:04
Recrutement au CG = petit arrangement en famille
Regardez les recrutement dans les établissements rattachés au CG (MDPH, ADI...)
Nos politiques se servent sans vergogne et sans ce cacher , ils se fichent de nous.
Sur la carte de voeux de "Mr DINEDAR" ,un employé de la MDPH, une ex-employé de la MDPH (surement recasé dans une autre structure) c'est surement le hasard....

18.Posté par GILBERT SMITH le 25/01/2011 06:26
là DGS , je suis entièrement d'accord avec vous , merci .

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales