Social

Les transporteurs en veulent à Mongin

Pas moins d'une dizaine de syndicats était réunie ce matin à Saint-Denis pour commenter l'actualité récente dans le monde du transport, cet univers impitoyable. Celui qui se fait tirer les oreilles dans le tour de table de l'intersyndicale est bel et bien Joël Mongin et "son attitude solitaire".


FNTV (transport de voyageurs), SATR (taxiteurs), FNTR (transports routiers) et bien d'autres étaient tous réunis ce matin pour dire non aux agissements solitaires de Joël Mongin et de ses acolytes. Jean Bernard Caroupaye, représentant de la Fédération nationale des transporteurs routiers, ne mâche pas ses mots. "Mongin la ni rode sucette, nous nous rode travail". Avant de se reprendre : "J'en appelle à celles et à ceux qui n'ont pas compris. Il faut faire preuve de raison, d'humilité, de concertation. Il faut travailler et non agir dans le conflit". Ces mots sont adressés à l'encontre de l'initiative des quelques transporteurs ayant bloqué hier la sortie des camions de la SRPP au Port.

Du tour de table de la dizaine de représentants présents, aucune voix discordante ne sortira de cette longue mise au point. Le plus vindicatif à ce sujet reste Hary Caro, représentants des taxiteurs (SATR). "Je déplore cette attitude de mise en avant des intérêts personnels devant celui de l'intérêt général". Sans citer Joël Mongin, les syndicalistes présents ce matin en avait gros sur le coeur.

Et l'on parle d'un gazoil professionnel local


Tout l'enjeu selon eux est en effet de ne pas détruire la continuité de l'accord obtenu en novembre 2008, c'est-à-dire au plus fort de l'envolée du prix du pétrole. Début 2011, la situation se répète donc. Hugues Atchy, représentant des professionnels de la route et des taxis indépendants (IPR/FNTI) rappelle le rôle de l'intersyndicale qui est de "dialoguer avant de boucher les routes. Le 16 mars, nous avons envoyé un courrier à Madame la ministre Christine Lagarde, à Monsieur Mariani, ainsi qu'au Préfet et au Président de région, le processus était en cours" clame-t-il.

Devant le spectacle de blocage d'une poignée de transporteurs hier, l'intersyndicale s'insurge devant cette attitude. Jean Bernard Caroupaye signale qu'à cet effet la Région a joué à plein son rôle en débloquant, avant même le début réel d'une concertation les 2 millions d'euros (c'était la semaine dernière). "Les 2 millions on les prend, ça permettra de compenser la hausse de 5 centimes du gazoil du 1er mars au 1er avril" , précise Hervé Marodon de TLF (Transports logistique) "mais j'ai quand même été étonné de ne plus entendre hier (par la presse) la Région parler de gazoil professionnel. Nous attendons de voir mais je pense que la Région n'avait pas en face d'elle les bons interlocuteurs".

Avant de promettre de reprendre le fil des négociations comme cela était planifié avec la Région et le représentant de l'Etat, avant que n'intervienne cette initiative non concertée d'hier, l'intersyndicale promet de soumettre à nouveau la création d'un gazoil professionnel local. Une manière de coller au plus près à la réalité des professionnels.
Mercredi 6 Avril 2011 - 14:01
Ludovic Grondin
Lu 2837 fois




1.Posté par sakali le 06/04/2011 14:41
Depuis quand un nhomme seul, peut régir le "monde" à lui seul...

Maintenant c'est lui qui est ... seul!

2.Posté par David Asmodee le 06/04/2011 16:38
Dans les barrages, ils s'embrassaient sur la bouche. Maintenant, ils se tirent dans les pattes. La di la fé ; c'est gavant.

3.Posté par 974 le 06/04/2011 17:12 (depuis mobile)
Et oui il serait temps messieurs d'ouvrir grand vos yeux!Mr mongin s'enfou royalement des autres ils vous utilisent pour le blocage mais pour le dialogue il voit que pour sa pomme! Bien que je suis contre de prendre la population en otage je pense que malheureusement c'est la seule solution pour être entendu mais il faut que nous soyons tous solidaire pas que les professionels les particuliers sont aussi concernés

4.Posté par Quelle bande de c..s ! le 06/04/2011 19:31
Dès qu'il y a beaucoup de pognon en jeu, il n'y a plus de copains. En l'occurrence, il y a beaucoup de pognon en jeu. Voyez votre banquier pour acheter un seul camion ou n'importe quoi d'autre qui coûte le prix d'un camion. Vous verrez si on joue dans la cour des smicards ou dans la cour des grands capitalistes. Ces grévistes là et moi, on n'est pas du même monde. Eux ils peuvent manger du carri de caviar tous les jours, pas moi. Je me demande pourquoi ils ne sont pas inscrits au MEDEF ?

5.Posté par David B. le 06/04/2011 19:44
Je vois surtout que c'est NOUS les particuliers qui allons payer pour ces fameux professionnels. Et puis, du moment où nous avons besoin de nous rendre sur notre lieu de travail, ne sommes-nous pas aussi des professionnels ? Mais voila le hic : si la Région donne à tout le monde, ça fait moins pour le fond d'investissement routier... à moins bien sur que ce ne soit plus une priorité. Déjà que les 2000 bus semblent être loin, ainsi que l'argent déjà dépenser.
Octroi de mer renégocié ? Guerre ouverte avec les communes.
SRPP sous pression ? Alors la, rien... à croire que la gestion de cette entreprise tombe sous le coup de l'OMERTA, commune à toute association mafieuse et opaque, dont MEME l'Etat ne semble pas être au courant de la façon dont il forme les prix. Mais libéralisation oblige, monopole de fait oblige ET "concurrence" entre petits copains (et coquins) oblige, vaut mieux garder une petite caisse noire sous le bras. Pourquoi se priver d'un arrosoir à fric aussi conséquent pour la droite ?

6.Posté par william f le 06/04/2011 20:26
mongin mongin

moi cet homme je ne peux pas le blairer.
quand vous prenez la population en otage moi je dis non.
si vous voulez faire des actions allez manifester devant les préfectures.
donc mongin il faut l'empêcher d'agir et c'est pour ça que je félicite les autres syndicats.
qu'on vienne pas me dire qu'il se bat pour nous aussi on lui a rien demandé merci

7.Posté par Reaction le 07/04/2011 12:49 (depuis mobile)
Je pense que ces organisations qui n'a pas était au cote de mongin aujourd'hui leur critique n'est que pour contrer mongin au traver de leur diver article mais ne pense pas au outils constructifs pour la profession.
La manifestation de mardi n'étais pas un blocage de route qui aurait pu prendre la population en autage.
Aujourd'hui la majeur partis de l'équipe de la FNTR n'est plus en accord avec les idées et pratique de leur President.
Concernant les taxiteurs et les ambulanciers nous sommes pas ds le même contexte vu leur métier qui est conventionnée.

8.Posté par Limite atteinte le 07/04/2011 14:17
Monsieur Caroupaye,
Avant de vous installez en donneur de lecon que vous n'etes pas. Faites d'abord le menage devant votre porte. Comment vous sois disant un vrai syndicaliste que vous pretendez etre pouvez agir de la sorte. Arreter de vous prendre pour ce que vous n'etes pas. Vos attaques inutiles montrent vos faiblesses. L'enjeu pour les transporteurs et pour le monde economique en general a bien plus de valeurs que vos ambitions demesurees a la tete d'un syndicat dont vous vous etes auto proclamme President au nez et a la barbe de tout le monde, comme vous avez su le faire lors de l'ancienne mandature en imposant a l'ancien president de la CCIR deux de vos engins sur le port sans passer par un appel d'offre et qui sont toujours en activite actuellement. Monsieur Caroupaye que cherchez vous a prouver vous etes un imposteur.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales