Blog de Pierrot

Les Festivals d'étudiants se multiplient... tout comme les demandes de subventions

Vendredi 17 Décembre 2010 - 15:03

Hier, nous vous avons raconté comment l'AJFER (l'Alliance des Jeunes pour la Formation et l'Emploi à la Réunion) avait obtenu le 24 novembre dernier une subvention de 15.000 euros de la part du conseil général, pour un "Symposium de la jeunesse réunionnaise" qui n'a jamais eu lieu (cliquer ici pour lire l'article ).

Depuis, nous avons obtenu d'autres renseignements qui prouvent que la mouvance estudiantine qui tourne autour de Gilles Leperlier et sa soeur Béatrice, aujourd'hui conseillère régionale de l'Alliance, est passée maître dans l'art de demander, et de souvent obtenir, des subventions de différentes collectivités ou organismes proches de l'Alliance.

Voici l'histoire d'une autre demande de subvention, pour un autre "Festival de la jeunesse internationale de la Réunion", pour un montant total, quand même, de 12.622 euros !

Dans notre article "L'AJFER obtient 15.000 euros de subvention du conseil général pour un symposium fantôme" (cliquer ici pour le lire ), nous vous avons raconté hier comment la commission permanente du conseil général avait accordé le 24 novembre dernier une subvention de 15.000 euros de l'AJFER, pour l'organisation d'un "Symposium de la jeunesse" sensé se tenir 4 jours plus tard. En fait, la manifestation a été purement et simplement annulée et dit-on, repoussée à l'année prochaine.

Depuis la publication de notre article, les langues commencent à se délier.

L'UNEF a longtemps été présidée par Gilles Leperlier, activement aidé par sa sœur Béatrice. Aujourd'hui, ils ont officiellement passé la main à Camille Maillot, mais ils demeurent en fait toujours présents et continuent à tirer les ficelles en coulisses. Ils étaient par exemple présents parmi les manifestants lors de la dernière manif de l'UNEF devant la Région, et c'est eux à qui on rendait compte et ce sont eux qui donnaient les consignes.

L'UNEF a donc déposé le 2 novembre dernier, par l'entremise d'Emeline Vidot, une demande de subvention de 10.000 euros à la section "Culture-Action" du Fonds de solidarité et du développement des initiatives étudiantes (FSDIE) de l'université, pour l'organisation d'une manifestation au nom très proche, le "Festival de la jeunesse internationale de la Réunion". 
Les Festivals d'étudiants se multiplient... tout comme les demandes de subventions

Ce "Festival de la jeunesse internationale de la Réunion" doit, en théorie, se dérouler le 31 mars et le 1er avril 2011 sur le site du CROUS de l'université. Nous espérons qu'il connaisse une meilleure suite que le "Symposium de la jeunesse réunionnaise" qui n'a jamais eu lieu...

Relevons au passage qu'Emeline Vidot, celle qui a officiellement déposé le dossier, n'est pas non plus une inconnue : c'est ni plus ni moins que l'étudiante qui avait fait un raffut médiatique parce que la Région avait refusé de lui octroyer une bourse de 1.200 euros par mois pour écrire une thèse à la gloire de Paul Vergès et du PCR. Et qui l'a finalement obtenue du conseil général, dont ce n'est pas la compétence...
Les Festivals d'étudiants se multiplient... tout comme les demandes de subventions

La lecture du budget prévisionnel détaillé que nous publions ci-dessous est édifiante. On constate  que le projet a été monté à la va-vite, plusieurs chiffres étant raturés, comme s'il avait fallu faire "coller" les dépenses avec le total figurant en bas de la colonne.

Au fait, les spots publicitaires radiophoniques, il était prévu de les diffuser sur KOI, la défunte radio du PCR?

Autre précision intéressante : dans son budget prévisionnel, l'UNEF révèle avoir également effectué une demande de subvention de 1.500 euros auprès de la mairie de Sainte-Suzanne. Et là aussi, le fait qu'il s'agisse d'une mairie PCR est un pur hasard...
Les Festivals d'étudiants se multiplient... tout comme les demandes de subventions

Le projet était tellement mal ficelé que lors de sa réunion du 18 novembre dernier, la commission du FSDIE (Fonds de solidarité et de développement des initiatives étudiantes) a rejeté la demande de l'UNEF (voir document ci-dessous), au motif que "le dossier a été remis hors délai", qu'il "ne comporte aucun document administratif concernant l'association" et qu'"il manque beaucoup de devis".

Cerise sur le gâteau, on apprend que "4 bilans sur 6 actions FSDIE 2010 n'ont pas été remis", ce qui signifie que l'administration n'a aucune preuve que ces manifestations se soient réellement déroulées, ni qu'elles aient correspondu à ce qui avait été prévu.

Résultat : le dossier a été déclaré "irrecevable" et "non retenu à l'unanimité". Ce qui signifierait que même les élus étudiants présents ont voté contre...
Les Festivals d'étudiants se multiplient... tout comme les demandes de subventions
Pierrot Dupuy
Lu 1796 fois



1.Posté par MRS le 17/12/2010 17:40

2000€ de repas au Resto U quand même...c'est le plus gros poste après les spots radio...

2.Posté par Précision le 17/12/2010 18:59

Les demandes sont déposées au FSDIE et au Culture-Action, le premier dépend de l'Université et le second du CROUS. Les deux commissions n'ont pas les mêmes règlements ne dépendant pas des mêmes entités. Par ailleurs, beaucoup de dossiers de diverses associations étaient mal ficelés et ont été rejeté à l'unanimité au FSDIE...et certains au Culture-Action.

Quelques précisions pour éclairer le débat
Un assidu de la vie universitaire

3.Posté par Jacques le 17/12/2010 19:18

La Campagne de désinformation est ouverte: incroyable le nOmbre d'attaques vers la jeunesse qu'on fait ces jeunes pour attirer tant de haine de la part de zinfos!?au moins ils sont actifs et mènent de vrais combat pour défendre la jeunesse de ce pays. Personne n'est dupe....

4.Posté par Pierre Frédéric Dupuy le 17/12/2010 19:33

Ah, attention, nuance: nous avions un "symposium de la jeunesse réunionnaise" , qui donc concernait les jeunes réunionnais (nés ici ou installés ici depuis longtemps, je présume, encore que ça serait intéressant de savoir quelle définition le PCR... pardon, l'UNEF a retenu) . Là nous sommes en présence d'un "festival de la jeunesse internationale de la Réunion": on est donc en présence d'un festival ciblant les jeunes étrangers vivant à la Réunion. Toute une science la novlangue syndicale!

5.Posté par Veronique le 17/12/2010 23:35 (depuis mobile)

Ah oui,ils sont actifs cest vrais,cest ce que je me suis tjrs dit! Avant oui,mais ca a changé qd meme! Maintenant,on t'aide que si ca va faire beaucoup de bruit,sinon laissez tomber,si cest pour aidé 1seul jeune en difficuté ou il y aura pas de pub,on va vous promettre de vs aider mais dès votre depart,cest un autre discours,je sais très bien de quoi je parle.

6.Posté par Zorro du 974 le 18/12/2010 05:39

Je n'ai pas trouvé de traces de l'AJFER au journal officiel, pourtant il me semblait qu'une association devait obligatoirement être enregistrée en préfecture pour manipuler de l'argent !

7.Posté par Ded le 18/12/2010 07:33

Juste une question en passant à ces jeunes entreprenants?
Qu'avez vous fait de la subvention, où se trouve-t-elle en ce moment? sur quel compte?Avez-vous l'intention de la restituer puisqu'elle vous a été attribuée à tort?

Votre réponse ( avec preuves à l'appui ) serait la bienvenue

8.Posté par Bommerang le 18/12/2010 07:34

A jacques du poste 3.

Si tu trouves que c'est de la désinformation alors que les documents sont là pour étayer les informations de Pierrot, pourquoi à ton tour tu ne publies pas les documents que tu as en ta possession pour prouver ce que tu ecris.
En tout cas j'apporte tous mes encouragements à Pierrot qui doit continuer à dénoncer toutes ces dérives.

9.Posté par exemple le 18/12/2010 13:15

Les "jeunes" suivent l'exemple des "vieux".

10.Posté par Insondable le 18/12/2010 16:33

Précisions: Les "jeunes staliniens" suivent l'exemple des "vieux staliniens".

11.Posté par Myrddhin le 19/12/2010 23:09

MONSIEUR DUPUY,

Pour une personne qui se veut faire du journalisme, renseignez vous un peu sur le fonctionnement des instances universitaires et du CROUS avant de tout mélanger. Non seulement, vous restez dans la médiocrité, mais en plus vous rendez le lecteur idiot. Ce n'est pas la première fois que j'assiste à cela sur votre site sur lequel je ne viens quasiment plus, car bourré de fautes, de non sens, et de propagande ! J'étais juste passé pour lire cette article sur l'Asso de Leperlier et de son fonctionnement qui, franchement, on s'en fout pas mal !

(Réponse de Pierrot Dupuy : Puisque vous êtes si intelligent, puisque vous semblez si bien connaitre le fonctionnement du CROUS, vous êtes coupable de nous laisser aisni dans notre médiocrité.
Moi, je serais vous, je dirais en quoi je raconte n'importe quoi.
Moi, je publie les preuves de ce que j'avance.
Vous, à part vociférer et diffamer, où sont vos preuves? Où sont les explications à vos accusations?
C'est trop facile, surtout sous couvert d'anonymat)

12.Posté par Tandiske le 20/12/2010 09:50

Je pense que les 2 leperlier doivent commencer à vraiment géner le petit romrom de la bourgeoisie UMP pour être tous les jours la cible de zinfo... il faut continuer, car cela ne leur en donnera que plus de valeur... de la jeunesse qui veut bouger qui en a marre de se laisser commander par des petits élus de droite qui croivent la jeunesse sans cerveau. Si on part sur les demandes de subventions et autres avantages acquis ici et là par les uns et les autres, on rigolera bien dans les prochaines semaines... Combien pour ASR (campagne de Nadia), combien pour aller à Montélimar (pour rien) et pour Adélaïde ... combien? Combien pour des associations soit disant d'emploi verts, qui sous pretexte louable de faire de l'emplois aidés, achète les gens. Association que l'on surveillera de près d'ailleurs.

13.Posté par Tandiske le 20/12/2010 10:00

Dans la réponse de pied rot au post 11, il critique le principe de l'anonymat qu'il a lui même mis en place et sur lequel il surfe pour faire avancer sa propogande pro UMP et pro DR , son seul dieu sur terre... Si l'anonymat gène car il est vrai que lire (comme sur freedom où on entend à la place de lire) n'importe quoi, n"'importe quand sur n'importe qui ... c'est afligent. Mais c'est le principe... c'est pour cela que je n'y reviendrai plus et j'invite les lecteurs à abandonner le site...

14.Posté par mwa la pa di le 20/12/2010 18:09

On ne peut pas supprimer comme cela en un tour de cuillère à pot, notre histoire. Nos élus et leurs descendants considèrent que les postes et places sont dans le domaine de l'héritage. N'est on pas fils de roi et roi comme grand colon et fils de grand colon? Alors ici même les coco ont dans leur tradition cette pratique très royaliste.... Et le bon peuple baisse encore une fois de plus sa culotte pour se faire b... En fait se sont les électeurs qui crient "vive le roi"...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter