Société

Les acteurs de la sécurité à la rencontre de la population


Les acteurs de la sécurité à la rencontre de la population
Le ministère de l'Intérieur organise partout en France, du 15 au 19 prochains, les premières rencontres de la sécurité. Gendarmerie, police, sécurité civile, sécurité routières, mairies, préfectures se mettent au diapason pour aller à la rencontre de la population...

Ce rendez-vous, qui fusionne la journée de la sécurité intérieure et la semaine de la sécurité routière, permettra aux citoyens qui le souhaitent de s'informer sur les différents corps de métiers qui assurent la sécurité au quotidien et sur les actions qu'ils mènent.

Mardi 15 octobre, aura lieu au RSMA (Régiment de service militaire adapté), à Saint-Pierre, une journée de sensibilisation à la sécurité routière au profit des volontaires du régiment. Le même jour, une remise de médailles aura lieu en préfecture, à Saint-Denis.

Le mercredi 16 octobre, coeur de ces rencontres de la sécurité, les services de police tiendront différents stands d'information et de sensibilisation à Saint-André. Le rendez-vous est donné de 13h à 17h, sur le parking de la place des fêtes. A Saint-Paul, au même moment, c'est la gendarmerie qui sera installée sur la place du marché forain.

Dans les deux villes, gendarmerie et police tiendront des stands de sécurité routière, avec des voitures tonneau notamment, de prévention contre la drogue et l'alcool, ou encore de sensibilisation en matière de cambriolage. L'accent sera volontairement mis sur la pédagogie, le principal public ciblé étant les jeunes.

Un stand de recrutement se tiendra d'ailleurs dans les deux villes, présentant les différents métiers de la police, de la gendarmerie et des sapeurs-pompiers. Peut-être l'occasion pour ces différents corps de métiers de susciter des vocations auprès des jeunes.

Le programme complet est disponible sur le site de la préfecture de La Réunion.
Dimanche 13 Octobre 2013 - 17:38
Lu 719 fois




1.Posté par pat974 le 13/10/2013 22:57 (depuis mobile)
Encore une fois oublié la 3 eme force de securité publique qu''est la justice dont la penitentiaire.
Elle est ou...!!!!!!!

2.Posté par n oe le 14/10/2013 08:24
Beau sourire mais des gens sans couilles qui n'interviennent lorsque c'est trop tard !
Souvent le copinage prime sur les plaintes ..On couvre ses copains en cachant ou en envoyant les plaintes comme "sans suite" ou à la poubelle !
ça se passe ainsi dans de nombreuses gendarmeries de l'île ...Les femmes battues sont considérées comme "folles ou ayant cherché ce qui les arrive" ...
lamentable personnes dites "représentants de l'Ordre" .... Des ploucks carriéristes sans plus !

3.Posté par Zistis le 14/10/2013 09:48
@ pat974 : "Encore une fois oublié la 3 eme force de securité publique qu''est la justice dont la penitentiaire.
Elle est ou...!!!!!!! "
: depuis quand la justice fait partie du ministère de l'intérieur ?!

4.Posté par yab des hauts le 14/10/2013 10:11
a Poste 2.
Cher monsieur, j'ignore où est votre base de données pour raconter n'importe quoi sur un sujet aussi important qu'est la sécurité et les forces républicaines chargées de la faire respecter.
Tout d'abord, je vous prie de noter que la loi relative aux violences faites aux femmes a été modifiée dès 1995 sur un rapport conjoint de la Gendarmerie et de la police.
Ainsi est né le délit de violences faites entre époux pendant la période de vie commune.
C'est aussi la période où le corps féminin est incorporé au sein des unités de terrain en Police déjà depuis deux ou trois ans et en Gendarmerie ensuite.
Je pense que vous n'avez pas dû avoir affaire avec les gendarmes et les policiers pour dire de telles anneries.
Aujourd'hui pour intégrer ces corps on subit des tests dont nous jalousent toutes les forces de l'ordre d'Europe.
La police et la Gendarmerie font un travail difficile, mais remarquable et croyez en mon expérience, en cas de problèmes(vol, violences, accident et autres faits) on est bien content de les avoir.
Les ploucks carriéristes vous invitent à venir voir leur métier, leurs difficultés, leurs choix, leurs valeurs quand vous voulez.
Vous pouvez venir sans crainte, on ne vous battra pas, on ne vous insultera pas, on ne vous mettra pas en garde à vue. Mais après vous saurez ce qu'est leur métier.

5.Posté par Logique le 14/10/2013 12:29
Post 4:
Faut pas s'énerver avant de lire qui a écrit le post: c'est noe...
Il dit ça comme il aurait dit l'inverse: ça n'a pas plus d'importance qu'un borborygme de diptère.

6.Posté par n oe le 14/10/2013 14:22
Post 4
Malheureusement il y a des imbéciles dans certaine gendarmerie (au singulier) qui ne sont là que pour leur paie avec pourcentage DOM ...ils ne savent que rester cloîtrer dans leur bureau à siroter quelques cafés en attendant l'heure de la relève pour se promener en Harley avec des copains douteux !
Dès que des femmes viennent porter plainte pour violence , ces plouks leur mettent la pression si c'est un de leur copain est mis en cause !
Lamentables plouks et je le répète et qui ne savent même pas le bon orthographe des mots !

7.Posté par n oe le 14/10/2013 14:25
Post 4
Le recrutement des gendarmes doit être rénové dans le bon sens ... le physique , le baratin ne suffisent pas ...il leur faut pouvoir être mis à la porte en cas de manquement !
Il est vrai qu'il suffit d'une tomate gâtée pour pourrir le panier ! "copinage à la porte" !

8.Posté par yab des hauts le 14/10/2013 14:33
Oui post 4, je l'ai vu après qu'il s'agissait de lui.
Je lui aurais appliqué pluto les borborigmes gutturaux eu égard à ses us.
Mais finalement il pourrait s'agir aussi d'un spadassin de pacotille.

9.Posté par yab des hauts le 14/10/2013 21:11
Post 2, 4 et 7.
Vos commentaires finalement confirment que vous ne savez rien à ce métier.
Généraliser à partir d'une ou de deux exceptions pour dire que le recrutement est à revoir.
Allez donc rendre visite à ces élèves gendarmes à MONTLUCON dans l'allier et vous aurez une idée précise de la formation.
Peut-être vous avez des enfants, des petits enfants ou des neveux ou nièces, demandez leur de faire une demande pour entrer dans la Gendarmerie, vous verrez comment cela se passe. Peut-être qu'ils sont trop plouks et ne peuvent pas servir dans ce corps de métier.
Faites attention quand même car ils sont en avance sur l'année prochaine les plouks.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales